Recèrca

sus 49
Filtrar
Filtres actifs
Type de Document : Livre
Portail : Mediatèca
Sauf
Auteur : Azaïs, Jacques (1778-1856)
oci (393)
fre (189)
frd (19)
lat (11)
pro (10)
eng (3)
ita (2)
spa (2)
cat (1)
frm (1)
Livre (485)
CD (1)
Tipe : Libre / Data : 1918
Obres Causides est un recueil des œuvres de Pierre-Daniel Lafore publié en 1918
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Libre / Data : 1921
Drame béarnais de Jean-Victor Lalanne, félibre majoral
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Libre / Data : 18..
Lous Ebangèlis est un recueil en occitan rédigé par l'abbé Bidache. Il s'agit de l’Évangile traduit en béarnais.
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Libre / Data : 1911

Dans ce document, A. Castéran relate la vie de Marcellin Albert, poète ayant joué un rôle fondamental dans la révoltes des vignerons de 1907.

En effet, il mena campagne contre les vins non naturels qui inondaient le marché à l'époque.

En 1907, lorsque le cours du vin s'effondra, la crise pris une ampleur telle que 600 000 personnes manifestèrent à Montpellier le 9 juin 1907.

Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Libre / Data : 1903

Ce livre d'Albert Darclanne est un recueil de poésies occitanes (dialecte gascon) paru en 1903.

Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Libre / Data : 1924

Eugène Larroque est surtout connu comme chroniqueur politique, mais il a aussi rédigé des chroniques littéraires qui font l'objet de ce recueil de lettres.

L'auteur signe souvent d'un de ses pseudonymes : Catdet de Hourcadut, qui est le plus employé, ou parfois encore Tresquilhét, Yantin lou Perrequè, etc.

Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Libre / Data : 1924

Sous le pseudonyme de Catdet de Hourcadut, Eugène Larroque, écrivain orthézien de langue béarnaise a écrit un recueil de vingt-huit lettres politiques qui ont été chronologiquement publiées dans le journal : Le Mercure d'Orthez, du 20 juillet 1871 au 26 avril 1898.

Ces lettres sont liées à son deuxième recueil, Letres Literaris, envoyé aux différents acteurs politiques et culturels d'Orthez.

Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Libre / Data : 1890

Instituteur de profession, Jean-Victor Lalanne a travaillé dans le Pays Basque puis dans le Béarn. Cependant des problèmes de santé l’ont contraint à arrêter cette activité.

Durant ce congé forcé, il s'emploie à travailler pour la mairie d'Orthez où il rencontre le Catdet de Hourcadut avec qui, lors de sa mutation à Lucq de Béarn, il entretient des échanges épistolaires.

C'est lors d'une recherche sur les proverbes et des couplets nuptiaux pour le Catdet de Hourcadut que Lalanne tombe sur des histoires et des contes écrits en Béarnais. Pour les valoriser, il demande alors au Catdet de Hourcadut de les conter mais celui-ci refuse, affirmant qu'il n'a pas les capacités d'écriture nécessaires.

Quelques années plus tard, le libraire Cazeau publie les contes adaptés par J.-V. Lalanne sous le nom de Coundes biarnés coelhuts aus parsâs mieytadès dou pèys de Biarn.

Coundes Biarnès dont la préface a été rédigée par Bascle de Lagrèse, est à l'époque une nouveauté car peu d'œuvres en proses ont été publiées en Béarnais. Ce n'est que trente quatre ans plus tard que les échanges épistolaires entre Jean-Victor Lalanne et Le Catdet de Hourcadut ont été publiés complétant enfin Coundes Biarnès.

Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Libre / Data : 18..

Plusieurs versions de l'histoire de l'abbé Martin, personnage central du Curé de Cucugnan, existent.

Le thème du Sermon du curé de Cucugnan trouve son origine dans un conte populaire des Corbières ( Aude).

Le narbonnais Hercule Birat est certainement le premier à s'en être inspiré pour écrire vers 1855-1860 Le Sermon du Père Bourras (publié en français en 1860).

En 1858-59, le juge Blanchot de Brenas publie une version de ce conte dans un article de la revue « La France littéraire Artistique et Scientifique ». Elle lui a été inspirée par un récit qu'il a entendu lors d'un voyage dans l'Aude. Dans son texte, il décide de situer son histoire à Cucugnan (Aude), nom de village choisi au hasard ensuite repris dans les versions de Joseph Roumanille, d'Alphonse Daudet et d’Achille Mir.

Le récit d'Achille Mir est une des versions littéraires se rapprochant le plus de la tradition orale du conte occitan d'origine. Il est paru pour la première fois en 1884 dans le Tome III de ses Œuvres complètes.

La version mise aujourd'hui en ligne sur Occitanica est celle rééditée en 1885 avec un texte légèrement remanié, complété par une traduction française à la fin du volume.

Pour en savoir plus sur le Curé de Cucugnan vous pouvez consulter la réponse à la question « Qui est l'Abbé Martin ? » (CIRDÒC - servici question-responsa )

Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Libre / Data : 1877

Le conte de la « formigueta » est un conte énumératif (conte formulaire, « randonnée ») et figure parmi les contes les plus courants dans les Pays d'Oc : « Tous les conteurs enregistrés hors de la Haute Vallée de l'Aude (Montagne Noire, Corbières) connaissent le T 2031 » (D. Fabre et J. Lacroix).

On retrouve d'ailleurs ce conte dans toute l'ère indo-européenne mais, en dehors de l'aire occitane, le personnage est souvent une souris. Il est répertorié par la classification internationale des récits populaires Aarne-Thompson en T. 2031 : « Stronger and Strongest » / « de plus en plus fort »)

Mise en ligne : 16/01/2020
sus 49