Recèrca

sus 144
Filtrar
Filtres actifs
Catégorie : Agenda
Langue : fre
Sauf
Sous-Menu : Actors
Auteur : CIRDÒC
Auteur : CIRDOC-Mediatèca occitana
AMTA (6)
La Rampe-TIO (5) La Rampe-TIO%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Yves Durand (5) Yves Durand%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Gilles Buonomo (5) Gilles Buonomo%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
fre (1439)
oci (108)
cat (1)
Fabrica (1439)
Agenda (1439)
Agenda (1439)
Tipe : Eveniment / Data : 2015-07-23 16:30:00
À l'Amphithéâtre : 

La benjamine de l’Estivada cette année ! Difficile de le croire en réalité, tant sa fraîcheur s’accompagne d’une assurance et d’une personnalité tout à fait affirmées. Il faut dire qu’à 22 ans, Alidé l’aranaise écrit, compose et interprète son propre répertoire. Découverte dans un clip contre la violence faite aux femmes, elle y montrait déjà une étendue vocale tout à fait impressionnante, une force soul à faire se dresser les cheveux et une manière d’occuper l’espace naturelle et spontanée. Trois ans plus tard, la voilà qui sort son premier album, dont le titre lui sonna toujours comme une évidence : « Eth Paradís ei en tu ». Ses thèmes : les dérives de la société, la quête de mondes intérieurs, mais aussi et surtout les problèmes de son âge et de sa génération, les interrogations existentielles sur l’amour et la séparation. Des sentiments exacerbés, des sensibilités devenues textes et émotions, toujours servies par une voix et un caractère uniques. Uniques aussi son occitan, son répertoire et ses influences. De la Val d’Aran, on a un pied en Occitanie, l’autre en Catalogne, et de la hauteur pour voir loin : rumba, reggae, soul, chansons traditionnelles, engagées ou poétiques, des accents de Selah Sue aux mots de Bob Marley… A l’Estivada, Alidé Sans occupera la scène seule, dans un concert libre et intimiste, et elle y exprimera sans nul doute son (grand) potentiel, une occasion pour ceux qui ne la connaissent pas (encore) ! Every little thing is gonna be alright…
Mise en ligne : 29/03/2017
Tipe : Eveniment / Data : 2015-07-23 18:30:00

Scèna Balèti (Polifonia/Trad) :

Ceux-ci, ils cherchèrent et se cherchèrent, longtemps, finirent par se trouver et se retrouver autour d’un idéal commun un peu fou : parvenir à faire danser uniquement à la seule force de leur voix. Pas d’instruments de luthier, pas de percussions, pas de fioritures…et pas besoin ! La voix, seule, riche et nue, redevenue le plus précis des instruments, mélodique, harmonique, rythmique. Trois voix se complétant et s’entremêlant, portées par des arrangements novateurs, finement brodés sur le matériau traditionnel du Massif Central. Et un outil pour lier le tout : la langue. Les langues même, l’occitan, redoutable pour sa tonique dansante, et la bourrée, avec un vocabulaire propre, une syntaxe, une fonction sociale et une culture remises au goût du jour, partagées de bon cœur avec le public. Celui-là ne sera d’ailleurs pas le seul à s’animer : sur la scène le trio dansa al dintre, il lie les gestes à la parole, joue des cris, des silences et des rythmes. L’essence d’un groove, la création d’un jazz vocal… Quaus de Lanla occupe l’espace par le son et nous invite tous à le faire par le mouvement, la danse, nous insufflant la libre énergie de ceux qui, avec peu, donneront tout.

Avec :

Sébastien Guerrier : chant, pieds, beat box / Eric Desgrugilliers : chant, pieds / Didier Décombat : chant

Mise en ligne : 29/03/2017
Tipe : Eveniment / Data : 2015-07-23 21:00:00

Granda Scèna (Chaâbi / Chanson / Jazz / Trad) :

Le monde de Guillaume Lopez est imaginaire, sans frontière, entremêlé d’Espagne, de Catalogne, d’Occitanie, d’Andalousie, de Maghreb… Il y évolue entre musiques traditionnelles, musiques improvisées et chanson, trois genres dans lesquels il excelle et se plaît. D’un chemin jalonné de rencontres, il extrait aujourd’hui une nouvelle création, un autre voyage, initiatique, en terres méditerranéennes : « Medin’Aqui ». Chaque musicien de ce spectacle est un compositeur-interprète de haut vol, aussi funambule que Guillaume, ses flûtes et sa voix virevoltantes, et tous dialoguent dans leurs langages musicaux propres, leurs styles et leurs répertoires, navigant à vue entre le savant et le populaire, entre la fête et l’émotion, le chant et la musique, la danse et le groove. Les horizons d’habituels compagnons de route de Guillaume Lopez (Thierry Roques, Pascal Celma, Cyril Amourette, Simon Portefaix), rejoignent ceux de Sam Burguière, multi-instrumentiste des Ogres de Barback, et d’Amine Tilioua, spécialiste de la Sana’a, le violon arabo-andalou, pour une rencontre d’esthétismes et de cultures. Départ les ici, en route vers l’ailleurs, et de nombreuses haltes, guidées, au programme !

