Recèrca

Filtrar
Filtres actifs
Mot-clé : incunable
Sauf
Catégorie : Encyclopédie
Tipe : Libre / Data : 1493

Résumé

Le Tratat del Rosari de l’intemerada Verge Maria segunt la determination de diverses Dotors est l’œuvre de Luchino Bernezzo paru à Nice en 1493. Cet ouvrage est consacré à une dévotion essentiellement Dominicaine qui se rapporte au culte de la vierge. Son auteur Luchino Bernezzo est un prêtre qui enseignait la théologie au couvent de Nice, cinq ans avant la date attribuée à son Traité du Rosaire.

Autre version du titre

« Traité du rosaire de l'immaculée Vierge Marie, selon les décisions de divers docteurs »

Exemplaires conservés

L’œuvre est connue par la seule mention de l’abbé Pietro Gioffredo (1629-1692) dans sa Storia delle Alpi Maritime (Histoire des Alpes maritimes), écrite vers 1690, qui ne sera publiée qu'en 1839 à Turin. L’exemplaire décrit consulté à Nice n’aurait pas survécu à la période révolutionnaire.

Ressources bibliographiques

Jean-Baptiste Toselli, Biographie niçoise ancienne et moderne, Nice : Impr. de la Société typographique, 1860, p. 109.

J. Rance-Bourrey, « Incunables niçois », Nice Historique, vol. X, 1908, p. 111-113, 126-126
 
Mise en ligne : 28/01/2020
Tipe : Libre
Ce ne sont pas les universitaires mais les milieux marchands qui produisent à partir du XIIIe siècle ces nouveaux « algorismes » ou livres d’« abaco », dont le but est d'apporter les rudiments mathématiques nécessaires au bon exercice du négoce. C'est pourquoi ces traités sont rédigés dans les langues d'usage des marchands, occitan, italien, français, etc. et non en latin. 
Le Compendion de l'Abaco, qui figure parmi les premiers livres de mathématiques imprimés en Europe, témoigne de la place qu'occupe la langue occitane dans les échanges commerciaux à l'aube de la Renaissance.

Description de l'exemplaire de Nîmes
Incunable in 4°, 82 feuillets. Incomplet des ff. 51-54. - Texte en dialecte niçois, 41 lignes ; car. goth. 2 grandeurs ; lettres d'attente ; figures géométriques et 2 gr.s.b. (f. 79). Notes ms sur 2 ff. bl. rajoutés avant le titre. 

Pour en savoir + à propos du Compendion de l'abaco : cliquez sur ce lien
Mise en ligne : 10/03/2020
Tipe : Libre / Data : 1504

Le document est disponible sur Gallica, Marque Blanche

Lo Doctrinal de sapiensa connaît une seconde édition, après l’exemplaire d’Henri Mayer publié en 1494, Jean Grandjean imprime en 1504 à Toulouse une nouvelle édition qui s’intitule cette fois : Lo Doctrinal de la sapiensa en lo lenguatge de Tholosa.

L’imprimeur Jean Grandjean (1460-1519), considéré comme le premier imprimeur toulousain, s’installa rue de la Porterie et avait racheté en 1494 l’atelier de Henri Mayer, d’origine allemande, ceci explique sûrement cette nouvelle édition. 


Cet exemplaire in 4°, provenant du Couvent des Cordeliers de Toulouse et portant l’ex-libris manuscrit : « ex parva bibliotheca maioris conventus Sti Francisci Tholosa » est le seul exemplaire connu. 


Cet incunable est à rapprocher du corpus des impressions religieuses toulousaines en occitan du début du XVIe siècle, toutes les traductions de textes à visée didactique. 

Mise en ligne : 05/05/2020