Recèrca

sus 32
Filtrar
Chin Na Na Poun (2) Chin Na Na Poun%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Lo Còr de la Plana (2) Lo Còr de la Plana%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Massilia Sound System (2) Massilia Sound System%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Moussu T e lei Jovents (2) Moussu T e lei Jovents%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Banda Sagana (1) Banda Sagana%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Moussu T e lei Jovents (1) Moussu T e lei Jovents%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Gacha Empega
Manu Théron (1) Gacha Empega
Manu Théron%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Association Rivatges (1) Association Rivatges%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Christophe Rulhes (1) Christophe Rulhes%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Forabandit (1) Forabandit%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Manu Théron (1) Manu Théron%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Papet J (1) Papet J%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Renat Sette (1) Renat Sette%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Rodin Kaufmann (1) Rodin Kaufmann%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
fre (248)
oci (78)
pro (4)
lat (2)
frm (1)
Asondar (1) Asondar%22" class="occitanica " title="Enlever ces résultats">
Tipe : Centre de ressorsa / Data : 2014-03-20
1/ Les origines de la Bibliothèque de Marseille


La BMVR, Bibliothèque de Marseille à Vocation Régionale, a pour but de favoriser l’accès du public le plus large à l’écrit, à l’image, au son et aux technologies de l’information et de la communication.

Historiquement, la bibliothèque de Marseille est l'une de ces bibliothèques publiques nées des confiscations révolutionnaires. À sa fondation en 1799, elle s'installe dans l'ancien couvent des Bernardines. Outres les ouvrages confisqués, ses premières collections sont complétées à partir de 1792 par les bibliothèques des émigrés et la bibliothèque de l'Académie de Marseille.

Les collections n'ont dès lors de cesse de s'enrichir, connaissant au XIXe siècle un accroissement spectaculaire. C'est à cette même époque que débute une vaste opération d'inventaire des fonds et qu'est parallèlement créé le fonds Provence, aujourd’hui noyau du département de la Documentation régionale. Outre les fonds patrimoniaux conservés par les Fonds rares et précieux, la Documentation Régionale conserve conformément à la loi tous les documents de contenu régional, quelque soit leur domaine thématique, reçus au titre du dépôt légal imprimeur, ainsi que les document acquis, qu'ils soient d'étude ou grand public, afin de constituer une véritable mémoire locale.
La BMVR se compose aujourd'hui de 8 bibliothèques municipales, d'un service pour les collectivités, et de 9 bibliothèques associées. Au sein de ce réseau, l'Alcazar est un des Pôles associés de la BNF, et dépositaire du dépôt légal imprimeur en région PACA. Ce dernier est une précieuse source de constitution de nos collections. Elle participe à un réseau de conservation partagée, axé sur les périodiques (régionaux et non régionaux) et les fonds jeunesse, coordonné par l'Agence Régionale du Livre).


2/ Les collections occitanes des Bibliothèques de Marseille

Si la plupart des bibliothèques marseillaises proposent à leurs lecteurs des ouvrages et périodiques courant relatifs à la langues et à la culture occitanes, c'est auprès de l'Alcazar que sont déposés les principaux fonds patrimoniaux.

La Bibliothèque de l'Alcazar dispose de fonds en langue d'oc et sur les langues régionales, d'un point de vue linguistique et littéraire. Ils concernent essentiellement le département Patrimoine et dans une moindre mesure, les départements Jeunesse et Musique.

Le département Patrimoine de l'Alcazar regroupe deux services :

Le Fonds ancien

Il s'agit de documents datant d'avant le 20e siècle, fonds contemporains tels que les Fonds littéraires méditerranées, divers fonds iconographiques, etc. Ces fonds sont conservés en réserve, consultables sur place, sur microformes et supports numérises.
Parmi ces fonds, il existe des monographies et des périodiques en langue provençale et occitane. Les périodiques ont été catalogués informatiquement, contrairement aux monographies qui seront progressivement traitées.


Le Fonds Provence

Il offre deux types de fonds, à partir du 20e siècle :
- un fonds conservé en magasin, consultable sur place, par tout type de public (grand public et chercheurs).
- un fonds en libre-accès, composé d'usuels à consulter sur place, et de documents empruntables.

La plus grande partie des documents conservés en magasin recouvre les domaines suivants : histoire locale, histoire des communautés et de l'immigration, géographie et guides ; langues, littérature et arts ; folklore, cultures locales, communautaires et interculturelles ; sociologie et politique. Les secteurs scientifiques et économiques sont peu représentés, à l'image de l'offre de l'édition régionale, peu représentative dans ces domaines.

