Explorar los documents (5 total)

export (13).jpg
Récuil dé cansous patoisos / pér Coumbettos dit Couquel, Tournur dé Catelnaudary
Coumbettos (dit Couquel, tourneur)

Consulter le document sur Gallica : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62119167

Coumbettos dit Couquel était en 1835 un ouvrier ébéniste de Castelnaudary, sans instruction, mais doué d’une remarquable facilité pour composer et improviser de petites pièces patoises qu’il chantait lui-même et qui eurent bientôt une vogue extraordinaire.
La plupart de ses pièces, nous dit Louis de Santi, « ont été composées au cabaret à l’occasion de menus incidents dont les héros étaient ordinairement des ouvriers du faubourg qu’il habitait ou des camarades ». Santi précise à son sujet : « Beau garçon, âgé de 30 ou 35 ans, doué d’une superbe voix de baryton,  il était la coqueluche des ouvriers de cette petite ville. Malheureusement il buvait beaucoup et il a laissé la réputation aussi bien d’un incorrigible ivrogne que d’un joyeux compagnon ».

La plus célèbre de ces pièces, consacrée à Castelnaudary, a été la Coumplainto dél Capou dé la gato. La gato était une vieille femme très avare qui possédait un vieux coq qui disparut un beau soir de son poulailler. Elle accusa quelques jeunes gens, dont Couquel faisait partie, de l’avoir volé et de s’en être régalé - c’était le pendant du chat de la mère Michel - Couquel ne manqua pas l’occasion d’en faire une chanson qui fut le Capou de la gato, que tout le monde chanta bientôt à Castelnaudary. Le traiteur Lamocho dont il est question dans cette pièce tenait un cabaret sur le port fréquenté ordinairement par Coumbettos. Tous les personnages nommés dans la pièce Las mouninos étaient les amis de cabaret de Couquel ; ils ne sont, comme c’était alors l’habitude, désignés le plus souvent que par leurs surnoms et mentionnés dans les poèmes que sous leurs initiales. Ainsi én Corno (én C) était un plâtrier appelé Embrit, Ruqua (R) un jardinier, Cabos un forgeron, Gomart ou Gomard un ancien soldat ivrogne fieffé, Baptiste Dutar (D) un marchand de Castelnaudary. (Informations relevées par une note manuscrite dans l'exemplaire du CIRDOC).
VIGNETTE_RES-ROCH-02455_00004_B - Copie.jpg
Récul d'uvras patoisas. Tome 1 et 2 / dé M. Favre, Prîou-curat dé Cellanova
Fabre, Jean-Baptiste (1727-1784)

Primièra edicion de las òbras complètas de l'abat Fabre, publicadas a Montpelhièr aprèp sa mòrt, en 1815 en dos tòmes. Aquesta edicion recampa los tròces ja pareguts abans 1815 e los que son pas encara estats estampats amassats per l’editor  L.-J. Brunier avocat.

 
RPCO_vignette_FONS.jpg
Fonds Prosper Estieu, Archives départementales de l'Aude
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Histoire du fonds

Prosper Estieu (1860-1939) est un instituteur, félibre et poète originaire du lauragais. Il se dédie pleinement à la promotion et l'étude de la langue d'oc après l'enterrement de son ami, l'écrivain occitan Auguste Fourès en septembre 1891.

Prosper Estieu devant sa presse d'imprimerie d'où sortent les numéros de la revue <i> Mont-Segur</i>. Archives départementales de l'Aude, fonds Prosper Estieu, cote 120J19

Il est à l'origine, avec Antonin Perbsoc, rencontré lors de cet enterrement, de la réforme graphique adoptée aujourd'hui pour l'écriture de l'occitan. Il développe cette graphie dans la revue Mont-Ségur qu'il créé toujours en compagnie d'Antonin Perbosc et qu'il imprime d'ailleurs depuis son propre domicile.
En 1927, il crée le Collège d'Occitanie qui donnera des cours de langue et cultures occitanes a des milliers d'escolans, participant à une plus large adoption de sa graphie.

Modalités d'entrée :

Don en 2009 aux Archives départementales de l'Aude par Daniel Estieu.

