Resultats de recèrca

37 resultat
Type de Document : Article
Portail : Mediatèca
La Botanique populaire dans l'Albret : essai linguistique / Par M. Ducomet
Ducomet, Vital (18..-19..)
Recueil factice d'articles parus dans le Bulletin de l'Académie internationale de géographie botanique, volume 12, 1903, pp. 127-132, pp.280-304 et pp.307-310.

Vital Ducomet, professeur de botanique à l'École nationale d'agriculture de Rennes, a rassemblé dans cet article le nom de plantes en occitan parlé dans l'Albret, avec leur noms scientifique latin et une courte explication soit du nom, soit de l'utilisation populaire qui peut être faite de ces plantes.
Liste des noms patois de plantes usités dans les cantons d'Entraygues et de Mur-de-Barrez (Aveyron) / Par M. J. Carbonel
Carbonel, Jean (1864-1942)
Recueil factice d'articles parus dans le Bulletin de l'Académie internationale de géographie botanique (Ancien Monde des plantes), volume 13, 1904, pp. 337-352, pp.401-432 et volume 15, 1905, pp.49-56.

Jean Carbonel, instituteur botaniste, a rassemblé dans cet article le nom de plantes en occitan parlé dans le nord de l'Aveyron, avec leur noms scientifique latin et une courte explication soit du nom, soit de l'utilisation populaire qui peut être faite de ces plantes.
Les troubadours et les Bretons par Joseph Anglade
Anglade, Joseph (1868-1930)

Publiée en 1929 par Joseph Anglade, ce numéro spécial de la Revue des Langues Romanes traite des liens historiques et littéraires unissant les troubadours aux sources bretonnes et particulièrement les romans de chevalerie.

Le mouvement félibréen dans le sud-ouest / Césaire Daugé
Daugé, Césaire (1858-1945)
Article de Césaire Daugé paru dans la Revue de Gascogne en 1904, sur le réveil occitan en Gascogne au début du XXe siècle.
L’école des Pyrénées : projet de Felibrige commingeois et couseranais / Bernard Sarrieu
Sarrieu, Bernard (1875-1935)
Article de Bernard Sarrieu paru dans la Revue de Comminges en 1904, sur le réveil occitan en Gascogne au début du XXe siècle.
Lo Pichon glossari occitan de la flòra del Dalfinat / per l'abat Louis Moutier
Moutier, Louis (1831-1903)

Aqueste glossari de las designacions vernacularas en occitan de la « flòra dalfinenca » (Droma e una part d’Isèra) foguèt publicada per l’abat Louis Moutier en tres liurasons, entre 1889 e 1890, dins lo Bulletin de la Société d'archéologie et de statistique de la Drôme.
Louis Moutier (1831-1903) èra lo gavidaire de l’escòla felibrenca dromenca a la fin del sègle XIX. Aqueste lexic botanic es eissit del sieu monumental e fòrça preciós Diccionari dels dialèctes dalfinencs de mai de 25’000 entradas, longtemps demorat inedich e conservat a la Bibliotèca municipala de Valença, es estat publicat per Jean-Claude Rixte en 2007 (ed. IEO-Droma e ELLUG).
Louis Moutier elaborèt una grafia particulara per transcriure l’occitan tal coma èra parlat a la fin del sègle XIX en Dalfinat. La transcripcion dels tèrmes en grafia classica es disponibla en annèxe de l’edicion del Dictionnari dels dialèctes dalfinencs (J.-C. Rixte ed. scientific, 2007)

Consultar lo Glossari botanic de Louis Moutier :

- Introduccion e Glossari (A-J) : BSAD, 23 (1889), p. 480-490 : consultar sus gallica.bnf.fr
- Glossari (L-P) : BSAD, 23 (1889), p. 613-616 : consultar sus gallica.bnf.fr
- Glossari (R-Z) : BSAD, 14 (1890), p. 107-111 : consultar sus gallica.bnf.fr

Pichon suplement al Diccionari d'Honnorat / per A. Richaud
Richaud, Aimé (1852-1929)
Dins aqueste pichon suplement de sièis paginas, apondon a sa biografia de Simon-Jude Honnorat publicada dins las Annales des Basses-Alpes (t. XVI, 1913-1914), A. Richaud recensa una tièra de mots e expressions occitanas dels Alps provençals absents del famós Diccionari provençal-francés del medecin dinhenc, primièr grand diccionari de la lenga occitana.  

Consultar la ressorsa sus gallica.bnf.fr.
Biografia de Simon-Jude Honnorat : medecin, naturalista e lexicograf occitan / per Aimé Richaud
Richaud, Aimé (1852-1929)
Aquesta biografia del mètge Simon-Jude Honnorat (1783-1852), medecin de Dinhe, sabent naturalista e autor del primièr grand diccionari de la lenga occitana amb son Dictionnaire provençal-français ou Dictionnaire de la langue d'oc ancienne et moderne... (Dinhe : Repos, 1846-1848), redigida per l'abat Aimat Richaud a l'entorn de 1913 demora un dels estudis mai complets sus la vida d'Honnorat. Es estada publicada en mantuna liurason dins las Annales des Basses-Alpes (t. XVI e XVII, 1913-1916).

