Recèrca

sus 2
Filtrar
Filtres actifs
Type de Document : Fonds documentaire
Sauf
Type de Document : Auto-apprentissage
Portail : Mediatèca
fre (13)
oci (2)
Tipe : Fons documentari

Histoire du fonds

Dans le cadre de ses études d'ethnologie, Jacques Bouët, aujourd'hui ethnomusicologue spécialiste de la langue roumaine, a réalisé une série d'entretiens avec des habitants des massifs du Caroux et de l'Espinouse (Hérault) dans les années 1970. Durant un été Jacques Bouet est allé à la rencontre des familles et habitants des villages et a recueilli récits de vie, contes et chansons aussi bien en occitan qu'en français.

Cette campagne de collectage a été réalisée dans le cadre de la réalisation d'un mémoire "Faits relevant de l'ethnomusicologie dans la région du Caroux et de l'Espinouse" dans lequel il livre quelques informations sur le cadre de cette enquête :

"Les plateaux du Caroux et de l'Espinouse, bordés au sud par la vallée du Jaur et de l'Orb, forment une région géographique et culturelle assez homogène. Mais, du seul point de vue dialectal, cette région se rattache à un ensemble constitué par les départements de l'Hérault et de l'Aude et de l'est de la Haute-Garonne et de l'Ariège. D'autre part l'on y trouve des éléments culturels archaïques provenant tant du Massif Central que de la plaine languedocienne : c'est le cas par exemple, pour nous limiter au domaine de la musique, des bourrées montagnardes dont le centre de diffusion semble être le Massif Central, et de la danse des treilles venue du Bas-Languedoc. En fait l'homogénéité culturelle de cette région tient avant tout au fait que sa population est constituée de « montagnards » ; à ce point de vue, la mentalité des autochtones s'apparente plus à celle des populations du Massif Central et des Cévennes qu'à celle des « gens de la plaine ». Il serait difficile de trouver des caractéristiques plus profondes différenciant actuellement la région étudiée des régions de montagne voisine. Des différences plus profondes que de simple variantes ne sont plus guère perceptibles en France qu'entre de vastes ensembles régionaux, les cultures régionales étant prises depuis longtemps dans un processus d'homogénéisation. C'est encore une raison qui nous a faît apparaître la recherche à tout prix de faits idiosyncrasiques de la région étudiée comme vaine, et pour laquelle nous avons préféré nous limiter à faire ressortir le caractère archaïque pas toujours évident de certains faits observés.

La population d'autochtones continuant à parler quotidiennement le dialecte local et ayant choisi de rester dans le milieu natal plutôt que de suivre le mouvement d'émigration vers les villages de la plaine ( de 1872 à 1962, 60% des habitants de l'Espinouse ont émigré vers Béziers, Montpellier et d'autres villes du Bas-Languedoc) n'est plus constitué actuellement que par des personnes au-dessus ou autour de cinquante ans. C'est pourquoi nous avons pris le parti de ne choisir comme informateurs que des personnes âgées ( à l'exception de quelques enfants encore capables de fabriquer des instruments musicaux de jeu). C'est sur le passé de ces personnes âgées que nos questions ont porté avant tout, lors des entretiens forécment très directifs que nous avons eus avec elles.

Les questions que nous posions concernaient, en bref :

  • D'une part les circonstances dans lesquelles la musique intervenait autrefois

  • D'autre part, les instruments musicaux proprement dits et les instruments bruiteurs (fabrication, noms vernaculaires, technique d'exécution ou manipulation, groupe ou individus qui les utilisent...)

  • Enfin, les pièces musicales (vocales ou instrumentales) que les informateurs pourraient avoir gravées dans leur mémoire; nous tentions dans ce cas, bien souvent sans succès malheureusement d'obtenir des informations sur l'origine des pièces musicales que nous recueillions (où avaient-elles été apprises ? Par qui ? En quelles circonstances étaient-elles exécutées ?).

Nous avions beau nous efforcer de cerner par nos questions tous les faits qu'il semblait possible de rencontrer, notre collecte, étant donné l'état fragmentaire de la « culture musicale » archaïque, était soumise à bien des aléas. Nous devions souvent obliger nos informateurs à faire un effort de mémoire que ceux-ci n'étaient pas toujours disposés à faire. Compte tenu de ces difficultés et du temps limité dont nous disposions, la quantité de faits recueillis (une cinquantaine de pièces musicales, vocales ou instrumentales, et une vingtaine d'instruments directement observés ou directement attestés) est relativement satisfaisante."

