Recèrca

Filtrar
Filtres actifs
Auteur : CIRDOC-Institut occitan de cultura
Portail : Mediatèca
Tipe : Emission TV / Data : 2019
Épisode diffusé en juin 2019 et dédié à l'écrivain Alan Roch.
Une coproduction ÒCtele / CIRDOC-Institut occitan de cultura.
Tipe : Emission TV / Data : 2019
Pourquoi écrire en occitan ? C'est la question que pose la chaîne de télévision ÒCtele aux écrivains d'aujourd'hui, à travers l'émission Escrivans. Aurélia Lassaque s'est pliée à l'exercice, et nous parle de son rapport à la langue, de son parcours artistique, avant de lire un extrait de En quête d'un visage (Ed. Bruno Doucey, 2017).
Une coproduction ÒCtele / CIRDOC-Institut occitan de cultura.
Tipe : Emission TV / Data : 2019
Pourquoi écrire en occitan ? C'est la question que pose la chaîne de télévision ÒCtele aux écrivains d'aujourd'hui, à travers l'émission Escrivans. Silvan Chabaud s'est plié à l'exercice, et nous parle de son rapport à la langue, de son parcours artistique, avant de lire un extrait de Montar (Ed. L'aucèu libre, 2016).
Une coproduction ÒCtele / CIRDOC-Institut occitan de cultura.
Tipe : Emission TV / Data : 2019
Pourquoi écrire en occitan ? C'est la question que pose la chaîne de télévision ÒCtele aux écrivains d'aujourd'hui, à travers l'émission Escrivans. Floran Vernet s'est plié à l'exercice, et nous parle de son rapport à la langue, de son parcours artistique, avant de lire un extrait de Cachavièlha Psicomotritz (Ed. Institut d'estudis occitans, 2018).
Une coproduction ÒCtele / CIRDOC-Institut occitan de cultura.
Tipe : Emission TV / Data : 2019
Pourquoi écrire en occitan ? C'est la question que pose la chaîne de télévision ÒCtele aux écrivains d'aujourd'hui, à travers l'émission Escrivans. Joan-Pau Creissac s'est plié à l'exercice, et nous parle de son rapport à la langue, de son parcours artistique, avant de lire un extrait de Per camins (Ed. Federop, 2012).
Une coproduction ÒCtele / CIRDOC-Institut occitan de cultura.
Tipe : Enquèsta sonòra / Data : 2020

Mémoire chantée de l'Aude : un projet de Lo Bramàs

Depuis plusieurs années, Laurent Cavalié, artiste du Minervois qui mène un travail d’écriture de chansons et de composition musicale s’appuyant sur la culture et la langue occitanes, a réalisé un travail de collectage. Ce sont ainsi des centaines de chansons qui ont été collectées. Quelques-unes sont complètes, d’autres doivent être reconstituées. Ces collectages sonores sont aussi accompagnés d’une documentation écrite qui permet, quelquefois, de combler les trous de mémoire des interprètes enregistrés ou de donner plus d’indications sur la musique ou sur les paroles. Parfois, les versions d’un même morceau se croisent, se complètent, d’un village à l’autre.
La Compagnie Lo Bramàs est née, aux côtés de Laurent Cavalié, de la volonté d’un collectif d’artistes d’enraciner toujours un peu plus sa démarche de création sur les terres languedociennes (Aude et Hérault) dont il est issu.

La restitution de ce projet est aujourd'hui accessible au sein d’Occitanica.

Le collectage

Les principaux lieux de collecte se situent dans l'Aude mais quelques localités limitrophes de l'Hérault se sont montrées elles aussi riches en enseignement et informations. Les voici par ordre alphabétique :

Aude :
Alzonne, Arquettes-en-Val, Cabrespine, Camplong-d'Aude, Capendu, Carcassonne, Duilhac-sous-Peyrepertuse, Ferrals-les-Corbières, Fontcouverte, Gruissan, Labastide-en-Val, Laure-Minervois, Lespanissière, Limoux, Maisons, Marcorignan, Montlaur, Montséret, Pépieux, Peyriac-de-Mer, Peyriac-Minervois, Port-la-Nouvelle, Portel-des-Corbieres, Roubia, Rouffiac-des-Corbières, Saint-Nazaire-d'Aude, Sallèles-d'Aude, Salsigne, Serviès-en-Val, Trausse, Villardonnel, Villanière

Hérault :
Agel, Beaufort, Cesseras, Felines-Minervois, La Caunette, La Liviniere, Olonzac, Siran

Les entretiens de ce collectage s'organisant en groupe et non en entretien individuel ont permis l'émulation des participants et de souvenirs en anecdotes, c'est une masse considérable de chansons qui ont ainsi été amassées : un volume hétéroclite cependant. En effet, la collecte présente des chansons populaires de langues très variées, minorisées ou non. Ainsi, les chansons de langue française (une grande majorité), allemandes ou anglaises côtoient  l'occitan bien sûr mais aussi le catalan ou bien l'alsacien. 

Les enregistrements présentés dans le cadre de ce corpus concernent les chansons en langue occitane. La sélection porte sur 26 titres, de la berceuse à la chanson grivoise. Les voici :

Sòm Sòm
Nen-nen
E tant que farèm aital
Nadal tindaire
Chanson de Védrines
Lo vièlh cocut
Non plores pas (incipit)
Maire, vòli Jaquet (incipit)
Sul camin de Canta Lauseta
Antoaneta
A l'ombreta d'un rosièr
Adieu paure carnaval
L'anhèl que m'as donat
Las banas de Cuxac
Ara brava joinessa
A Castelnau aqueste estiu
Cantem coma cal
Darrier la pòrta d'una gleisa
Enfants de Menèrba
Ah lo polit pè que ten la Margarideta (incipit)
Filhas que setz a maridar
La Jaqueton
A mon ostal
La musica manhifica
La marselhesa dels vinhairons
Richiuchiu

Le travail de réinterprétation

Dans un objectif de transmission du répertoire ainsi recueilli, Laurent Cavalié et l’association Lo Bramàs réunissent un collectif de chanteurs et chanteuses occitanophones et leur confient à chacun un certain nombre de dossiers d’enregistrements de manière à ce que ceux-ci s’approprient et réinterprètent le répertoire qui leur a été confié. L'enregistrement de ce travail de transmission et de réappropriation ainsi que la réalisation de vidéos autour de ce travail constituent la dernière étape du projet. C’est ainsi un trésor de transmission d’une immense richesse qui se trouve ouvert à l’écoute, l’adaptation, la (re)composition, l’invention, l’imagination, la recherche et la réappropriation.

Les chansons concernées par ce travail de réinterprétation sont :
A l'ombreta d'un rosièr
Adieu Paure
A mon ostal
Antoaneta
Ara brava joinessa
Cantem coma cal
La musica manhifica
Richiuchiu
Lo vièlh cocut

Mise en ligne : 09/07/2020