Figure dans ce fonds, des ouvrages rares, dont le premier livre imprimé à Marseille en 1595, Obros et rimos prouvenssalos, écrit en provençal par Bellaud de la Bellaudière. ( à découvrir en ligne sur Occitanica : aquí, l'édition de 1884 par Burnand, de Mireille de Mistra.

Les départements Jeunesse et Musique

1. Le département Jeunesse présente quelques dizaines de documents en langue provençale, occitane et corse (dictionnaires, albums, contes).
2. Le département musique propose des musiques traditionnelles au sein des regroupements suivants : Corse, Languedoc, Provence. Par contre, des groupes utilisant le provençal, tels que Massilia Sound System, ne sont pas classés en musique traditionnelle, et donc non repérables par les nons initiés. La mention de langue n'apparaît pas à ce jour dans les notices informatiques.


3/ Patrimoine occitan numérisé

La revue l'Aiòli, fondée en janvier 1891 par Frédéric Mistral, a fait l'objet d'une importante campagne de numérisation.

4/ Instruments de recherche

Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France, tome XV, par Albanès (1-1656). Supplément, tome XLII par H. Barré (1657-1671).


Catalogue en ligne des Bibliothèques de Marseille.
CCFr Manuscrits

CCFr Manuscrits PALME : Répertoire national des manuscrits littéraires français du XXe siècle

Enluminures

Sudoc PS

CDrap : Répertoire d'articles de périodiques dépouillés par des bibliothèques
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Centre de ressorsa / Data : 2005
Mise en ligne : 17/01/2020
Tipe : Centre de ressorsa

Pour contacter l'établissement

Association des Amis du Musée de Château Gombert et de sa Bibliothèque
5, place des Héros
13013 MARSEILLE
Tel : 04 91 68 14 38 - Fax : 04 91 68 90 83
Site Internet : http://www.espace-pignol.com/#!missions-et-fonctionnement/c1alk

Historique et missions

Le Musée du Terroir Marseillais, fondé en 1928, est le deuxième musée d’ethnographie des Bouches du Rhône après le Museon Arlaten créé par Frédéric Mistral en 1899 à Arles. C’est dans la continuité de l’œuvre de Mistral que son fondateur Jean-Baptiste Julien-Pignol (1872-1970) fondateur en 1927 du Roudelet felibren, a voulu le situer.

Installé dans un bâtiment construit spécialement dans ce but, il expose de riches collections de meubles, costumes, objets d'usage domestique, outils, instruments de musique, crèches et santons, art sacré et religion populaire. Le Musée retrace les modes de vie provençaux des 18e et 19e siècles, s’intéressant aussi bien au petit monde paysan qu’à la bourgeoise paysanne : mises en scène d’une cuisine provençale à Noël et sa table des 13 desserts, d’une chambre bourgeoise, etc.

Géré par une association, il s’assigne la double mission de conserver et de transmettre. Son action est soutenue par l’Association des Amis du Musée de Château Gombert et de sa Bibliothèque qui participe activement aux expositions temporaires, ateliers, manifestations, conférences, concerts qui animent régulièrement le Musée.

Les collections occitanes du Musée Château-Gombert

Plus de 5000 m² qui regroupent : Un musée ethnographique de 1000 m² consacré au quotidien de la campagne marseillaise, une bibliothèque régionaliste, plus de 5000 ouvrages, revues, archives, une boutique de produits du terroir, un restaurant, "La Table Marseillaise" , un hôtel, L’Oustau, un théâtre de plein air.

Mise en ligne : 16/01/2020
Mise en ligne : 17/01/2020
Tipe : Libre

Contenu bientôt disponible

Mise en ligne : 17/01/2020
Tipe : Contributor

La Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale de Marseille (BMVR), lieu de ressources par ses collections, son rayonnement et ses personnels, professionnels du livre et du patrimoine, est un lieu de conservation et de diffusion du patrimoine régional. Ses collections ont pour origine les bibliothèques des communautés religieuses confisquées à la Révolution, enrichies au XIXème siècle par de nombreuses acquisitions pour constituer le fonds “Provence”, noyau du Département actuel de la Documentation régionale de l’Alcazar. En 2009, grâce aux soutiens du Ministère de la Culture, la BMVR a répertorié et numérisé l’ensemble du fonds de périodiques en provençal qu’elle détient afin de le diffuser au public sur son catalogue numérique.

En 2016, un partenariat entre la BMVR de Marseille et le CIRDÒC-Mediatèca occitana pour le signalement et la mise en valeur numérique du patrimoine occitan a permis de publier et de diffuser en ligne les collections occitanes numérisées par le BMVR de Marseille.