Avec :

Guillaume Lopez : chant, flûtes, sax, cornemuse / Amine Tilioua : chant, violon, oud / Sam Burguière : violon, trompette / Thierry Roques : accordéon / Pascal Celma : basse / Cyrille Amourette : guitares / Simon Portefaix : batterie, percussions

Site de Medin’Aqui

Mise en ligne : 29/03/2017
Tipe : Eveniment / Data : 2015-07-23 22:30:00

Granda Scèna (Chanson / Folk / Forró / Trad) :

Quelque part entre deux mondes, ou au bord de l’un d’eux, au bord du champ que l’on ne laboure pas et où s’entrecroisent les herbes nées folles et celles qui échappèrent à la culture, la voilà la « talvèra »E es aquí que se tròba, coma cadun sap, la libertat. La liberté de faire, celle d’être aussi, sans contraintes et sans domination d’aucune sorte, en allant où l’on veut et avec qui on le souhaite. Une passerelle pour tous les possibles… La Talvera, le groupe, est un des plus prolifiques de la création d’expression occitane. Sans doute car il s’agit là de plus qu’un simple groupe de musique : né de la recherche ethnomusicologique dans les années 80, il a continué en parallèle à explorer un répertoire traditionnel de collectage et à créer une œuvre poétique dense et riche, ancrée dans le présent, tout en tissant méticuleusement des liens entre ces deux activités, ainsi qu’en y intégrant le fruit de ses échanges réguliers avec tous les pays du « Sud », ceux qui partagent avec l’Occitanie le « solelh solelhaire », cet astre qui réchauffe et nous fait fièrement lever les yeux (et les verres!) au ciel. La musique de la Talvera es coma aquò : chaleureuse, bigarrée, multicolore, à tel point qu’elle en est inclassable. Occitane, tout simplement ?

Avec :

Daniel Loddo : Chant, accordéon, cornemuses / Céline Ricard : Chant, fifre, flûtes / Fabrice Rougier : Clarinette, saxophone / Sergio Saraniche : Guitares, basse / Serge Cabau : Percussions / Aelis Loddo : Chant, violon / Tony Canton : Violon

Site de La Talvera / 

Mise en ligne : 29/03/2017
Tipe : Eveniment / Data : 2015-07-23 23:50:00

Cabaret (Folk / Metal / Rock) :

Boisson Divine ne pouvait qu’être le fruit d’un pays de vigne et pourtant non : il est le fruit de plusieurs ! D’un coin de Gers entre Madiran, Côtes de Gascogne et, bien sûr, Armagnac. Ils en ont d’ailleurs conservé le côté « nhac » ! Baptiste et Adrien ont commencé à jouer ensemble à 14 ans, et ils ont à peine aujourd’hui dépassé la vingtaine. Ces deux cadets de Gascogne devaient l’être également au rugby, leur sport national à eux, qui leur conféra vigueur et force brute tout en leur apprenant dans le même temps l’humilité, l’esprit d’équipe, la camaraderie et la solidarité. Pour être si souvent tombés à terre ils ont fini par en savoir l’odeur et le goût, ils ont fini par écouter sa musique, qui devint leur musique, faisant d’eux des enradigats de cœur et d’esprit. Bercés de folk-metal européen (Finntroll, Eluveitie, Korpiklaani…) et secoués par le légendaire pyrénéen et la culture gasconne (Nadau, Los Pagalhós…), à moins que ce ne soit l’inverse, ils ont tout naturellement associé les deux. Ce jeune groupe qui, à seulement deux membres proposait déjà un son fort et ample s’agrandit pour la scène et un second album en préparation. Une relève qui s’assure et qui assure !

Avec :

Baptiste Labenne : Chant, guitare, basse, instruments traditionnels / Adrien Gilles : Chant, batterie

Site de Boisson Divine / 

Mise en ligne : 29/03/2017
Tipe : Eveniment / Data : 2015-07-24 10:00:00

Village Occitan :

Jornalet
 convoque pour la première fois une « Assemblée de lecteurs ». Il s’agit d’une réunion ouverte, où le rédacteur en chef du journal en ligne expliquera son travail quotidien, le fonctionnement du média, et écoutera toutes les opinions des lecteurs qui participent. Le but est de mettre en commun des idées et de montrer la marche à suivre.

Nous sommes conscients que la tâche est grande et que les ressources sont minces, mais nous espérons rompre les clichés et les complexes grâce à l’aide de tous. Nous ne sommes pas parfaits et bien sûr nous faisons des erreurs. Alors aidez-nous à nous améliorer avec vos commentaires, vos critiques et suggestions. Faites vôtre le Jornalet, car le Jornalet est à tous.

