Recèrca

Filtrar
Filtres actifs
Mot-clé : Partitions
Sauf
Sujet : Partitions
Auteur : Millou, Abbé. Compositeur

Patric (de son vrai nom Patrick Martin), chanteur occitan originaire de l'Hérault, a produit depuis ses débuts dans les années 1970, près de dix-huit albums proposant une musique tantôt en occitan, tantôt en français.

Né à quelques kilomètres de Sète, au plus près de l'étang de Thau, Patric y découvre la langue d'oc, au contact des pêcheurs. Sa rencontre avec Robert Lafont, son directeur de maîtrise à l'Université de Montpellier (où il suit alors une Maîtrise de Socio-Linguistique) le confortera dans son désir de chanter en langue d'oc, le "patois" de son grand-père, la langue des troubadours du Moyen-Âge. Le 4 avril 1969, Patrick Martin laisse la place à Patric, chanteur qui interprète pour la première fois des compositions occitanes, les poèmes de Miquèl Decor.

Sa musique s'inspire des folk-singers de la génération de Bob Dylan, tout comme de ses racines occitanes. Patric au cours des années 1970 participe ainsi au renouveau de la chanson occitane aux côtés de Claude Marti, Mans de Breish ou Beltrame. En 1971, il est sur scène en compagnie d'Alan Stivell devant les manifestants du Larzac (un public de près de 120 000 personnes), c'est le début d'une brillante carrière en France, dans le reste de l'Europe, puis en Afrique qui conforte le métissage culturel en action dans la musique de Patric.

 

Il consacre les années suivantes à la concrétisation de nombreux projets. Il fonde ainsi son propre label, Aura production en 1990, qui éditera désormais ses albums sous format CD, et publie sous le titre Profession troubadour, un recueil de ses chansons traduites en français, ponctué de récits de vie et anecdotes. En parallèle de la musique, il s'implique également dans la valorisation des sports traditionnels des régions du Midi et du Sud-Est de la France (courses camarguaises, jeu du tambourin...).

 

Patric s'est constitué au cours de ses quarantes années de carrière, un riche répertoire de près de dix-huits albums (vinyls autrefois, aujourd'hui Cds), proposant compositions originales (Dieu me damne, Cant de prima), chansons traditionnelles (Lo boièr, Diga Joaneta), reprises de morceaux étrangers (L'Estaca, La filha del Nord, respectivement adaptations des chansons de Luis Llach et Bob Dylan) et morceaux personnels réorchestrés (Tuam los pòrcs deman). Ces textes, mis en musique sur des sonorités folks, témoignent d'un brassage culturel entre racines occitanes et actualités nationales et internationales,

L'ouvrage L'antologia de la nòva cançon occitana de Frederic Bard et Jan-Maria Carlòtti (Edisud, 1982) propose musiques, paroles et traductions pour 60 chansons occitanes, dont trois sont de Patric:

-  Fai ta mala, Patric. Ventadorn VS3L 28.

-  La serp. Patric, Bestiari, Ventadorn VS3L 37.

-  Lo cagarau. Patric, Bestiari, Ventadorn VS3L 37.

 

Les paroles des autres chansons de Patric sont accessibles via le site Paraulas.net.

 

Pour en savoir plus:

-  Site Internet d'Aura

-  Site Internet Paraulas.net

-  BARD, Frederic; CARLÒTTI, Jan-Maria. Antologia de la nòva cançon occitana. Edisud, 1982. (COTE CIRDOC 788,0 ANT).

-  ROUQUETTE, Yves. La nouvelle chanson occitane. Edouard Privat, 1972. (COTE CIRDOC CAC 217).

-  PATRIC. Profession troubadour. Aura, 1992. ( COTE CIRDOC: 788.09 PAT).

 

Mise en ligne : 16/01/2020
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Particion / Data : [1885]
Partition pour chant et piano, sur des paroles de Joseph Roumanille.
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Particion / Data : 18..

Partitions pour chant et orgue ou piano.

Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Particion / Data : 189.
Partitions pour chant et orgue ou piano.
Mise en ligne : 16/01/2020
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Particion / Data : 1901

Partition pour voix de l'opéra Mireille en 3 actes.

Cet opéra est directement inspiré du poème épique Mirèio publié en 1859 par Frédéric Mistral.

Séduit par cette oeuvre, Charles Gounod décida de créer un opéra autour de l'histoire d'amour impossible entre Mireille et Vincent. Il confie alors la rédaction du livret à Michel Carré et, en 1863, part s'installer quelques semaines en Provence, pour composer son opéra auprès du "climat provençal" qui imprègne toute l'oeuvre de Mistral.

En 1864, Mireille est créé au Théâtre Lyrique à Paris. Dès sa création, il n'obtient qu'un succès très mitigé, notamment à cause de sa fin jugée trop dramatique.

Face à la réaction du public, Gounod - qui souhaitait rester fidèle à l'oeuvre de Mistral - se voit obligé de remanier son opéra. Il le réduit alors à 4 actes et y ajoute des dialogues parlés. Marie-Caroline Miolan Carvalho, créatrice du rôle de Mireille a également des exigences de virtuosité, peu compatibles avec le propos austère de l'oeuvre. De nombreuses autres modifications seront alors apportées à l'opéra au fil des représentations, souvent sans le consentement de leurs auteurs.

Ce n'est qu'en 1939 que Mireille fit son retour sur scène sous sa forme originelle grâce au travail de recherche du compositeur Reynaldo Hahn.

La version proposée ici est la version de création, présentée le 19 mars 1864 sur la scène du Théâtre Lyrique.

Mise en ligne : 25/03/2020
Appartient à :