Recèrca

Filtrar
Filtres actifs
Auteur : Bodon, Joan (1920-1975)
Portail : Mediatèca
fre (1)
Tipe : Libre / Data : 1975

Les Contes del Drac paraissent pour la première fois en 1975 grâce à l’I.E.O. de Toulouse. 

Résumé 

Boudou considère le conte comme une oeuvre d’art. Invité à se définir devant une caméra il répondit avec un conte : celui de l’homme ordinaire qui, la nuit venue, se transforme en loup et se nourrit de chair fraîche à l’image des Dracs.

Il a mis en forme et publié les récits traditionnels qu’il avait entendu raconter dans sa famille, sa mère était conteuse, et dans son pays natal, le Rouergue. 

En réécrivant ces contes, il pensait pouvoir donner à son lecteur  “ de quoi comprendre ce qui ne change pas dans notre nature ?”

Il se présente modestement comme un simple passeur :
"Demain il faudra rebâtir. Mais au nom de quelle foi bénira-t-on les murs ? [...] Vous le mépriserez ce livre : s'il vous déplait vous le brûlerez. Peut-être que vous le laisserez languir au grenier avec les araignées. Pourtant, si un fils de ma terre le lit à la veillée, je serai payé de ma peine, je serai content, moi ça me suffit" (J. Boudou, Contes del meu ostal).

Et pourtant, "il y a un abîme entre la matière brute assemblée par Boudou et ce qu'il en a tiré par son écriture" écrit Georg Kremnitz.

C’est certainement dans ce travail qu’il trouva son style propre : rapide, dépouillé, précis et allusif à la fois. 

Selon lui, le Drac est considéré comme étant le fils du diable qui vivait dans l'imaginaire de Bodon entre Tarn et Aveyron : “dins lo país de jos la tèrra que i se dintra dins los travèrses del Porcassés”.

De son épouse, nommée en occitan draquessa, il eut une multitude de descendants, les dracous, qui ne cessent de jouer des tours plus ou moins pendables aux humains. 

C’est ce que nous raconte les Contes del Drac. 

Souvent les Contes del Drac sont réunis dans un recueil avec : «Los contes dels Balssas» qui est une évocation de la famille d'Honoré de Balzac qui a vécu du côté de Cannesac, «Los contes del meu ostal» (1951) et «Los contes de Viaur» (1952). Mais au-delà de ce dernier recueil, ce sont quasiment tous les contes de Bodon qui auraient pu être qualifiés de contes du Viaur.

Editions 

  • Contes del Drac [Texte imprimé] / Joan Bodon ; [publié par l'Institut d'études occitanes], [Toulouse] : I.E.O. Roèrgue e Albigés, 1975 ; 30-Nîmes : impr. Barnier, 1 vol. (85 p.), CIRDOC-Mediatèca occitana, CAB 179
  • Contes del Drac [Texte imprimé] / Joan Bodon, Institut d'Estudis Occitans, 1984 : Atelier graphique Saint-Jean, 1 vol. (85 f.),CIRDOC-Mediatèca occitana, CAB 3071
  • En 2017 son recampats los Contes del Drac, Contes del meu ostal, Contes de Viaur, Lo pan de Froment (novèla) : https://fabrica.occitanica.eu/labasa/15086

 Etude critique 

  • Le monstre dans les Contes del drac de Jean Boudou / Pierre Canivenc dans Revue du Tarn. -, No 98, été 1980, Albi : Revue du Tarn, 1980, pp. 297-301, CIRDOC-Mediatèca occitana, cote CBB 442-25

 Enregistrements sonores 

  • Contes del Drac [Enregistrement sonore] / Joan Bodon, diches en public per l'autor. Migné-Auxances (86440) : IEO de la Vienne, 1984, 1 disque microsillon : 33 tours ; 30 cm + 1 brochure (8 p.) 31 x 31 cm, CIRDOC-Mediatèca (Besièrs), cote DM30 BODO C.LAN
  • Contes del Drac [Enregistrement sonore] / Jean Boudou, auteur, narr., Vendargues (34) : Occitània Produccions, 2004 (P). 1 disque compact audio (55 min. 55 s) + 1 brochure (44 p.), portraits. CIRDOC-Mediatèca (Besièrs), cote BOUD C. Lg

 Les contes illustrés 

  • Los contes del Drac / acampats per J. Bodon ; illustrats per Dinh-Long Bui

Investigations plastiques de Didier Mir 

Fin connaisseur de l'œuvre de Bodon, Didier Mir découvre sur le tard ses Contes del Drac, dont la lecture suscite en lui l'envie de créer une version bilingue et illustrée du recueil. 
Pour mener à bien son projet, il débute alors un véritable travail d'enquête sur les pas de Bodon et de ses contes, profondément ancrés géographiquement entre Rouergue et Albigeois. 
Il entame par ailleurs un voyage immobile, porté par la parole universelle du conteur Bodon, qui livre dans les onze pièces du recueil, le reflet d'un monde occitan qui peu à peu disparaît sous ses yeux. 
Passant d'une langue à l'autre pour les besoins de la traduction, inspectant chaque mot, chaque idée, chaque parabole... Didier Mir obtient la matière d'une ample exposition, où les différentes techniques et supports (photographies, sculptures, collages, peinture à l'huile) nous accompagnent dans la (re)découverte de l'une des œuvres centrales de Bodon. 

 

Sur Joan Bodon 

Exposition virtuelle

Interview sur la Fresque INA “50 ans de Borbolh occitan”

Film documentaire d'Amic Bedel

Mémoires universitaires : 

 

Mise en ligne : 27/05/2020