Retour haut de page

Tribunal Carniboro de Toulouso de Pierre Trousseu [Manuscrit]

Voir la notice détaillée
  • Titre complet :

    Tribunal Carniboro de Toulouso / Pierre Trousseu

  • Auteur(s) :

    Trousseu, Pierre

  • Date d'édition :

    1867

  • Mise à jour de la notice :

    2018-02-07 (Aurélien Bertrand)

  • Langue(s) :

    Occitan

  • Type de document :

    manuscrit

  • Permalien :

    http://occitanica.eu/omeka/items/show/19127

  • Droits :

    © CIRDÒC-Mediatèca occitana

  • Localisation du document :

    CIRDÒC - Mediatèca occitana. Ms 1210

  • Sujet(s) :

    Carnavals

  • Localisation :

    Toulouse (Haute-Garonne)

  • Période évoquée :

    XIXe siècle

  • Conditions de réutilisation de la ressource :

  • Variante idiomatique :

    Languedocien

Vignette_trib.JPG

Le saviez-vous ?

Le Tribunal Carniboro de Toulouso est un jugement de carnaval en un acte rédigé par Pierre Trousseu en 1867.
On ne sait pas grand chose de cet auteur, si ce n'est qu'il a été maire de la commune de Cassagnes dans les Pyrénées-Orientales occitanophones entre 1892 et 1896.

Le texte met en scène un jugement où l'accusé, Bonifaço Coutoun, se voit reprocher d'être soumis à sa femme, allant même jusqu'à être battu par elle, compromettant ainsi la « dignité de l'homme » selon le tribunal.
Comme dans tous les jugements de cette époque les doubles sens et les ambiguïtés sont nombreuses alimentant ainsi le registre comique sur lequel le texte est bâti.
Le jugement se clôt sur la déclaration de culpabilité de l'accusé, condamné à devoir errer à dos d'âne à travers la ville le jour du mercredi des Cendres qui marque le début du Carême, période de jeûne et d'austérité.

La signification de l'appellation « tribunal carniboro » est incertaine, bien que de nombreux textes associés au carnaval de Toulouse au cours du XIXe siècle en soient dotés. Plusieurs hypothèses, probablement complémentaires, peuvent être retenues pour l'expliquer.
L'appellation « carniboro » pourrait être interprétée littéralement dans son sens de « mangeur de chair », le tribunal marquerait ainsi une opposition avec les valeurs de jeûne suivi lors du Carême.
On peut également y voir un sens proche de celui de « boucher », où le rôle de ce tribunal loufoque ne serait que de juger coupables tous les accusés qui viendraient y être présentés.

Citer ce document

Trousseu, Pierre, Tribunal Carniboro de Toulouso / Pierre Trousseu, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://occitanica.eu/omeka/items/show/19127

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>