Recèrca

sus 23
Filtrar
Filtres actifs
Portail : Mediatèca
Sous-Menu : Campus
fre (175)
oci (57)
ita (6)
cat (3)
spa (1)
Campus (230)
Tipe : Article scientific
Aqueste article de Jean-Marie Sarpoulet, inspector pedagogic per l'occitan dins l'academia de Bordèu, presenta lo contèxt dels dos purmèrs decennis (1897-1920) de publicacion de la revista Reclams.

Podètz consultar sus Occitanica l'integralitat dels numeròs de la revista, de 1897, annada de sa primièra parucion fins a 1945.
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Article scientific
Aqueste article de Jean-Marie Sarpoulet, inspector pedagogic per l'occitan dins l'academia de Bordèu, presenta lo contèxt dels dos purmèrs decennis (1897-1920) de publicacion de la revista Reclams

Podètz consultar sus Occitanica l'integralitat dels numeròs de la revista, de 1897, annada de sa primièra parucion fins a 1945.
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Article scientific / Data : 2014-03-10
L’Antiquité Tardive sera le théâtre des grandes invasions. De la Baltique à la mer Noire, du Danube au Rhin, des peuples, appelés barbares, sous la poussée des Huns, vont arriver jusqu’à la « lime » de l’Empire Romain. Ce sont les Ostrogoths, les Wisigoths, les Vandales, les Francs et bien d’autres… Du Ve au VIIe siècle, on va assister à un changement progressif mais aussi radical de l’idéologie politique. Le socle de l’Empire bascule peu à peu et ce phénomène génère des peurs bien compréhensibles quand le monde des certitudes disparaît.

Maguy Chapot-Blanquet est docteur en sciences humaines.
Tipe : Article scientific / Data : 2014-03-10

Le mot « barbare » est d’origine grecque. Il apparaît pour la première fois chez Homère à propos des Cariens, peuple du sud-ouest de l’Asie Mineure, qui combattent aux côtés des Grecs. (Iliade II, 867) : Nastès conduisait les Cariens barbarophônoi, « ceux qui parlent en faisant barbar », donc qu’on ne comprend pas ou qu’on comprend mal.

L’adjectif homérique est une onomatopée imitative véhiculant un simple critère linguistique, qui n’est pas forcément péjoratif.

À l’origine, le barbare n’est d’ailleurs pas nécessairement un étranger, ni un inconnu : au Ve siècle encore, le mot est utilisé pour désigner tous ceux, Grecs ou non Grecs, qui parlent mal la langue grecque et font des barbarismes.

Durant toute l’époque archaïque, la langue ne constituera pas une barrière entre Grecs et non Grecs ; cette barrière linguistique ne va s’imposer qu’avec les Guerres médiques, qui opposent dans la première moitié du Ve siècle l’Empire perse et la Grèce.

 

Jean Meyers est professeur à l'Université Paul Valéry - Montpellier III

Tipe : Article scientific / Data : 2014-03-10
L’arrivée officielle des Wisigoths en Péninsule ibérique, après la débâcle de Vouillé en 507, marque le début de l’hégémonie gothique en Hispania. Commence alors le difficile équilibre d’une population minoritaire « étrangère » dans un ensemble majoritaire que constitue la société locale hispano-romaine.

Jorge Lopez-Quiroga est docteur, Senior scientist - Université autonome de Madrid.
Tipe : Article scientific / Data : 2014-03-10

Entre le 1er siècle de notre ère et leur installation dans les péninsules ibérique et italique jusqu’au début du 8e siècle, les Goths ont effectué une migration exemplaire. En trois grandes étapes, de la mer Baltique à la Méditerranée, tout en restant fidèles à leurs origines scandinaves, ils vont se nourrir des expressions artistiques des terres qu’ils vont habiter.

 

Alem Surre-Garcia est historien et écrivain.

Tipe : Collòqui / Data : 2014
Depuis 2008, l'association "Histoire et cultures en Languedoc" organise chaque année les Rencontres Internationales du Patrimoine Historique, avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon, du CIRDÒC-Mediatèca occitana, de la Société Archéologique et du Musée Languedocien de Montpellier,  et du Pays Cœur d' Hérault.