Modalités d'entrée :

Versement des fonds de l'ODAC en 2002.

Accroissement :

 Fonds clos

Description du fonds

Le sous-fonds Jacques Bouët contient une série de 25 collectages sonores réalisés dans les massifs du Caroux et de l'Espinouse. Les enregistrements portent sur les thèmes suivants : culture populaire, musiques, chants et danses traditionnels, vie populaire d'autrefois, récits de vie.

Dates extrêmes :

1970

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (languedocien)

Français

Importance matérielle :

Cassettes audio, 05:36:18

Supports représentés :

Enregistrements sonores

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

1771W64-1771W66

Instruments de recherche disponibles :

Inventaire complet disponible sur le site des Archives départementales de l'Hérault.

Ressources en ligne

Fonds numérisé et en partie disponible en ligne sur Occitanica (Voir liens d'accès ci-dessous).

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Fonds consultable sur place, aux Archives départementales de l'Hérault

Consulter les règles d'accès aux documents sur le site des Archives départementales de l'Hérault.

Conditions de reproduction :

Consulter les conditions de reproduction sur le site des Archives départementales de l'Hérault.

Mise en ligne : 02/10/2019
Tipe : Fons documentari

Histoire du fonds

Xavier Azéma (1926-...), docteur en théologie, évêque auxiliaire de Montpellier, est l'auteur d'une thèse sur le jansénisme dans le diocèse d'Agde au XVIIIe siècle et de plusieurs ouvrages d'histoire religieuse. Il est le fils de Pierre Azéma, figure du félibrige montpelliérain.

Modalités d'entrée :

Dons par Xavier Azéma en 1983 (entrée n° 1782, février 1983), en 1987 (entrée n° 2135, février 1987) et en 1992 (entrée n° 2662, 24 avril 1992)

Accroissement :

fonds clos

Fonds complémentaire :

CIRDÒC, Béziers, fonds Pierre Azéma

Description du fonds

Le fonds regroupe les archives de la famille Azéma de Montpellier, et particulièrement les papiers de Pierre Azéma, correspondance personnelle et articles de journaux (20 J 2-12).

Dates extrêmes :

1521-1942

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (languedocien)

Français

Importance matérielle :

14 notices, 0,70 ml

Supports représentés :

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

20 J (sous-série)

Instruments de recherche disponibles :

Inventaire en ligne des fonds conservés par les archives départementales de l'Hérault

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Consultation libre

Conditions de reproduction :

Reproduction libre

Mise en ligne : 02/10/2019
Tipe : Fons documentari

Histoire du fonds

Robert Lafont est né à Nîmes en 1923 et publie ses premiers poèmes en 1943. Il participe à la libération de Nîmes et se voit proposer un poste à la préfecture du Gard à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Cependant, il tourne rapidement le dos à cette carrière administrative pour se consacrer à l'enseignement.

Agrégé de littérature, il enseigne au lycée, puis à l'Université des Lettres de Montpellier, future Université Paul-Valéry Montpellier, à partir de 1969. Il y développe, à la suite de Charles Camproux, l’enseignement de l'occitan tout comme de nombreux travaux de sociolinguistique. Tout au long de sa carrière, il ne cesse de s'impliquer à la fois dans la pédagogie, la recherche et l'action militante.

En 1945, Robert Lafont participe à la fondation de l'Institut d'Études Occitanes (IEO), dont il sera président de 1959 à 1962. Il en demeure membre actif jusqu'en 1980, militant pour l'enseignement et la reconnaissance de la langue et de la culture occitanes.

Son travail universitaire et ses actions militantes sont complétés par une production littéraire très importante. Une grande partie de ses milliers d’articles et publications demeurent toujours des références en la matière à ce jour.

En décembre 2011, Robert Lafont cède la propriété de son fonds au CIRDÒC par legs testamentaire.

Modalités d'entrée :

legs testamentaire de Robert Lafont

Accroissement :

fonds clos

Description du fonds

Le fonds Robert Lafont est composé de 15 sous-fonds :

- La cote LAF.A « Oeuvre Littéraire » comprend des notes de travail, originaux ou copies de manuscrits et tapuscrits des ouvrages de Robert Lafont.

- La cote LAF.B « Politique Linguistique » comprend des notes, de la documentation, et des rapports autour des publications, communications, manifestations et associations auxquelles à participé Robert Lafont dans le domaine de la défense et de la diffusion de la langue occitane.

