Recèrca

Filtrar
Filtres actifs
Sujet : Constans, Léopold (1845-1916)
Portail : Enciclopèdia
Tipe : Fons documentari

Histoire du fonds

Léopold-Eugène Constans (Millau, 1845 – Aix-en-Provence, 1916) est un philologue romaniste aveyronnais. Fils de potier, il commence sa scolarité aux collèges de Millau et de Belmont-sur-Rance (Aveyron), puis poursuit ses études à Montpellier et au lycée Louis-le-Grand à Paris. Agrégé de grammaire, il devient professeur de rhétorique et de philosophie. 

C'est après sa nomination vers 1878 à Montpellier, ville où la très active Société pour l'étude des langues romanes développe les études en domaine occitan depuis 1869, que Léopold Constans publie ses premiers travaux de linguistique occitane.  

En 1883, il est nommé suppléant de la chaire de littérature latine à la faculté de Toulouse. En 1888 il part pour Aix-en-Provence pour occuper la même chaire et où il est en outre chargé d'un cours complémentaire d'histoire de la langue et de la littérature provençales.
 
Admirateur de Frédéric Mistral et actif au sein du mouvement félibréen, il est élu majoral du félibrige en 1889 et se voit attribuer la « Cigalo d’Aquitàni » du comte de Toulouse-Lautrec disparu en 1888. En 1907, il fonde à Millau « l’Escolo Glaudi Peirot », école félibréenne placée sous le patronage du grand poète aveyronnais d'expression occitane du XVIIIe siècle Claude Peyrot (1709-1795), auquel il fait élever une statue en 1909 et dont il publie, la même année, l’édition critique de ses œuvres poétiques. Il crée en 1907 et dirige jusqu'à sa mort « l'Ormonac rouërgàs », premier périodique occitan du Rouergue (1907-1916 ; reparaît à partir de 1922 sous le titre d'Armanac rouergat).

Contributeur des travaux de la Société des langues romanes de Montpellier, il publie dès 1878 un important Essai sur l'histoire du sous-dialecte du Rouergue (publié dans : Mémoires de la Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron, t. XII, 1878 ; puis Montpellier : Société pour l'étude des langues romanes et Paris : Maisonneuve, 1880) et en 1882, il édite Le Livre de l'épervier, cartulaire de la commune de Millau, qui contient plusieurs pièces importantes en langue occitane.(Montpellier : Société pour l'étude des langues romanes, 1882).
 
Il décède le 9 novembre 1916 à Aix-en-Provence.

Modalités d'entrée :

Dons successifs de l’auteur entre 1909 et 1915.

Accroissement :

Fonds clos 

Description du fonds

La Bibliothèque municipale de Millau conserve la bibliothèque de l’auteur contenant ses ouvrages, articles et publications félibréennes et la Revue des Langues Romanes de 1870 à 1914.

Dates extrêmes :

1694-1931

Langues représentées dans le fonds :

Occitan

Français

Latin

Importance matérielle :

120 volumes

Supports représentés :

Monographies imprimées

Périodiques

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

Res OC ALB / Res OC TRI

Instruments de recherche disponibles :

Catalogue informatisé de la Bibliothèque municipale de Millau : accéder au catalogue

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Fonds conultable sur rendez-vous avec dépôt de pièce d’identité. Informations pratiques et contacts sur le site de la Bibliothèque municipale de Millau : accéder au site.

Conditions de reproduction :

Pas de reproduction possible.

Mise en ligne : 11/02/2020