Consulter les ressources de la BMVR de Marseille sur Occitanica

En savoir plus sur la BMVR de Marseille

Mise en ligne : 18/01/2020
Tipe : Contributor

L'Académie des Sciences, Lettres et Arts de Marseille a été créée par lettres patentes par Louis XV en 1726. Depuis, l'Académie s'efforce de transmettre un message de culture scientifique, littéraire et artistique. Elle reste profondément attachée à sa mission : défendre la langue française et promouvoir le rayonnement de l'image de Marseille et de la Provence.

Ainsi, l’Académie de Marseille a rassemblé et produit au cours de son histoire un grand nombre de documents relatifs à l’histoire, la littérature, la langue en langue d’oc.

En 2013, un partenariat entre l’Académie des Sciences, Lettres et Arts de Marseille et le CIRDOC - Institut occitan de cultura a permis la numérisation des lettres écrites par Frédéric Mistral à Ludovic Legré, avocat et botaniste français, défenseur de la langue provençale, afin de garantir la sécurité, l’intégrité et la conservation de ce patrimoine documentaire, et de le mettre en valeur auprès d’un large public.

En savoir plus sur l’Académie des Sciences, Lettres et Arts de Marseille

Consulter la correspondance entre Frédéric Mistral et Ludovic Legré

Mise en ligne : 18/01/2020
Tipe : Fons documentari

Histoire du fonds

Pierre Bertas (1864-1950), félibre, historien de Marseille au XVIe siècle et homme politique. De son vrai nom Bertas Fernand-Honoré Antoine, il est tour à tour instituteur, journaliste, adjoint au maire de Marseille. Il devient majoral du félibrige en 1896, co-fondateur de la Freirié prouvençalo (1906) et collaborateur à de nombreux journaux.
 
- Accroissement
clos
 
- Modalités d’entrée
don/ legs
 

Description du fonds

Le fonds documentaire concerne l’histoire de Marseille, le félibrige et la famille de l’auteur.
 
- Dates extrêmes
XIXe-XXe siècle
 
- Langues représentées dans le fonds
Occitan, (provençal), français
 
- Importance matérielle
6,90 m/l
 
- Supports représentés :
Manuscrits/Tapuscrits, monographies Imprimées, périodique (presse et revues)
 
Pour le consulter
- Identifiant du fonds
20 II 1-302
 
- Instruments de recherche disponibles
Archives de Pierre Bertas : 1864-1950, historien de Marseille au xvie siècle et homme politique / Archives de la Ville de Marseille ; inventaire préparé par Joseph Billioud, revu par Isabelle Bonnot,... Marseille : Archives municipales , 1985


- Ressources en ligne
 

Conditions d’utilisation

- Conditions de consultation
Communication des documents originaux dans la salle de lecture

- Conditions de reproduction
reproduction réservée suivant les supports
Mise en ligne : 10/02/2020
Tipe : Fons documentari

Histoire du fonds

Victor Gélu naît à Marseille le 12 septembre 1806 de Victor-Etienne boulanger et de Rosalie Margalet couturière. C’est en 1840 qu’il publie son premier ouvrage Chansons provençales et françaises, suivi en 1854 par Lou Crédo de Cassian inspiré par la mort de sa fille Fossette. Il écrit un roman social Nouvè Grané en 1855 qu’il ne réussit pas à faire éditer. En 1856 paraissent ses Chansons provençales qui seront censurées. En 1857 il achève ses Notes biographiques. Il meurt le 2 avril 1885 dans la maison de son fils, rue du Jardin des Plantes à Marseille. Son œuvre complète sera publiée un an après sa mort, préfacée par Frédéric Mistral.
 
- Accroissement
clos
 
- Modalités d’entrée
don/ legs
 

Description du fonds

Le fonds concerne les documents d'archives provenant de Victor Gelu qui se rapportent à l’histoire de Marseille, à la littérature et la chanson provençale et à sa famille.
 
- Dates extrêmes
1806-1889
 
- Langues représentées dans le fonds
Occitan, (provençal), français
 
- Importance matérielle
0,66 m/l
 
- Supports représentés :
- Manuscrits/Tapuscrits, monographies Imprimées, périodiques (presse et revues)
 

Pour le consulter

- Identifiant du fonds
44 II 1-16
 
- Instruments de recherche disponibles
inventaire manuel
 
- Ressources en ligne
 
Conditions d’utilisation
- Conditions de consultation
consultation sur place
 
- Conditions de reproduction
réservée suivant les supports
 
Mise en ligne : 11/02/2020
Tipe : Carta postala
Carte postale. Frédéric Mistral à sa fenêtre avec son chien
Mise en ligne : 16/01/2020
sus 32