- La cote LAF.C « Dossiers de travail » comprend les dossiers de travail des archives de Robert Lafont : notes et articles rassemblés dans le cadre de la préparation de publications, de cours ou de conférences. Ces documents sont organisés en cinq séries thématiques : Langue et linguistique, Littérature, Moyen-âge, XVIe/XVIIIe siècles et Europe et Régions.

- La cote LAF.D « IEO » regroupe les documents collectés par Robert Lafont au sujet de l'IEO, principalement durant la dernière décennie de son activité au sein de l'Institut.

- La cote LAF.E « Publications » comprend de la documentation sur la publication des oeuvres de Robert Lafont : courriers reçus, revues de presse, tournées littéraires, relations avec les éditeurs.

- La cote LAF.F « Tirés à part » comprend des tirés à part d’articles de Robert Lafont ou envoyés à Robert Lafont.

- La cote LAF.G « Activités et documentation dans le domaine politique et occitaniste » comprend les archives de Robert Lafont sur le domaine politique et occitaniste depuis 1962 et le mouvement Lutte Occitane jusqu’à la création en 2003 du mouvement Gardarem la tèrra.

- La cote LAF.H « Textes envoyés à Robert Lafont » comprend les textes littéraires ou scientifiques envoyés à Robert Lafont et issus de sa correspondance.

- La cote LAF.I « Papiers personnels et professionnels » rassemble les documents officiels sur la généalogie et la biographie de Robert Lafont.

- Les cotes LAF.J, LAF.K, LAF.L, LAF.M, LAF.N « supports divers » regroupent les archives produites ou reçues par Robert Lafont sur différents supports : affiches, cassettes audio et vidéo, disquettes, aquarelles et objets et médailles.

- La cote LAF.O « correspondance » rassemble la correspondance passive de Robert Lafont classée par ordre alphabétique du nom de correspondant.

Dates extrêmes :

1937-2005

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (tous dialecte)

Français

Espagnol

Anglais

Breton

Italien

Allemand

Catalan

Arabe

Sanskrit

Chinois

Vietnamien

Louvite

Hittite

Hongrois

Swahili

Turc

Importance matérielle :

22 mètres linéaires

Supports représentés :

Manuscrits/Tapuscrits

Monographies imprimées

Périodiques (presse et revues)

Enregistrements sonores

Documents audiovisuels

Documents iconographiques

Ressources électroniques

Objets

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

LAF

Instruments de recherche disponibles :

Inventaire du fonds sur Calames : http://www.calames.abes.fr/Pub/ms/FileId-1376

Inventaire du fonds sur Pleade : http://pleade.locirdoc.fr:8081/ead.html?id=FR-340329801-00001

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Consultable au CIRDÒC, en salle de recherche.

Conditions de reproduction :

Toute reproduction en vue d'une édition ou production audiovisuelle de la documentation contemporaine soumise au droit d'auteur ne peut se faire sans l'accord des ayants-droit. La reproduction de documents à des fins de recherche, sans publication des documents, est acceptée sous réserve des impératifs de conservation des documents.

Mise en ligne : 19/09/2019
Tipe : Fons documentari

Histoire du fonds

Musée d'Aquitaine, Bordeaux. ©Félix Arnaudin, Charbonniers de Salles (Dufaure et Villetorte), 18 juin 1897. N° d'inventaire 91-8-539
Simon Arnaudin (1844-1921), dit Félix Arnaudin, né à Labouheyre (Landes), a collecté tout au long de sa vie des données ethnographiques sur la vie rurale de la Grande Lande.
Après la loi du 19 juin 1857 relative à l’assainissement et à la mise en culture des Landes de Gascogne, Félix Arnaudin prend conscience de la mutation en train de s’opérer dans la civilisation agro-pastorale locale et décide de recueillir chants, contes populaires et proverbes. Petit propriétaire vivant du revenu de quelques métairies, il emploie tout son temps disponible à la collecte systématique de données ethnographiques relatives à cet espace et à ses habitants, qu’il complète par un projet de dictionnaire français-gascon resté inédit jusqu’en 2001.
À partir de 1874 Félix Arnaudin complète sa collecte par une campagne photographique méthodique, tentant de fixer par l’image les paysages, traditions et activités de la Grande Lande au moment où ceux-ci subissent d’importantes transformations.

