Recèrca

sus 8
Filtrar
Filtre actif
Catégorie : Artistes et créations
Grail'Òli (1) Grail'Òli%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Théâtre des Origines (1) Théâtre des Origines%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Claude Alranq (1) Claude Alranq%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
fre (65)
oci (2)
Basa (78)
Tipe : Grop de musica

Le trio vocal Aqueles s'est formé en 2001 sur les bancs de l'université de lettres Paul Valéry à Montpellier. Tous trois étudiants en occitan, Matèu Vies, Beneset Vieu et Aimat Brees se rencontrent autour du plaisir de chanter.

Ils découvrent ainsi une part vivante de leur « occitanité » à travers ces chants. Après le départ de "Mostela", ils feront quelques concerts puis décideront de ne plus chanter sur scène pour privilégier le chant de proximité. Si le trio reste confidentiel jusqu'à aujourd'hui, ils ne cessera jamais de se retrouver pour enrichir son répertoire.

D'abord au service du chant "traditionnel", le trio change le cap en 2009.

Le répertoire actuel est essentiellement axé autours des chansons des année 20-30 dites“Belle époque”. Elles sont interprétées dans l'esprit des opérettes de Marseille de Vincent Scotto, du swing américain des Mills Brothers. Ces chansons, pour la plupart, viennent de receuils ou de collectages mais ne sont pas ce que l'on appelle communément des chansons traditionnelles. Il s'agit plutôt de chansons de circonstance, chansons “totémiques” de village, chansons écrites sur des airs connus à danser.

 C'est lors du Festival ZINZAN, en Provence, qu'ils décident de renouer avec les planches après un concert "guinguette" qui allie la proximité et la dimension concert-spectacle. C'est avec ce tour de chant enjoué, qui respire la joie de vivre, que les chanteurs d'Aqueles trouvent leur place.

Dans la lignée de Gacha Empega, celle plus actuelle du Cor de la Plana ou des Audoises de la Mal Coiffée, parfois avec le style des Frères Jacques, le trio vocal Aqueles arrange ces chansons qui ont failli être oubliées. Elles se retrouvent ici swinguées, croonées, pulsées sur un rythme Chachacha, une dose de kitch et c'est parti.

Aujourd'hui c'est soit en formule "concert", accoudé au comptoir ou encore de table en table que le trio vous régale de ces chansons languedociennes.

Mise en ligne : 16/01/2020
Appartient à :
Tipe : Musician
Aimat Brees participe à de nombreux groupes de musique occitane.

  • Clarinettiste et chanteur dans le groupe Asuelh. 
Ce collectif réunissant aujourd'hui six musiciens venus de mondes et de pratiques musicales multiples. La totale liberté qu'ils s'accordent au sein de cette formation leur permet d'explorer des univers aussi différents que la musique contemporaine, le Jazz, les musiques électroniques et d'utiliser de nombreux éléments issus des musiques traditionnelles.

  • Chanteur et campaniste dans le groupe Aqueles
D'abord au service du chant "traditionnel", le trio change le cap en 2009.
Dans la lignée de Gacha Empega, celle plus actuelle du Cor de la Plana ou des Audoises de la Mal Coiffée, parfois avec le style des Frères Jacques, le trio vocal Aqueles arrange ces chansons qui ont failli être oubliées. Elles se retrouvent ici swinguées, croonées, pulsées sur un rythme Chachacha, une dose de kitch et c'est parti.

  • Chanteur, hautboïste et clarinettiste dans le groupe Duo Nadalenc
La tradition occitane est riche de chants de Noel dès le 12ème siècle, de la Provence au pays toulousain , de la Gascogne à l'Auvergne.
Sofia Jacques et Aimat Brees visitent le genre à leur manière en s'inscrivant dans la dynamique de la création contemporaine occitane.

