Occitanica

Resultats de recèrca

11 resultat
Type de Document : Revue
Portail : Mediatèca
Variante Idiomatique : Languedocien
Les Feuillets occitans
Cros-Mayrevieille, Fernand
Revista del « Groupe Occitan », amassada d'escrivans e de militants regionalistas de las províncias meridionalas « Les Feuillets occitans » pareguèron en doas serias : de julh de 1925 a decembre de 1926 (8 fasciculs) puèi de març a decembre de 1927 (5 fasciculs).
Lé Gril
Visner, Gabriel (1846-1909)
Lé Gril : gazetto senmanalo dé la léngo patouèso paraît pour la première fois en février 1891 à Toulouse sous la direction de Gabriel Visner, pseudonyme de Gaston Sirven (1846-1909). Son principal collaborateur est Auguste Fourès (1848-1891). Le journal s'adresse à un public populaire et connaît rapidement un grand succès, en juin 1891 le tirage atteint 10 000 exemplaires. En plus des chroniques sur la vie toulousaine, le théâtre, la politique, on y trouve des contes, des poèmes, un feuilleton et des histoires humoristiques.
Tous les textes publiés sont en occitan et le journal n'impose aucune règle de graphie aux auteurs. A partir de 1896 quelques textes sont en français et apparait le sous-titre Le Grillon de Toulouse.
D'abord hebdomadaire, le journal devient bimensuel en avril 1894. En juin 1898 il fusionne avec la Terro d'Oc. Le 1er octobre 1900 une nouvelle série voit le jour et va s'interrompre en janvier 1901. Une troisième et dernière série paraît  de juin à août 1907.
Lo diari de l'IEO Miègjorn-Pirinèus
Institut d'estudis occitans (Miègjorn-Pirinèus)

Lo Diari es mai qu'una revista, es una veirina. Per totas (totes) las e los qu’obran en occitan, que parlan e fan parlar : los que fan dins la lenga nòstra. Perque las associacions del ret Miègjorn-Pirenèus son nombrosas, perque lors sòcis son apassionats, Lo Diari s’esperfòrça de botar en davant aquelas valors, aquela riquesa, aquela creativitat. Trobarètz dins Lo Diari d'articles suls eveniments passats o de venir, de renduts comptes scientifics, d’anóncias de publicacions e un agendà cultural. La revista (que se pòt tanben trapar sul nòstre siti internet) ofrís al lector un panoramà vivent de la cultura occitana actuala. E, coma la cultura muda, Lo Diari, el, avança. Mai d’articles de fons, d’entrevistas amb los actors magèrs del monde cultural occitan e de pajas sus l’actualitat fòra del ret de l’IEO. Tot aquò per contunhar de faire parlar l’occitan !

Cacalaca
Castagno, Jan (1859-1938)

Périodique occitan publié pendant la Première Guerre mondiale, créé par Jan Castagno, pseudonyme de Julien Brabo (1859-1938). Il est à la fois le directeur du journal, l'imprimeur et l'auteur de la plupart des articles sous des pseudonymes différents : L'Anglès de Malataverno, l'Espagnoulet, Julian de la Lègo, Julian de la Vabreio, Mas d'Avèno, Lou Mouissau.

 

Exemplaires conservés

CIRDÒC (Béziers) [E6-E0] : n.5 (1916)-n.70 (1919) ; n.72 (1926)-n.175 (1936)

BnF [JO 56042] : n°1, 1916 - n° 158, 1934, 1936 [n°172, 174-176], BDIC (Nanterre) [FP 55] : n°1, 1916- n°70, 1919.

Note de contenu

Cacalaca !” est le nom du chant du coq en occitan, l’équivalent de “Cocorico !” en français. Les textes publiés glorifient les Cévennes et également la patrie. Le journal est adressé pendant toute la guerre aux soldats alésiens du front, il porte la mention Es à gratis per lous pelous dau Front : Il est gratuit pour les « poilus » du Front.