À son décès, l’ensemble de ses biens est légué par testament à son neveu, Camille Arnaudin, à l’exception de son matériel photographique (clichés et instruments) qui revient à Paul Dourthe, son cousin germain. Ce dernier s’engage en échange à publier une partie de la documentation photographique rassemblée par Félix Arnaudin. C'est chose faite en 1928 avec Au temps des échasses, présentant 75 clichés et légendes de Félix Arnaudin (Arnaudin, Félix, Au temps des échasses, [s.l.] : Paul Dourthe, 1928).

À la mort de Paul Dourthe, son épouse décide de faire don de l’ensemble du fonds photographique Félix Arnaudin au Musée d’Aquitaine.

Musée d'Aquitaine, Bordeaux. ©Félix Arnaudin. Grands pins de Guentes, 8 octobre 1890. N° d'inventaire 66-27-919

Modalités d'entrée :

Don de Mme Dourthe en 1966

Accroissement :

Fonds clos

Fonds complémentaire :

Archives départementales des Landes - Fonds Félix Arnaudin

Bibliothèque municipale de Bordeaux - Fonds Félix Arnaudin

Description du fonds

Entre 1874 et 1921 Félix Arnaudin parcourt la région des Landes avec son matériel photographique et entreprend de fixer les paysages, bâtiments, métiers et personnages de la société traditionnelle landaise en cours de mutation.

Son fonds photographique contient ainsi des clichés sur plaques de verre mais également des épreuves originales sur papier rendant compte d’une des entreprises ethnographiques les plus complètes sur la mutation d’une société rurale en pleine révolution industrielle.

Ce fonds iconographique est accompagné de quatre répertoires manuscrits et d'un répertoire général qui documentent une partie des prises de vue.  Ces répertoires livrent pour chaque cliché recensé des informations sur la prise de vue (sujet, date, heure, temps, position du photographe, angle de vue) et des informations techniques (diaphragme utilisé, temps de pose, marques des glaces, révélateur). Par ailleurs, une partie des clichés reproduit des documents d’archives relatifs à l’histoire de la région et à ses communautés d’habitants, réunis par Félix Arnaudin dans le cadre de ses recherches.

En complément, 376 plaques de verre qui faisaient partie du fonds photographique originel sont aujourd’hui conservées aux Archives départementales des Landes, au sein du fonds Félix Arnaudin (69J43- 69J45).

Dates extrêmes :

 1874-1921

Langues représentées dans le fonds :

Français 

Importance matérielle :

  • 3218 clichés sur plaque de verre
  • 2714 épreuves originales sur papier
  • 318 unités documentaires manuscrites

Supports représentés :

Manuscrits

Documents iconographiques

Pour le consulter

Identifiant du fonds : 66.27

 

Instruments de recherche disponibles :

Les inventaires et le répertoire méthodique rédigés à l’entrée du fonds dans les collections du Musée d’Aquitaine ont été entièrement reproduits et publiés dans : Félix Arnaudin, Œuvres Complètes : Index Général, Bordeaux : Parc naturel régional des Landes de Gascogne : Ed. Confluences, 2007.

Florence Galli-Dupis, Les fonds Félix Arnaudin (1844-1921), collecteur et photographe des « Choses de l’ancienne Grande Lande », In Base de données Archivethno France. Disponible en ligne (consulté le 05/01/2015)

Ressources en ligne

Le fonds numérisé est disponible en ligne via le moteur de recherche Collections du musée

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

 

Conditions de reproduction :

Les reproductions sont soumises à autorisation par contrat et à facturation. Cette dernière porte sur la fourniture des images sous forme numérique. 
Les demandes d’autorisations doivent être adressées au musée d'Aquitaine à l’adresse suivante : 20 cours Pasteur, 33000 Bordeaux.

Mise en ligne : 09/12/2018
Tipe : Fons documentari

Histoire du fonds

La bibliothèque municipale de Bordeaux, véritable conservatoire des oeuvres patrimoniales, est un outil efficace de diffusion de la lecture au plus près de vous avec la grande bibliothèque centrale Mériadeck, 9 bibliothèques de quartier et une bibliothèque mobile, accessibles gratuitement. Des professionnels accueillent et conseillent les lecteurs, et un programme varié d’activités culturelles est proposé dans l’ensemble des bibliothèques. Un accueil spécifique est réservé aux personnes handicapées. L'Espace Diderot dispose de matériels adaptés : imprimante braille, vidéo agrandisseur. Sur bordeaux.fr, accédez à votre dossier lecteur et au catalogue des collections. Consultez livres et cours en ligne.