  • Chanteur et clarinettiste du groupe Hum
Les musiciens de Hum travaillent actuellement sur la création d'un nouveau répertoire, autour de textes d'auteurs occitans contemporains, toujours dans un souci de créativité indépendante et de contraintes stylistiques.
Le groupe, classé dans les musiques du monde et parfois musiques actuelles, joue des compositions originales, inspirées de musiques traditionelles et/ou populaires, de musiques ethniques ou contemporaines, une narration poético-musicale qui puise dans diverses influences.
Mise en ligne : 16/01/2020
Appartient à :
Tipe : Grop de musica / Data : 2015
Présent dès les premiers balbutiements du Trobar (la poésie des troubadours), le sirventès est de style contestataire : il décrit sans ménagement les violences de son siècle, la stupidité des puissants et la fugacité des sentiments humains. Au cliché réduisant le troubadour à un amant éploré réfugié dans sa tour d’ivoire, le Sirventés oppose l’image d’un poète-musicien qui brocarde les princes, moque l’Eglise, pris avec ses contemporains dans les tourments et la guerre. Les trois musiciens ont choisi de respecter, en les développant ou en s’en inspirant, les mélodies originales, consignées à la fin du XIIIème siècles par les derniers troubadours. Ils mettent à profit leurs expériences respectives, accumulées lors de rapprochements - utopiques ou avérés - entre les musiques orientales et occidentales, populaires et savantes, anciennes et contemporaines, pour explorer toutes les potentialités de la monodie occitane médiévale. Coutumiers de la digression et de l’improvisation, ils proposent aussi une réponse courtoise, immodérée et surtout inattendue à ceux qui savent, comme nos troubadours, ce que la musique et la poésie peuvent pour atténuer l’absurdité du monde.
Mise en ligne : 17/01/2020
Appartient à :
Tipe : Editor
Notre maison d'édition, Letras d'òc, se consacre exclusivement à l'édition de livres de littérature occitane, moderne ou contemporaine, et d'ouvrages en rapport avec la langue occitane.

Nouvelles et romans, poésie, théâtre, contes ou récits, œuvres classiques, traductions… quel que soit le dialecte utilisé par les auteurs.

Mais aussi recueils de proverbes et de devinettes, ouvrages de toponymie et d'ethnographie, lexiques, livres sur le patrimoine naturel, recettes, albums pour enfants…
Mise en ligne : 17/01/2020
Tipe : Autor
Sèrgi Carles (Serge Carles en francés) es un escrivan e pedagòg occitan nascut lo 21 de genièr de 1950 a Valhorlhas, dins Roergue. Retirat de l'Educacion nacionala, Sèrgi Carles demòra fòrça actiu dins lo mitan associatiu, es membre del CREO de Miègjorn-Pirenèus, de l'IEO 31, del Caireforc Cultural Naut Bernat. Es un dels membres del conselh lingüistic del Congrès Permanent de la Lenga Occitana e contunha de portar sa pèira per trasmetre una lenga occitana eiretada de sas originas paisanas, noirrida de literatura, e d'en far dins las classas bilinguas particularament una aisina d'educacion intellectuala, culturala e civica.

Traductor

Per ara, una bèla part de l'activitat de Sèrgi Carles es la revirada d'òbras de totas menas, activitat dins la quala sas competéncias son pro assolidadas. Demest las òbras reviradas, se tròbon de romans, de bendas dessenhadas, de manuals escolaris, de libres per dròlles mai per adultes...