 

 

Gazeto Loubetenco
Loubet, Joseph (1874-1951)
Joseph Loubet (1874-1951), félibre montpelliérain installé à Paris décide de soutenir ses amis félibres mobilisés par l’envoi d‘une correspondance régulière afin d’entretenir leur courage et leur apporter consolation. Il s’agissait au départ d’une feuille intime de ses amis et correspondants. En 1915 il trouve le moyen de relier entre eux tous ses correspondants par l’édition d’une chronique régulière réalisée à partir des lettres reçues de l’ensemble du front. Chez lui, boulevard de Vaugirard à Paris, il transcrit à la main les lettres sur une feuille (feuillet de 4 pages) qui est dupliquée et paraît chaque samedi. Dès son lancement la gazette connaît un succès important et son tirage passe de 60 à 100 exemplaires. Baptisée Gazeto Loubetenco, plus qu'un lien entre félibres combattants, elle devient rapidement un lieu d'échange d'idées qui participent au mouvement félibréen.

Exemplaires conservés

CIRDÒC [JOU 19-1] : n.17 (1915)-n.58 (1917)

Médiathèque d’Arles [RB 228 M], Médiathèque Emile-Zola (Montpellier) [MS 432] : n°1, 31 juillet 1915 - n°58, 30 juillet 1917.

Note de contenu

La gazette comportait à la fois des idées sur les buts félibréens, des souvenirs savoureux et des renseignements personnels sur les uns et les autres. En deux années paraîtront 58 numéros et 22 suppléments, soit un recueil de plus de 300 pages exclusivement écrites en occitan qui passe pour une oeuvre majeure de Joseph Loubet.

Bibliographie

INARD, Léon. La "Gazeto Loubetenco" et son "Grafié" (1915-1917). La France Latine. Paris, 1974, n° 58-59, p. 60-67.
Lou Gal
Bardin, Jean (1893-1966)
Causse, Pierre (1883-1951)

Lou Gal  (« Lo Gal » en graphie classique, « Le coq » en français) est un mensuel (1915) puis bimensuel (1916-1919) puis hebdomadaire (1920) d'expression occitane fondé en 1915 par Jan Bardin (Jean Bardin, 1893-1966) et Pierre Causse (dit Caussou de l'Oulivié, 1883-1951), rapidement rejoints par Louis Bonfils (1891-1918), Jòrdi Maillet et surtout Pierre Azéma (1891-1967), figure majeure du Félibrige languedocien puis de l'occitanisme contemporain. 

 

Exemplaires conservés

CIRDÒC (Béziers) [AG 1] : n.2 (1915)-n.116 (1920)

BnF [JO-66147] : 1914 [n°1-7], 1917 [n°37], juin 1920 [VI, n°115], BDIC (Nanterre) [4 PRES 145] : n°1,1915-n°36, 1916, Bibliothèque d’Etudes et du Patrimoine (Toulouse) [P16294], Archives départementales de l’Hérault (Montpellier) : 1914 [n°1, 4-6], 1917 [n° 37-44, 46-48, 51-60], 1918 [n°61-64, 66-78, 80-84], 1919 [n°85-87, 89-90, 92-94, 97, 101-102], 1920 [n°103-110, 112-116]


Note de contenu

Réalisé à l'arrière et imprimé à Montpellier, le journal se veut un soutien en forme de divertissement « per los soldats dau Miègjorn » ("pour les soldats du Midi"). Organe d'esprit félibréen, Lou Gal est l'un des rares exemples de journal en occitan qui parut régulièrement pendant la première guerre mondiale. Les associations et organisations de la Renaissance d'oc rencontrent alors de grandes difficultés, dues en partie à la mobilisation des félibres et personnalités du mouvement mais également à la cherté du papier.
Les premiers numéros sont ronéotypés et conçus comme une sorte de bulletin de liaison entre les combattants félibres. Le journal évolue dans son discours et se professionnalise à partir de janvier 1916. Le journal publie essentiellement des textes d'encouragements patriotiques et des divertissements (caricatures, chansons, textes humoristiques) ainsi que des lettres et témoignages, souvent anonymes, présentés comme émanant de soldats au front.
Après la guerre, Lou Gal continue de paraître en accordant une place de plus en plus importante à des textes en français. Le journal s'arrête en 1920 sous le coup de la crise du papier mais sans doute également par crise éditoriale (fin de la guerre, développement des contenus en français, etc.).

Bibliographie :

- Peire AZEMA [= Pierre AZÉMA], A boulet rouge... : crounicas dau tems de la guerra ; Touloun : La Pignato, 1930. [recueil d'articles publiés dans Lou Gal].

