Explorar los documents (11 total)

Guérin, Pierre (1608-1698)

L'ombre parle en français, le valet en languedocien

Bonneville, B.
Baour, Jean-Florent (1724-1794)

Vignette au titre, bandeau (pastoral) signé Gritner et cul-de-lampe (thématique musicale) gr.s. bois

Rousset, Pierre (Abbé de Sarlat)

Bandeaux, cul-de-lampe gravées sur bois

Copie de la pièce imprimée Scatabronda compousée par M.V.B.D [Manuscrit]
Taillade, Frix (1815-1901)

"Ancienne collection Frix Taillade. Achat à sa fille 1906/1907"

Rétour d'Henri, granadié din la Légioun d'ouu Gard ou lou mariage dé Margarido / per Meste Martin [texte imprimé]
Meste Martin

Contient un sommaire manuscrit

Scatabronda : coumedio noubelo et histouriquo / coumposado per M.V.B.D. [Texte imprimé]
La prétendue approbation est datée de 1697. La typographie utilisée montre qu'il peut en réalité s'agir d'une impression du 17e siècle mais d'une réédition du début du 19e siècle.
Jornada d'omenatge a Leon Còrdas (1913-1987) [collòqui]
Verny, Marie-Jeanne. Conférencier
Lespoux, Yan. Conférencier
Gardy, Philippe. Conférencier
Decòr, Miquèl. Conférencier
Rosenstein, Roy. Conférencier
Torreilles, Claire. Conférencier
Forêt, Jean-Claude. Conférencier
Pierra, Gisèle. Conférencier
Albert, Patric. Conférencier
Cordes, Michel. Conférencier
Cordes, Magali. Conférencier
Brun, Jean-Frédéric. Conférencier
Captation sonore de la journée d'études consacrée à Léon Cordes organisée le 22/11/2013 par la composante RedÒc du laboratoire de recherche LLACS (Langue, Littérature, Arts et Cultures des Suds) de l'Université Montpellier III, sur le site Saint-Charles de l'université Paul Valéry (Montpellier III).

Présentation de la journée :

Léon Cordes est né en mars 1913 à Siran, dans le département de l'Hérault. L'objet de cette journée d'études : faire mieux connaître Léon Cordes, sous tous les aspects, et ils sont nombreux, qui ont illustré son existence jusqu'à sa disparition, au début de l'année 1987. Écrivain, Cordes nous a laissé une oeuvre poétique importante, qui mérite d'être lue et méditée comme elle le fut déjà en son temps par ceux qui surent y trouver les chemins de leur propre inspiration. Il fut aussi un romancier et un nouvelliste novateur, dont le rôle demande à être mieux évalué. Dramaturge et homme de théâtre, Cordes a beaucoup écrit, beaucoup joué, et entraîné plus d'un sur la voie d'un théâtre d'oc qu'il avait pratiqué dès sa jeunesse, et qu'il n'a pas cessé de vouloir illustrer, développer et renouveler. Homme public, il fut acteur, orateur, serviteur d'une langue et d'une civilisation qui le ramenaient toujours à ses origines minervoises et à tout ce que l'histoire de cette cité légendaire pouvait représenter de valeurs et de symboles. Par ses attaches terriennes et les combats qu'il mena au milieu des agriculteurs languedociens, il a beaucoup écrit, dit et réfléchi, bien au-delà de sa réelle et constante passion pour une langue, l'occitan, qui était celle de ses origines et la sienne. Il fut, à cet égard, un acteur inlassable, homme de parole et de pensée, toujours en mouvement.
Jardin deys musos provensalos (vol. 1) / per Claude Brueys [Texte imprimé]
Brueys, Claude (15..-16..)

Jardin deys musos provensalos est un recueil en deux tomes de comédies et de poèmes de l'Aixois Claude Brueys. L'œuvre de cet auteur s'inscrit dans le mouvement baroque occitan qui fait notamment la part belle au théâtre carnavalesque. 

Ce recueil en vers fut d'abord édité en 1628, puis réédité en 1843 avec une préface d'Anselme Mortreuil.

Le premier tome est composé de trois comédies ayant pour thème les complications des jeux amoureux, suivies de Rencontre de Chambrieros et d'Ordonnanços de Caramantran

Les comédies de Claude Brueys foisonnent de personnages de basse condition utilisant un vocabulaire imagé ponctué de nombreuses injures. La langue employée pour ces comédies est riche, peu contaminée par des gallicismes, contrairement aux pièces mondaines et officielles du même auteur.

Les pièces de théâtre de Brueys ont probablement été jouées entre 1595 et 1610. 

Mirèio par Joseph Bourrily [Manuscrit]
Bourrily, Joseph (1878-1929)

Manuscrit d'une adaptation théâtrale de Mirèio par Joseph Bourelly. 

Le document est daté à la dernière page de "l'estiu de 1896".

sus 2