Découvrir l'association Histoire et cultures en Languedoc

Les Royaumes Barbares : de Rome à Tolède (Ve-VIIe siècle), Lodève, 12 octobre 2013

Du Ve au VIIe siècle, l'Europe est traversée de flux nouveaux de populations. Originaires des bords de la Baltique, ces peuplades dites "barbares" (de barbarus : l'étranger pour les Romains), envahissent progressivement l'Empire romain d'Occident, mettant à mal les institutions séculaires et l'ordonnancement administratif mais aussi culturel d'une civilisation déjà vacillante.

Les textes romains, décrivant la terreur des populations face à cet étranger, toujours inquiétant, contribuèrent à créer dans l'inconscient collectif, l'ethnotype et le mythe du "barbare". Celui-ci fut repris et sublimé par les commentateurs  des époques suivantes, qui l'ont souvent construit en négatif d'une civilisation romaine perçue dans toute sa splendeur.

Les trois journées de ce colloque, bénéficiant des contributions d'historiens et chercheurs français et internationaux, furent l'occasion de revenir sur l'imagerie du barbare et les réalités historiques d'une période où échanges et apports nouveaux se placent autant dans la continuité que dans la rupture avec l'ordre ancien.

L'occasion de démêler le vrai du faux et de découvrir les apports des modèles culturels de ces peuplades dites "barbares", qui contribuèrent au façonnement des civilisations euro-méditerranéennes médiévales.

 

Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Collòqui / Data : 2008-

Depuis 2008, l’Association Histoire et cultures en Languedoc organise les Rencontres internationales du patrimoine historique, colloque  annuel ouvert au grand public comme aux historiens, universitaires et professionnels du patrimoine. Ces Rencontres offrent la possibilité aux participants de présenter leurs travaux les plus récents, de débattre et d’échanger lors de discussions constructives avec la communauté scientifique.
Le Languedoc et les cultures méditerranéennes sont ainsi mis à l'honneur.

Découvrir l'association Histoire et cultures en Languedoc.


Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Article scientific
Fausta Garavini est docteure en littérature française et occitane, traductrice et écrivaine italienne.

Née à Bologne, elle a fait une grande partie de sa carrière d'enseignante-chercheuse à la Faculté des Lettres de Florence. Fausta Garavini joua un rôle important à la fin des années 1960 pour le renouveau des études occitanes en Italie avec la publication de sa thèse consacrée à la renaissance littéraire occitane, L’Empèri dóu Soulèu, puis, en 1970, de La letteratura occitanica moderna.

Fausta Garavini a fait don de ses archives de travail et de sa bibliothèque d'études occitanes au CIRDÒC-Mediatèca occitana, complétant le legs de Robert Lafont, personnalité majeure de la modernité littéraire et scientifique occitane, avec qui elle partagea sa vie.
Fausta Garavini est également spécialiste de l’œuvre de Michel de Montaigne, dont elle a réalisé la traduction italienne de référence.

En avril 2013, Fausta Garavini était invitée par l'Université de Toulouse-II Le Mirail à donner une conférence consacrée à la langue occitane chez Michel de Montaigne. L'article publié ici est issu de cette conférence qui est également visible sur Occitanica  et le  site de l'université Jean Jaurès : ici.

Notes et références

Fausta Garavini, L'empèri dóu soulèu : la ragione dialettale nella Francia d'oc, Milano,Napoli, Riccardo Ricciardi, 1967.
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Article scientific / Data : 2011
Texte de la conférence prononcée le 27 septembre 2011 à l'ENS de Lyon par Brigitte Horiot, professeur émérite de l'Université Lyon-III qui retrace les grandes étapes de la connaissance des langues de France et des études dialectologiques, de l'enquête de l'abbé Grégoire jusqu'aux atlas linguistiques régionaux.


Lire l'article :  en cliquant iciCapture d'écran de l'article sur http://cle.ens-lyon.fr/  ©Brigitte Horiot



http://cle.ens-lyon.fr/plurilangues/les-francais-et-leurs-langues-enquetes-sur-les-patois-dialectes-et-mots-regionaux-132848.
Mise en ligne : 16/01/2020
sus 23