- Laurent ABRATE, Occitanie 1900-1968 : des idées et des hommes : l'émergence et l'histoire de la revendication occitane ; Puylaurens : Institut d'estudis occitans, 2001.

 

Mont-Segur
Centre inter-régional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault)
Créée et animée par Prosper Estieu et Antonin Perbosc, la revue Mont-Segur occupe une place importante dans l'histoire de la langue occitane et de l'action occitaniste contemporaine. D'abord revue locale d'inspiration félibréenne (Première série : 1896-1899), elle devient en 1901 (Deuxième série : 1901-1904) un organe de diffusion de nouvelles conceptions linguistiques, littéraires et idéologiques fondatrices pour le renouveau intellectuel occitan du XXe siècle. 

En savoir davantage sur l'histoire de la revue Mont-Segur
Almanac narbounes
Cigalo Narbouneso
L'Almanac narbounes est publié à partir de 1913 par la Cigalo Narbouneso, école félibréenne fondée en 1911 par Paul Albarel (1873-1929). La publication, interrompue en 1915, reprend de 1923 à 1932. En 1934 il devient l'Almanac Lengodoucian. Il paraîtra à nouveau sous le titre d'Almanac narbounes en 1937.
Lo Gai Saber
Estieu, Prosper (1860-1939). Directeur de publication
Salvat, Joseph (1889-1972). Directeur de publication
Nègre, Ernest (1907-2000). Directeur de publication
Carbonne, Philippe. Directeur de publication

Lo Gai Saber es l'organ de l'Escòla Occitana, escòla felibrenca fondada lo 6 de julhet de 1919, presidida per lo Baron Marie-Louis Desazars de Montgailhard‎ (1837-1927). A son entorn Prosper Estieu, Joseph Anglade, Antonin Perbosc, Jean Rozès de Brousse e Armand Praviel constituïsson lo primièr comitat de redaccion. La revista pòrta en epigraf sus la cobèrta lo famós emistiqui de Frederic Mistral « Dis Aups i Pirenèu... ».

En delà de son ròtle de revista literària e d'informacion sus l'accion occitana, Lo Gai Saber es davant tot una aisina pedagogica que va servir a promòure la novèla grafia mesa al punt per Prosper Estieu e Antonin Perbosc que pòrta pas encara lo nom de grafia classica. Lo primièr numèro pareis en setembre de 1919 e comença, aprèp la publicacion dels estatuts de l'Escòla Occitana, per las « Règles générales de graphie et de phonétique occitanes » e anóncia que « serà redigida en lenga d'Oc espurada » (en francés dins lo tèxt).

Fins a 1985 la revista serà estampada a Castèlnòu d'Arri per La Societat d'Edicion Occitana, estampariá apartenent a Marcel puèi Robert Estieu, filh e felen de Prosper Estieu.

Publicada de contunh fins ara, Lo Gai Saber figura demèst las revistas del domeni occitan qu'aguèron la longevitat màger.

La Rampelada del Colège d'Occitania
Salvat, Joseph (1889-1972). Directeur de publication
La Rampelada del Colètge d'Occitania est un petit fascicule distribué comme supplément à la revue de l'Escòla Occitana Lo Gai Saber à partir de décembre 1928. Le Collège d'Occitanie, créé en 1927, sera le premier organisme à dispenser des cours d'occitan, sur place et par correspondance, par le biais d'un réseau militant de plus en plus important. La Rampelada servira de support de cours pour les « escolans » extérieurs. L'abbé Joseph Salvat en assurera la direction de 1928 à 1956 et y publiera, sous forme de leçons, sa Grammaire occitane qui sera par la suite éditée chez Privat en 1943.

Les trois premiers numéros sont dactylographiés et ronéotypés, le bulletin est imprimé à partir du numéro 4 (nov.-déc. 1929). A la suite des leçons de grammaire, La Rampelada publie les meilleurs devoirs de ses « escolans » ainsi que les textes primés aux Jeux Floraux et concours scolaires organisés par le Collège d'Occitanie.

A partir du n°59 (1941) le titre devient La Rampelada del Colège d'Occitania.
Filtrar
sus 2