Retour haut de page

Carnavàs ! : documentaire sonore sur les carnavals de Pézenas, Marseille et Murs [document sonore]

Voir la notice détaillée
Image-494x494.jpeg

Le saviez-vous ?

De février à mars 2017, Péroline Barbet a enregistré les carnavals de Pézenas (Hérault), Marseille (Bouches-du-Rhône) et Murs (Vaucluse). Chaque carnaval est singulier, la fête s’imprègne des lieux, elle en offre une représentation. Mais si la fête met en scène et parle de la localité, elle incarne aussi une humanité plus large. C’est de ces différences et de ces permanences dont il est question dans ce documentaire.

Avec les témoignages de :

- Claude Alranq, Sylvie Cavalié-Alranq et Marie Gaspa à Pézenas (musique du carnaval : Les Amis du Poulain)

- Brigitte Briot, Jean-François Perrimond, Hélène Attya-Amar, Jean-Marc Lamour et Alessi Dell’Umbria à Marseille (musique du carnaval : Gamelan Bintang Tiga (Marseille), La grouvandole, Henri Maquet/ Delta sonic)

- Fabienne et Pascal Bigot à Murs (musique du carnaval : Saboï)

Présentation des carnavals enregistrés :

Pézenas (Hérault)
Le carnaval de Pézenas, avec ses animaux totémiques saisit toute la ville pendant plusieurs jours et suit un déroulement rituel très orchestré. Aujourd’hui, la ville entière vibre au rythme du carnaval, si bien que tous les magasins de la ville ferment plusieurs jours à cette occasion. Le lundi gras, les Fadas sortent un animal imaginaire, le Tamarou. Mardi gras, c’est l’acmé de la fête, avec la sortie du Poulain, l’animal emblématique de la ville. Il est porté par une dizaine d’hommes regroupés dans l’association « Les amis du Poulain » et est accompagné de sa bande de musiciens (fifres et tambours). Le Poulain rejoint ensuite son local.

Marseille (Bouches-du-Rhône)
Le carnaval de la Plaine est un carnaval urbain, indépendant, autogéré, né il y a une quinzaine d’années à l’initiative d’une poignée de militants culturels et du réseau d’habitants du quartier de la Plaine à Marseille. Il prend possession de la ville en plein après-midi, le dimanche et sinue, sans demande d’autorisation préfectorale, dans les dédales des quartiers de Noailles et de la Plaine. Le carmantran (Carnaval), généralement lié à l’actualité politique de la ville, est brûlé à la nuit tombée sur la place de la Plaine.

Murs (Vaucluse)
Dans le petit village de Murs, le Carnaval a lieu fin mars. Il est organisé par le Foyer Rural, avec l’aide de tous les gens du village. Il est accompagné depuis des années par la troupe Saboï, qui anime la fête avec ses fifres, tambours et trompes. Ce carnaval fait revenir des personnages rituels comme les mariés, le diable, ou encore la bande des Bouffets. Bonhomme carnaval est jugé sur la place de l’église. Le procès est dit en occitan et en français. Il est ensuite brûlé la nuit, sur la place de l’église, après un bon repas pris ensemble, et une retraite au flambeau.

Photo : Erik Delamotte
Résidence à l’Atelier-Studio d’Euphonia, dans le cadre des Prix Phonurgia Nova 2016

En savoir + sur l'auteur et sur le documentaire

Citer ce document

Barbet, Péroline. Réalisatrice, Carnavàs !, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://occitanica.eu/omeka/items/show/16799

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>