Explorar los documents (3 total)

Entrevista : Ives Roqueta, a prepaus de Mistral / France 3 Midi-Pyrénées [images animées]
France 3 Midi-Pyrénées
Interview d'Yves Rouquette réalisée par France 3 Midi-Pyrénées le 12/03/2014 à Camarès (Rouergue) à l'occasion des commémorations du centenaire de la disparition de Frédéric Mistral pour l'édition occitane du journal télévisé. Yves Rouquette y évoque longuement l'œuvre de Frédéric Mistral et son importance dans la littérature contemporaine, notamment celle de langue d'oc.

Version longue de l'interview (dont des extraits ont été diffusés dans le Jornalet du 15-03-2014), mise en ligne le 15/03/2014 sur le blog de la rédaction occitane de France 3 Midi Pyrénées.
(Vidéo issue d'une source externe, susceptible de comporter des messages publicitaires)
Calendau / Frederi Mistral [Texte imprimé]
Mistral, Frédéric (1830-1914)
Calendau est un grand poème épique en 12 chants où transparaissent des thèmes chers à Mistral : l'exaltation de la "Nation" et de la "race" provençales.
Calendau est également un poème didactique empli de symbolisme félibréen ayant pour but d'instruire le lecteur sur les mœurs, les métiers, et l'histoire de la Provence. Cette œuvre ne connaît pas à Paris le succès de Mirèio et vaut à Mistral des attaques contre ses idées "séparatistes".
Le Poème raconte l'histoire de Calendal, pêcheur d'anchois de Cassis, devant accomplir pour conquérir la jeune femme qu'il aime une série d'exploits.
Comme MireilleCalendal a fait l'objet d'une adaptation en opéra (1894) par Paul Ferrier pour le livret et Henri Maréchal pour la musique. 


>> Accéder au documensur Gallica
Lettre de Léon Alègre à Frédéric Mistral : 1867 [Manuscrit]
Alègre, Léon (1813-1884)

Lettre de Léon Alègre adressée à Frédéric Mistral le 2 janvier 1867.

Léon Alègre y loue la qualité du dernier livre de Frédéric Mistral, Calendau qui paraît un mois après la rédaction de cette lettre. Poème épique, Calendau ne connaît pas à Paris le succès de Mirèio et vaut à Mistral des attaques contre ses idées "séparatistes" qui transparaîssent dans son oeuvre.