Modalités d'entrée :

Legs en 1993 complété par des achats

Accroissement :

Fonds ouvert

Fonds complémentaire :

 

Description du fonds

Le fonds André Berry contient la thèse et ses documents préparatoires d'André Berry sur Pey de Garros, poète gascon du 16° siècle, natif de Lectoure.

Dates extrêmes :

XVIe-XXe siècle

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (gascon)

Français

Importance matérielle :

Supports représentés :

Manuscrits/Tapuscrits

Monographies imprimées

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

Le fonds n'est pas encore traité

Instruments de recherche disponibles :

Ressources en ligne

 

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Pas de restriction.

Conditions de reproduction :

Pas de restriction.

Mise en ligne : 07/01/2019
Tipe : Fons documentari

Histoire du fonds

Auguste Pujolle (188.-1965), ancien chef-divisionnaire de la Préfecture de la Gironde, poète et bibliophile, entretint des relations amicales avec de nombreux auteurs. Fondateur de la revue littéraire et artistique Burdigala, sa bibliothèque témoigne de son intérêt pour les œuvres régionales.  Pujolle a tenu un grand rôle dans la promotion de la littérature régionale aquitaine. Lors de l'inventaire du fonds, des manuscrits de Paul Valéry, François Mauriac et René Maran ont été retrouvés.

Modalités d'entrée :

Le fonds Auguste Pujolle provient du legs d’Auguste Pujolle en 1962.

Accroissement :

Fonds clos (ne connaîtra pas d'accroissement)

Description du fonds

Fête des vendanges : samedi 11, dimanche 12 et lundi 13 septembre 1909 : programme officiel des trois représentations et des cascades. Bordeaux : Commissariat général de la fête des vendanges Bureaux de la Petite Gironde1909. 11 f. : ill. ; 21 cm . A.P. 29809/ H 12373

La fête des vendanges à Bordeaux : les 12, 13 et 14 septembre 1909. Bordeaux : Gounouilhou, 1910. 116 p. : ill. ; 36 cm. Cote D 1714 : Demi-reliure à coins, gardes vernissées. Cote D 1714 : Exemplaire n° 64/100 sur Papier fort, acheté en novembre 1995, Margaret Féty. Cote A.P. 31301 : Exemplaire n° 94/100 sur Papier Fort .

La Vie ardente : cahiers trimestriels des amis d'André Lamandé. Paris : Les Amis d'André Lamandé, 1934-1939). Cotes Br 31405 et 31406 : exemplaires de Georges Planes-Burgade avec pièces jointes. Coupures de presse (2 articles "Le souvenir d'André Lamandé" 5 oct. 1934 et 9 mars 1936 signés Alceste et Philinte pseudonyme de Georges Planes-Burgade. Dactylographie de la Conférence de M. Gaston Rageot, Président de la Société des Gens de Lettres sur André Lamandé donnée le 19 déc. 1935 à Bordeaux). Cote A.P. 11284 : N° 1 (1934, juil.) - N°2 (1934, oct.-déc.) ; N° 6 (1936, janv.-juil.) ; N° 9 (1938, août-oct) - N° 11 (1939, janv.-juil.). [Manquants : n° 3 ; 4 ; 5 ; 7 ; 8]. Collection conservée dans les magasins des Fonds Anciens et Précieux).

Corbinelli, Jean (1622-1716). Sentiments d'amour, tirez des meilleurs poëtes modernes, par le sieur Corbinelli. T.2. Paris, C.Corbin, 1671. Titre restitué d’après la BNF. Page de titre manquante. Tome 2 seul. Rel. basane, 17e s., dos à nerfs, pièces de titre et de tomaison. Cote A.P. 33580.

Alibert, Louis (1884-1959) . Méhariste : 1917-1918. Préf. des lieutenant-colonels La Rocque et E. Laforgue. Ed. Originale. Bordeaux, Delmas, 1936. Exemplaire n°366/1700 sur alfa-mousse de Navarre. 1/2 rel. à bandes toile verte et papier marbré, tranches rognées. Fonds Auguste Pujolle. Envoi autographe de l'auteur : "A madame H. Gervais David". Cote : A.P. 15159

Alibert, Louis (1884-1959). Méhariste : 1917-1918. Préf. des lieutenant-colonels La Rocque et E. Laforgue. Bordeaux, Delmas, 1936. 367 p. : couv. ill. en coul. ; 20 cm. Cote A.P. 11823/ A.P. 15879.