L’assemblée aura deux occurrences. A Rodez ce sera le Vendredi 24 juillet à 10h, rendez-vous aux tables du Village Occitan, et à Villeneuve-sur-Lot (dans le cadre de l’Ecole Occitane d’Eté) le 20 août à 17h15.

Mise en ligne : 29/03/2017
Tipe : Eveniment / Data : 2015-07-24 10:00:00

Cap'Cinéma :

Février 2011, Roger Harvey, traducteur de l’œuvre de Joan Bodon en anglais, et Joan-Francés Mariot, poète occitan de La Sala, se trouvaient ensemble sur scène chez Papillion à Bigergues. C’est la naissance des Boudoumen et du spectacle « Redissonances » , lectures multilingues, parfois simultanées, en anglais, occitan et français, des poèmes et passages en prose de Joan Bodon, soutenues par les interprétations sonores de Papillion (force musicale de Novel Òptic), sur son instrument, « Lo Votz del Caos ». Les Boudoumen proposent une interprétation vivante de l’oeuvre de Jean Boudou, livrée avec passion, respect, audace et innovation dans les langues préférées de l’écrivain.

Mise en ligne : 29/03/2017
Tipe : Eveniment / Data : 2015-07-24 11:30:00

Cap'Cinéma :

La Gacha a la cisterna
 représente la somme et le sommet de l’œuvre poétique de Robert Lafont, « celle où convergent tous les fils de l’écheveau, où se trouvent conciliées toutes les postulations de l’auteur » (J.-C. Forêt). Initialement parue en 1998 en occitan avec traduction française de l’auteur (ed. Jorn), La Gacha a la cistèrna vient d’être traduite et publiée en version bilingue occitane-anglais par Marie-Christine Rixte (ed. Jorn et Pen Club de langue d’Oc). Lecture à trois voix et trois langues avec Jean-Claude Forêt et David Stanley.

Mise en ligne : 29/03/2017
Tipe : Eveniment / Data : 2015-07-24 14:30:00

MJC (Audiovisuel / Cinéma / Classique / Contemporain / Impro / Jazz / Poésie) :

Asuelh, l’horizon », traduit les pratiques musicales multiples des 6 musiciens composant ce collectif. Totalement libres et ouverts, leur contemporanéité, leur rapport à l’instant, celui où, avec le public, ils créent en direct une musique unique à chaque concert, leur goût pour la poésie, enracinent leur discours dans un imaginaire collectif plus large, faisant fi du passage du temps. Le temps est, on s’en doute, central dans le projet Chronos, où Asuelh s’empare littéralement de films, d’images d’archives tournées par le réalisateur Michel Cans dans le Languedoc des années 50 et 60, livrant une « galeries de portraits de famille » (dixit Max Rouquette) à laquelle ils ajoutent une narration ainsi que toute une bande-son qui n’existait pas. Scénarisées par la monteuse Catherine Legrand, ces images si proches et distantes d’un quotidien révolu sont interrogées, disséquées, et ces instants volés à ceux qui ne sont plus, beaux et émouvants, dialoguent avec des musiciens et des auditeurs-voyeurs de ce spectacle intimement universel. La langue occitane n’est plus l’objet, mais l’interprète d’une matière muette et décalée de notre temps. Un véritable ciné-concert, qui ne cède jamais à la nostalgie et préfère se concentrer sur l’évocation vraie et la contemplation poétique du temps qui a passé.

Avec :

Aimé Brees : Chant, Clarinettes / Damien Fadat : Flûtes traversières / Yannick Laurent : Basse / Maxime Dupuis : Violoncelle / Watson Chadi : Batterie / Tom Gareil : Vibraphone / Catherine Legrand : Monteuse vidéo

Site de la Cie du Griffet

Mise en ligne : 29/03/2017
Tipe : Eveniment / Data : 2015-07-24 16:00:00

Espace CIRDÒC :

L’histoire revient en force dans l’écrit et la création occitans. Présentation d’ouvrages et débats avec Michel Lafon (Qui a volé mon patois ? l’épopée scolaire aveyronnaise d’une langue proscrite, ed. Presses universitaires de la Méditerranée), Joan Saubrement (D’una Guèrra, l’autra, memòris, IEO-edicions – IEO-Creo Provença), Jean-Baptiste Martin (Les poilus parlaient patois : un regard différent sur la guerre de 1914-1918, ed. EMCC), Miquèla Stenta et Miquèl Decor (La Controvèrisa de Puègnautièr, projècte centre d’escritura occitano-catalan-programa europèu e tranfrontalièr TERTROB), Guillaume Lopez (La retirada et l’exil), Fèliç Daval (Antonin Daval, lo paisanton d’a Badalhac, ed. Ostal del Libre)André Coste (Sous le soleil du midi, ed. La société des écrivains).

Mise en ligne : 29/03/2017
sus 144