Bibliografia


Publicacions
  • Poèmas d’amor e de mòrt, Vent Terral – 1a edicion, 1977, 2e édition augmentée, 1982.
  • Diga-me, diga-li…, méthode audiovisuelle d’enseignement de l’occitan pour les enfants (livre, 6 cassettes, 100 diapositives), 1985.
  • Chercheurs d’Oc, À la découverte d’un espace, d’une langue, d’une culture (livre + DVD), en collaboration avec Gilbert Mercadier et Monique Fauré, CRDP Midi-Pyrénées, 2004.
  • Las aventuras del cavalièr Jaufré, en collaboration avec Claire Torreilles,dans Les aventures du chevalier, édition trilingue Occitan-Catalan-Français, desseins de Pierre Bährel, Postface de Gilda Caïti-Russo, CRDP Montpellier, 2009.
  • Una cadena de voses, Traduction occitane du roman A Chaine of Voices, André Brink (Afrique de Sud), Letras d’òc, 2011.
Traduccions en occitan de manuals per las classas bilinguas
  • Matematicas CP, Matematicas CE1, fichier de l’élève et livre du maître, CRDP Midi-Pyrénées, 1997,1998.
  • Geografia, Una tèrra d’òmes, cicle 3, CRDP Midi-Pyrénées, 1999.
  • Sciéncias e Tecnologia, CM, CROM, Toulouse, 2005.
Traduccions occitanas d'albums e de bendas dessenhadas
  • Pirena, Dama Carcàs, Bòs de Benac, 3 contes de Joan-Claudi Pertuzé, Loubatières, 1997
  • Pelut, Mos tres linces, B.D. de Serge Monfort, CRDP Midi-Pyrénées,1998.
  • Los jòcs de Joan de l’Ors, jeu de cartes sur le conte traditionnel pour jouer en occitan, CREO de Toulouse, 1996.
  • Lo caton d’Elodia, Alain Cassanhau, CRDP d’Aquitaine, 2009.
  • Lo cat, la guita e la cabra, Domenja Decamps – Monsieur Puzzle, Estela Urroz, CRDP d’Aquitaine, 2009.
  • Lo barbarós, Sèrgi Mauhorat-Ohazar, CRDP d’Aquitaine, 2009.
  • Passejada als quatre vents, Terèsa Pambrun-Mayana Itoïz, 2009.
  • Doble murtre a l’abadiá, en collaboration avec Pèire Boissièra, CRDP d’Aquitaine, 2011.
  • Istòrias preissadas, Bernard Friot, CRDP d’Aquitaine, 2012.
  • Traduction occitane d’une quarantaine d’albums pour les enfants de 4 à 11 ans des éditions L’Ecole des loisirs, Flammarion, Albin Michel, Rue du Monde utilisés dans les classes bilingues en maquette collée sur l’album original.-
  • Version lengadociana des reviues Plumalhon (154 numéros) et Papagai (116 numéros).
Traduccions literàrias inedichas
  • Lo meravilhós viatge de Nils Holgersson a travèrs Suèda, Selma Lagerlöff.
  • Divendres o la vida salvatja, Michel Tournier.
Adaptacion en pròsa pels dròlles
  • Lo libre dels ausèls, Antonin Perbosc.
Mise en ligne : 17/01/2020
Appartient à :
Tipe : Grop de musica
Le nom d’Ebri Knight vient d’un jeu de mot, presque un malentendu, sur l’anglais « Every Night »…prononcé à la catalane ! Le hasard n’en est plus un lorsque l’on voit émerger the knight, lo chivalièr, plan èbri, ce qui, en occitan comme en catalan veut dire la même chose et suggère un séjour appuyé dans une taverne… Difficile de mieux résumer qu’avec ce nom imagé le groupe, abreuvé des musiques traditionnelles de son coin de Catalogne, le Maresme, sis entre mer et montagne, entre la sèlvanaturelle et celle, industrielle, de la grande Barcelone. Ainsi, partagés entre futur et passé, entre mémoire et projet, les punks naissants d’Ebri Knight se sont rapidement tournés vers ceux qui, déjà, réussissaient cette alliance, du folk et du rock, du trad et du punk, leur fournissant une bonne part de leur culture musicale : Dropkick Murphys, Flogging Molly, les mythiques Pogues bien sûr, desquels ils ont tiré une manière de jouer rapide et enlevée ainsi qu’une grande force populaire. Folk, donc, et dans tous les sens du terme, Ebri Knight reprend les codes de la protest song américaine, ne cachant pas son admiration pour Pete Seeger et sa génération, écrivant et composant en catalan des chansons de luttes, anciennes ou actuelles, de fête ou d’amour. Leur dernier album, Foc !, tout juste sorti, continue sur cette lancée, se dédiant tout entier à la Catalogne combattante des luttes populaires, et aux héros de 1936, les sages et les rebelles. Ebri Knight part à l’assaut de Rodez per una nit de foc !
Mise en ligne : 17/01/2020
Tipe : Grop de musica
Du Bartàs chante en occitan et en arabe les traces anciennes ou récentes laissées par l’histoire au creux de leur Languedoc méditerranéen et métissé. A travers des chansons narrant les vies de « gueules » du pays, ils évoquent les fatalités et les plaisirs de l’existence, navigant entre chronique sociale et poésie libertaire.
