Occitanica

Resultats de recèrca

1 resultat
Contributeur : CIRDOC
Coverage : Bordeaux (Gironde)
Lo CIRDOC Mediatèca Occitana
Pierre Bernadau : extraits des Tablettes
Pierre Bernadau : extraits des Tablettes (mars 1787-avril 1852) / Michel Colle
Bernadau, Pierre (1762-1852)
Site internet : Pierre Bernadau : extraits des Tablettes (mars 1787-avril 1852)
Les "Tablettes" constituent une sorte de journal intime de l'avocat et polygraphe bordelais Pierre Bernadau. Il y recense les principaux faits et événements de la vie bordelaise entre la fin du XVIIIe siècle et le milieu du XIX soit sur une période de soixante-cinq ans environ. Auteur occitan lui-même à ses heures perdues, Bernadau évoque beaucoup la langue d'oc dans ses tablettes. Lui qui fut le correspondant de l'abbé Grégoire dans son enquête sur les "patois", évoque des événements liés à la langue d'oc, et parle à plusieurs reprises de Jean Antoine Verdié dit Mèste Verdièr (1779-1820), auteur renommé de pièces gasconnes.
 Les tablettes manuscrites de Bernadau, rédigées de 1787 à 1852, sont consultables sous les références de microfilms MIC 1698/7 à MIC 1698/11  

Pierre Bernadau : 

Né à Bordeaux en 1762 dans une famille d’artisans, Pierre Bernadau a vécu jusqu'à l’âge de 90 ans. Lorsqu’il s’éteint en 1852, le monde a radicalement changé.  Pendant soixante-cinq ans, il note sur une sorte de journal intime - qu'il envisageait peut-être de publier - tout ce qui lui paraît important dans la vie bordelaise, et dans sa propre vie privée. Ce sont ses "Tablettes", toujours inédites dans leur version intégrale. Bernadau fut également un historien local et un polygraphe respecté - auteur du Viographe bordelais - traité toponymique et historique des rues de Bordeaux. Il fut aussi impliqué dans la vie politique et culturelle de sa ville. Il fut enfin un redoutable plaideur et un juriste de renom.

Les Tablettes de Bernadau : 

Ce site contient des transcriptions des "Tablettes" de Bernadau, réalisées par le Dr Michel Colle, passionné par le personnage à qui il a consacré un livre. C'est surtout un témoignage sociolinguistique très important sur l'occitan dans une grande ville de l'espace occitan à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle.
Bernadau a par ailleurs légué en 1852 son important fonds personnel à la Bibliothèque municipale de Bordeaux, qui renferme aussi tous ses ouvrages mais aussi des documents inédits.

Consulter le fonds Pierre Bernadau de la Bibliothèque municipale de Bordeaux