Accroissement :

Fonds clos

Fonds complémentaire :

Les archives du Collège d'Occitanie comprennent un fonds Prosper Estieu : voir leur fiche de présentation en ligne

Description du fonds

Le fonds conservé par les archives départementales de l'Aude illustre deux des époques majeures du parcours occitan de Prosper Estieu, celle reliée à la revue Mont-Segur et celle reliée au Collège d'Occitanie. La plus grande partie des documents présent au sein de ce fonds concerne donc soit la revue Mont-Ségur (voir les sections Photographies, cote 120 J 17 à 120 J 22 et Périodiques, cote 120 J 39 et 120 J 40), soit ses productions liées au Collège d'Occitanie (voir partie Activité littéraire, cote 120 J 5 à 120 J 16).
Sa bibliographie complète est également présente au sein de ce fonds (section Ouvrages imprimés, cote 120 J 23 à 120 J 38).

Dates extrêmes :

1874 - 1942

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (languedocien)

Français

Importance matérielle :

0.3 m.l.

Supports représentés :

Manuscrits/Tapuscrits

Monographies imprimées

Périodiques (presse et revues)

Documents iconographiques

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

120 J

Instruments de recherche disponibles :

Répertoire numérique dactylographié de la sous-série 120 J "Fonds Prosper Estieu" par Jean Blanc et Sylvie Caucanas, 2009.

Ressources en ligne :

En ligne sur audealaculture.fr, consulter l'Inventaire du fonds Prosper Estieu

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Consultation libre sauf documents fragiles ou en mauvais état

Conditions de reproduction :

Reproduction libre sauf documents fragiles ou en mauvais état

icone-e-anem-fonds-documentaire.png
Archives départementales de l'Aude, fonds Roger Nègre
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Histoire du fonds

Originaire de Montréal, village où il habitait, Roger Nègre est un professeur d’anglais ayant enseigné au lycée de Carcassonne. Outre ses activités professionnelles, on compte parmi ses centres d’intérêt : l’histoire de son village et de ses environs ainsi que l’étude de la langue et de la littérature occitane.

Modalités d'entrée :

Don en 1998 aux Archives départementales de l'Aude par Mme Pons, nièce de Roger Nègre.

Accroissement :

Fonds clos

Fonds complémentaire :

 

Description du fonds

Le fonds contient de la documentation imprimée sur la langue d'oc : des ouvrages de linguistique ainsi que des pièces littéraires, principalement de René Nelli.
La correspondance de Roger Nègre est également conservée dans le fonds (cote : 72 J 357 à 360) et comprend plusieurs lettres d'acteurs importants de l'occitanisme du XXe siècle : René Nelli, Ismaël Girard, Louis Mavit, Sylvain Toulze ou Joseph Salvat.

Dates extrêmes :

XIXe - XXe siècle

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (languedocien)

Français

Importance matérielle :

0.3 mètre linéaire

Supports représentés :

Manuscrits/Tapuscrits

Monographies imprimées

Périodiques (presse et revues)

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

72 J

Instruments de recherche disponibles :

Sur place : Répertoire numérique dactylographié de la sous-série 72 J "Fonds Roger Nègre" par Jean Blanc et Thérèse Del Vals, 1998.

En ligne : Répertoire du fonds Roger Nègre

Ressources en ligne

 

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Consultation libre sauf documents en mauvais état

Conditions de reproduction :

Reproduction libre sauf documents en mauvais état

icone-e-anem-fonds-documentaire.png
Archius departamentals d'Aude, fons Leon Nelli
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Histoire du fonds

Léon Nelli (1864-1934), architecte et érudit est le père de l'écrivain René Nelli. Bibliophile et amateur d'art, il a rassemblé une bibliothèque comprenant une série de livres rares sur la langue d'oc et l'histoire régionale.

Modalités d'entrée :

Acheté en 2003

Accroissement :

Fonds clos

Fonds complémentaire :

Fonds René Nelli aux archives départementales de l'Hérault

Description du fonds

Le fonds est constitué de documents provenants du félibre Gaston Jourdanne (1858-1905) ainsi que de Hippolyte Méja (18ème-19ème siècles) et Achille Mir (1822-1901). Ces documents ont été rachetés ou récupérés par Léon Nelli chez divers bouquinistes.

Dates extrêmes :

1749-1905

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (languedocien)

Français

Importance matérielle :

1 mètre linéaire

Supports représentés :

Manuscrits/Tapuscrits

Monographies imprimées

Périodiques (presse et revues)

Documents iconographiques

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

5 J

Instruments de recherche disponibles :

Voir le livre : Répertoire numérique détaillé dactylographié de la sous-série 5 J "Collection Léon Nelli", avec index, par Henri Blaquière, 1950

Voir la description du fonds dans le CCFr

Ressources en ligne

Présentation et inventaire du fonds

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Consultation libre sauf documents en mauvais état

Conditions de reproduction :

Reproduction libre sauf documents en mauvais état