Consultar la ressorsa sus Gallica :

- Capítol 1 : Ann. Basses-Alpes, t.XVI, 1913-1914, p. 269-283 : consultar sus gallica.bnf.fr
- Capítol 2 : Ann. Basses-Alpes, t.XVI, 1913-1914, p. 345-356 : consultar sus gallica.bnf.fr 
- Capítol 3 : Ann. Basses-Alpes, t.XVI, 1913-1914, p. 414-427 : consultar sus gallica.bnf.fr 
- Capítol 4 : Ann. Basses-Alpes, t.XVI, 1913-1914, p. 453-491 : consultar sus gallica.bnf.fr  
- Capítol 5 : Ann. Basses-Alpes, t. XVII, 1915-1916, p. 33-49 : consultar sus gallica.bnf.fr
- Capítol 6 : Ann. Basses-Alpes, t.XVII, 1915-1916, p. 109-122 : consultar sus gallica.bnf.fr  
Joan Jaurés e lo Felibritge / Josèp Anglade
Anglade, Joseph (1868-1930)
Cet article de Joseph Anglade paru dans le Mercure de France le 1er janvier 1926 est le premier texte publié s’intéressant à la pensée et l’action de Jean Jaurès vis-à-vis de la langue occitane.
Le languedocien Joseph Anglade (1868-1930) est agrégé de lettres, spécialiste de la littérature occitane, professeur à la faculté de Toulouse depuis 1910 et fondateur de l’Institut d’études méridionales en 1914 et par ailleurs Majoral du Félibrige. Anglade est représentatif de l’évolution qui s’opère au sein des mouvements de renaissance occitane au cours de l’entre-deux-guerres : rapprochement des mondes savants romanistes et des mouvements renaissantistes, montée en puissance de tendances républicaines et progressistes face aux régionalistes conservateurs.
Jean Jaurès, panthéonisé deux ans plus tôt en 1924, devenait au même moment une figure importante à la fois du progrès social et intellectuel, de l’internationalisme et de l’identité nationale et républicaine en France. Joseph Anglade fut l’un des premiers à saisir l’intérêt de rallier la figure de Jaurès en voie de mythification aux problématiques du combat renaissantiste pour la reconnaissance et le soutien politique en faveur de l’occitan dans la France républicaine du XXe siècle.
Joseph Anglade propose ici, dans une revue nationale, un article plus stratégique que véritablement historique même s’il est riche de sources et d’informations. Il est clair que Joseph Anglade souhaite avant tout rendre compatible les écrits de Jean Jaurès sur la langue et la littérature occitane - essentiellement quatre articles parus dans La Dépêche entre 1909-1911 - avec le projet renaissantiste mené par le Félibrige au point de conclure que « Jaurès avait donc l’âme d’un félibre et d’un bon félibre » ! en reconnaissant tout de même qu’ « il aurait fait des restrictions sérieuses au sujet de certaines idées fondamentales - ou qui paraissent telles - de la doctrine félibréenne et qu’avant d’être déclaré dignus intrare, il aurait dû répondre à quelques questions d’orthodoxie ; car il avait par certains côtés une âme d’hérétique et de mécréant, félibréen s’entend. »
Au final, même s’il tente de dissimuler le profond désintérêt que Jaurès témoigna tout au long de sa vie pour les mouvements de renaissance occitane - à la différence de la pratique de langue occitane pour laquelle sa posture et sa pensée tranchaient avec celles des hommes politiques de sa génération - Joseph Anglade rappelle à juste titre l’intérêt et l’estime que le Jaurès critique littéraire portait à la littérature d’expression occitane de son temps.
Cet article paru en 1926 ouvre en tout cas une question jusque-là totalement - et sciemment ? - ignorée de la plupart des biographes de Jean Jaurès : celle de sa connaissance d'une réalité occitane, d’un certain intérêt pour la littérature occitane voire d'une pensée historique du fait régional occitan marqué par la Croisade contre les Albigeois notamment. Il faut cependant attendre les années 1970 pour que le chantier soit véritablement ouvert par les historiens et spécialistes de Jean Jaurès (André Armengaud, Rémy Pech, Ulrike Brummert) parallèlement à la célébration d’un Jaurès en véritable mythe d’une conscience collective occitane en construction chez les écrivains, artistes et intellectuels des années 1970 et 1980. Entretenant débats et controverses pendant une bonne décennie, les deux « partis », historiens et militants, mirent au jour une autre dimension de la question linguistique chez Jaurès, que ne traitait pas Joseph Anglade en 1926, celle de sa propre « occitanité », de sa pratique de la langue dans le discours public et de son évolution vers une pensée politique de l’enseignement de l’occitan à l’école en 1911, seule - mais puissante - revendication de Jean Jaurès vis-à-vis du « fait occitan ».

Consulter l'article sur Gallica :

Lire l'article sur gallica.bnf.fr
Le parler de Bagnères-de-Luchon et de sa vallée / B. Sarrieu
Sarrieu, Bernard (1875-1935)
Article de Bernard Sarrieu paru dans la Revue des Langues Romanes en 1902 (tome cinquième de la cinquième série), sur le parler de Bagnères-de-Luchon et de sa vallée.
Filtrar
BNF (15)
sus 4