Leur musique donne vie au « continent Méditerranée », lorgnant jusqu’au Sahara où souffle un vent d’Afrique teinté de blues. Le chœur puissant de cinq voix alterne avec des prises de parole intimes et colorées, au rythme de percussions mariées au timbre chaleureux du cuatro, du oud, de l’accordéon et du violon oriental.
Quand la musique se muscle, leurs percussions mêlées sont là pour rappeler nos pieds collés au sol, les influences terriennes et le métissage naturel du Languedoc.
Une musique à écouter jusqu’à la danse !
Mise en ligne : 17/01/2020
Appartient à :
Tipe : Grop de musica
L’ « Urban Balèti ». Tout un concept, une confrontation d’apparence voulue par deux musiciens d’horizons différents (lui vient du jazz, elle du classique), exercée lors de bals sauvages dans des jungles urbaines : la rue, les places, les parvis de facultés, ils connaissent. Dur, dur, de planter des racines dans le béton, aussi décidèrent-ils de plutôt les laisser courir le long des murs, de la campagne languedocienne à la Bretagne, l’Italie et d’autres ailleurs plus ou moins lointains. Désormais portés par leurs propres compositions musicales, des textes écrits de leurs mains ou de celles de poètes anciens ou actuels (Léon Cordes, Estève Salendres), ils lient leur tradition personnelle au hip-hop, au post-rock, à la polyphonie « savante ». Mais de la trad-innovazione, ce traditionnel sans cesse à inventer, ils gardent le sens et le moteur : faire danser, et ils ne se sentent jamais aussi à l’aise que lorsque leurs mazurkas planantes, leurs scottishs mélancoliques ou leurs bourrées mordantes sont suivies d’effets. Fai Deli, « épuise-les » en occitan, vous voilà avertis !
Mise en ligne : 17/01/2020
Appartient à :
Tipe : Grop de musica
Boisson Divine ne pouvait qu’être le fruit d’un pays de vigne et pourtant non : il est le fruit de plusieurs ! D’un coin de Gers entre Madiran, Côtes de Gascogne et, bien sûr, Armagnac. Ils en ont d’ailleurs conservé le côté « nhac » ! Baptiste et Adrien ont commencé à jouer ensemble à 14 ans, et ils ont à peine aujourd’hui dépassé la vingtaine. Ces deux cadets de Gascogne devaient l’être également au rugby, leur sport national à eux, qui leur conféra vigueur et force brute tout en leur apprenant dans le même temps l’humilité, l’esprit d’équipe, la camaraderie et la solidarité. Pour être si souvent tombés à terre ils ont fini par en savoir l’odeur et le goût, ils ont fini par écouter sa musique, qui devint leur musique, faisant d’eux des enradigats de cœur et d’esprit. Bercés de folk-metal européen (Finntroll, Eluveitie, Korpiklaani…) et secoués par le légendaire pyrénéen et la culture gasconne (Nadau, Los Pagalhós…), à moins que ce ne soit l’inverse, ils ont tout naturellement associé les deux. Ce jeune groupe qui, à seulement deux membres proposait déjà un son fort et ample s’agrandit pour la scène et un second album en préparation. Une relève qui s’assure et qui assure !
Mise en ligne : 17/01/2020
Tipe : Grop de musica
Quelque part entre deux mondes, ou au bord de l’un d’eux, au bord du champ que l’on ne laboure pas et où s’entrecroisent les herbes nées folles et celles qui échappèrent à la culture, la voilà la « talvèra ». E es aquí que se tròba, coma cadun sap, la libertat. La liberté de faire, celle d’être aussi, sans contraintes et sans domination d’aucune sorte, en allant où l’on veut et avec qui on le souhaite. Une passerelle pour tous les possibles… La Talvera, le groupe, est un des plus prolifiques de la création d’expression occitane. Sans doute car il s’agit là de plus qu’un simple groupe de musique : né de la recherche ethnomusicologique dans les années 80, il a continué en parallèle à explorer un répertoire traditionnel de collectage et à créer une œuvre poétique dense et riche, ancrée dans le présent, tout en tissant méticuleusement des liens entre ces deux activités, ainsi qu’en y intégrant le fruit de ses échanges réguliers avec tous les pays du « Sud », ceux qui partagent avec l’Occitanie le « solelh solelhaire », cet astre qui réchauffe et nous fait fièrement lever les yeux (et les verres!) au ciel. La musique de la Talvera es coma aquò : chaleureuse, bigarrée, multicolore, à tel point qu’elle en est inclassable. Occitane, tout simplement ?
Mise en ligne : 17/01/2020
sus 8