Recèrca

sus 2
Tipe : Grope / Data : 2014-03-20

Histoire du Félibrige

Le 21 mai 1854, sept poètes provençaux, Frédéric Mistral (1830-1914), Joseph Roumanille (1818-1891), Théodore Aubanel (1829-1886), Paul Giéra (1816-1861), Alphonse Tavan (1833-1905), Anselme Mathieu (1828-1895), et Jean Brunet (1822-1894), réunis au château de Font-Ségugne (Vaucluse), fondent le Félibrige, mouvement de sauvegarde, d'illustration et de promotion de la langue et de la culture des pays d'oc.

L'association s'organise autour d'un consistoire national composé de cinquante félibres majoraux, de six maintenances (mantenènços) régionales et d'écoles félibréennes locales. Le Félibrige est dirigé à l'échelon national par un félibre majoral, élu au siège de Capoulié (Président), d'un secrétaire (baile), d'un trésorier (clavaire) et des assesseurs (assessour).

Le Félibrige perpétue aujourd’hui encore les objectifs des "Primadiés" ouvrant son action à la reconnaissance de la diversité linguistique et culturelle, en France et à l'international. Il se réunit chaque année à l'occasion de la Santo-Estello (Sainte-Estelle) dans une ville différente, et tous les sept ans pour lo Grand Jo Flourau setenàri. Àcette occasion sont désignés le Maître en Gai-Savoir (Mèstre en Gai-Sabé), lauréat des joutes littéraires organisées durant cette réunion et la reine du Félibrige,représentante honorifique de l'association.

Les collections et parutions du Félibrige

Dès sa naissance, le Félibrige porte la renaissance des pays d'oc, et mène en ce sens divers chantiers autour de la langue et de la culture occitanes. En 1855 paraît le premier numéro de l'Armana prouvençau, réalisation officielle et collective du mouvement, depuis annuellement édité. En 1878 paraît le premier des deux volumes du [Lou] Tresor Dóu Felibrige (1878-1886), ouvrage somme des connaissances linguistiques de l'ensemble des parlers occitans.

Le Félibrige poursuit depuis son œuvre d'édition (ouvrages et périodiques), socle de son action, par la publication d'ouvrages et de périodiques, ainsi que sur l'organisation d'assises, colloques, débats et manifestations diverses. Le Félibrige se réunit par ailleurs tous les ans, dans une ville différente, sous le patronage de sainte Estelle (fêtée le 21 mai) : Santo-Estello.

Félibrige
Parc Jourdan - 8 bis Avenue Jules Ferry
13100 AIX en Provence
Tél : 04 42 27 16 48
Site internet : www.felibrige.org

Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Fons documentari

Histoire du fonds

Les origines de l'imprimerie puis maison d'édition Aubanel remontent à 1744, avec l'installation à Avignon d'Antoine Aubanel (1724-1804) comme imprimeur, fondateur d'une maison qui se transmit de père en fils sur six générations pendant plus de deux siècles.

Laurent Aubanel, son fils (1784-1854) donna un grand essor à l'entreprise en adjoignant une librairie et une fonderie de caractères, et en la spécialisant dans l'édition des livres religieux.

Ses deux fils, Charles et Théodore Aubanel lui succédèrent à la tête de l'imprimerie et de la maison d'édition, désormais connue sous le nom d'Aubanel frères.

Théodore Aubanel (1829-1886) eut également une activité littéraire de poète et dramaturge ; il est un des fondateur du félibrige.

Jean Théodore-Aubanel (1865-1942), fils unique de Théodore, s'attacha à diffuser hors de France la production de sa maison ; un réseau de représentants et de traducteurs, et une nouvelle ligne éditoriale élargie du religieux à la littérature moderne et à la psychologie appliquée, accrut la renommée d'une maison d'édition qui s'ouvrit à la publicité et aux méthodes commerciales.

Édouard Théodore-Aubanel (1901-1970) son fils, appelé aux affaires dès 1926, humaniste et bibliophile, poursuivit la tradition éditoriale en publiant littérature, histoire régionale et ouvrages de langue ; propagateur du latin vivant, il organisa des congrès et publia la série de Vita latina. Il crée à côté de l'imprimerie de la place Saint-Pierre un musée consacré à l'histoire de l'édition et de l'imprimerie, ainsi qu'au souvenir du poète Théodore Aubanel.

Laurent Théodore-Aubanel (1943-2000), son fils, lui succéda en 1970 et s'efforça de moderniser l'entreprise ; au cours de ces dernières années, la production des éditions Aubanel est restée fidèle à la littérature et à l'histoire régionale mais les difficultés économiques et la concurrence entraînèrent la fermeture de l'imprimerie en 1992. Le musée fut fermé en 1999 à la suite de la liquidation de l'entreprise.

Modalités d'entrée :

Achat

Accroissement :

Fonds clos

Fonds complémentaire :

 

Description du fonds

Papiers de famille (XVIIIe-XXe s.) :

Fonds Théodore Aubanel : papiers personnels, correspondance, manuscrits littéraires, publications (1850-1980).
Fonds Jean-de-la-Croix Aubanel : correspondance (1885-1940).
Fonds Édouard Théodore-Aubanel : correspondance d'auteur sous le pseudonyme Drucker, ouvrages, dossiers Vita latina (1940-1970).
Musée Théodore Aubanel : activités, commémorations (1946-1995).

Fonds de la maison d'édition et imprimerie Aubanel :

Papiers de la société, correspondance commerciale (1774-1980), comptabilité (1766-1980), fonderie de caractères (1767-1859), imprimerie et librairie (XIXe-XXe s.), correspondance éditoriale et manuscrits d'auteurs (XIXe-XXe s.), épreuves d'impression (XIXe-XXe s.), fournisseurs (1910-1980), dossiers d'exploitation de la méthode Borg (1930-1985), catalogues et publicités, coupures de presse (1850-1950), production imprimée de livres et publications (fin XVIIIe s. -1995).

Dates extrêmes :

1766-1995

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (languedocien, provençal)

Français

Importance matérielle :

127,00 ml

Supports représentés :

Manuscrits

Périodiques

Monographies imprimées

Documents iconographiques

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

83J

Instruments de recherche disponibles :

Inventaire sommaire disponible en ligne 

Ressources en ligne

 

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Fonds en cours de classement - Voir les conditions de consultation sur le site des Archives départementales du Vaucluse

Conditions de reproduction :

 

Mise en ligne : 11/02/2020
Tipe : Manuscrit / Data : 1886-11-18

Lettre écrite par Frédéric Mistral à Ludovic Legré le 18 novembre 1886 depuis Maillane, conservée par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille. Dans cette lettre, Mistral évoque son envie de faire un hommage à Théodore Aubanel lors de son discours d'entrée à l'académie de Marseille.

Mise en ligne : 16/01/2020
Appartient à :
Fonds de correspondance entre Frédéric Mistral et Ludovic Legré conservé par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille (Accès à l'ensemble des lettres)
Tipe : Manuscrit / Data : 1886-09-23

Copie d'une lettre écrite par Louis Roumieux à Frédéric Mistral le 23 novembre 1886, conservée par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille. Dans cette lettre, il est question de Théodore Aubanel. Dans une lettre du 24 novembre 1886 Frédéric Mistral indique avoir envoyé cette lettre de Louis Roumieux à Ludovic Legré.

Mise en ligne : 16/01/2020
Appartient à :
Fonds de correspondance entre Frédéric Mistral et Ludovic Legré conservé par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille (Accès à l'ensemble des lettres)
Tipe : Manuscrit / Data : 1886-11-24

Lettre écrite par Frédéric Mistral à Ludovic Legré le 24 novembre 1886 depuis Maillane, conservée par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille

Mise en ligne : 16/01/2020
Appartient à :
Fonds de correspondance entre Frédéric Mistral et Ludovic Legré conservé par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille (Accès à l'ensemble des lettres)
Tipe : Manuscrit / Data : 1866-11-27

Lettre écrite par Frédéric Mistral à Ludovic Legré le 27 novembre 1886 depuis Maillane, conservée par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille. Dans cette lettre, il est question de la future publication des oeuvres post mortem de Théodore Aubanel.

Mise en ligne : 16/01/2020
Appartient à :
Fonds de correspondance entre Frédéric Mistral et Ludovic Legré conservé par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille (Accès à l'ensemble des lettres)
Tipe : Manuscrit / Data : 1886-12-04

Lettre écrite par Frédéric Mistral à Ludovic Legré le 4 décembre 1886 depuis Maillane, conservée par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille. Dans cette lettre, il est question de retrouver certaines œuvres de Théodore Aubanel.

Mise en ligne : 16/01/2020
Appartient à :
Fonds de correspondance entre Frédéric Mistral et Ludovic Legré conservé par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille (Accès à l'ensemble des lettres)
Tipe : Manuscrit / Data : 1886-12-17

Lettre écrite par Frédéric Mistral à Ludovic Legré le 17 décembre 1886 depuis Maillane, conservée par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille. Dans cette lettre, il est question de la disparition de l'oeuvre manuscrite de Théodore Aubanel Lou Pastre.

Mise en ligne : 16/01/2020
Appartient à :
Fonds de correspondance entre Frédéric Mistral et Ludovic Legré conservé par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille (Accès à l'ensemble des lettres)
Tipe : Manuscrit / Data : 1887-01-14

Lettre écrite par Frédéric Mistral à Ludovic Legré le 14 janvier 1887 depuis Maillane, conservée par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille.

Mise en ligne : 16/01/2020
Appartient à :
Fonds de correspondance entre Frédéric Mistral et Ludovic Legré conservé par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille (Accès à l'ensemble des lettres)
Tipe : Manuscrit / Data : 1891-02-04

Lettre écrite par Frédéric Mistral à Ludovic Legré le 4 février 1891 depuis Maillane, conservée par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille. Il est question d'une édition posthume d'œuvres de Théodore Aubanel.

Mise en ligne : 16/01/2020
Appartient à :
Fonds de correspondance entre Frédéric Mistral et Ludovic Legré conservé par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille (Accès à l'ensemble des lettres)
sus 2