Balzac, Jean-Louis Guez de (1597-1654). Lettres du Sieur de Balzac. Livre ancien. Paris, Toussaint Du Bray, 1624. 30, 582 p. (sig. A-B8 A-Z8 Aa-Nn8 Oo4) ; in-8°.Références restituées d’après le privilège, donné à Compiègne le 3 mai 1624. Préface de Jacques de La Motte-Aigron. Rel. parchemin 17e s., un plat manquant. Cote A.P. 33579.

Du Bartas, Guillaume de Saluste (1544-1590). seigneur. La Seconde Sepmaine de G. de S., seigneur D. B. Reveuë, augmentee & embellie en divers passages par l'Autheur mesme, ...Livre ancien. Rouen, Raphaël Du Petit Val, 1602. [12], 682 p. (sig. A11 B-Z12 Aa-Ff12) ; in-12. Références restituées d’après Arbour. Fait partie d'un recueil factice de deux pièces du même auteur. Rel. parchemin 17ème siècle. Dos ms. trace de liens. Page de titre manquante. Suite des œuvres de G. de Saluste sieur Du Bartas. Cote A.P. 33577/1.

Du Bartas, Guillaume de Saluste (1544-1590). seigneur. Suite des Œuvres de G. de Saluste Sieur Du Bartas : Contenant Les Pères. La Loy. Les Trophées. La Magnificence. L'histoire de Jonas ... plus, un fragment ou commencement de préface. La Lepanthe. Cantique de la victoire d'Yvry ... Livre ancien. Rouen, Raphael Du Petit Val, 1602. [22], 198, [16] p. (sig. Gg-Pp12 Qq11) ; in-12. Fait partie d'un recueil factice de deux pièces du même auteur. Rel. parchemin 17ème siècle. Dos ms. trace de liens. La Seconde Sepmaine de G. de S., seigneur D. B. Cote A.P. 33577/2

Estienne, Henri (1528-1598). L'introduction au "traité de la conformité des merveilles anciennes avec les modernes", ou Traité preparatif à l' "Apologie pour Herodote" ... Revu corrigé de nouveau. Livre ancien. Lyon, Benoît Rigaud, 1592. [30], 593, [27] p. (sig. *8 **8 a-z8 A-P8 Q7) ; in-8°. Références restituées d’après Arbour. Page de titre manquante. Rel. parchemin 16ème, trace de liens, dos ms. Cote A.P. 33582.

Gourdon, Maurice. A travers l'Aran : itinéraires d'un touriste . Livre ancien. Paris, G. Charpentier et Cie, 1884. 148 p. : ill. ; 16 cm. Les pages 1 à 82 sont des photocopies réalisées à partir de l'exemplaire de la bibliothèque de Toulouse dont la page 1 porte le cachet. Les p. 85-86 manquent. Cote A.P. 32337.

Guérin, Maurice de (1810-1839). Œuvres choisies. Avec une introduction biographique et critique, des notes bibliographiques, par Ernest Gaubert. Paris, Nouvelle librairie nationale, 1910. In-12, 359 p. Cote A.P. 25408 : Don : Auguste Pujolle, 1962-1963.

Henri IV (roi de France ; 1553-1610). Lettres d'amour et de guerre du roi Henri IV. Introduction, notes par M. André Lamandé. Paris, H. Jonquières, 1928. 331 p. : portr. en front., 7 f. de pl. ; 21 cm. Jadis et naguère : les hommes, les faits et les moeurs ; 2. P.F. 93013 Rés : Envoi manuscrit signé de l'auteur à Madame et Monsieur Planes-Burgade accompagné d'une lettre autographe et d'une carte postale signées par l'auteur. Cote AP 5887 : Don : Auguste Pujolle, 1962-1963.

Lafon, André (1883-1915). L’Élève Gilles. Paris, Perrin, 1912. 260 p. ; 19 cm. L'exemplaire coté A.P. 9982 porte une dédicace ms : André Lafon à Auguste Pujolle. Cote A.P. 9982/ A.P. 9978/ A.P. 9979.

Lafon, André (1883-1915). Poèmes provinciaux. Roubaix, Ed. du beffroi, 1908. 103 p. ; 19 cm. Pour des raisons de conservation, ce document doit être consulté sous forme de microfilm. Sont contrecollés dans l'exemplaire deux poèmes ms signés de l'auteur : l'un daté d'octobre 1909 sur la p. de garde ; l'autre non daté sur la p. 97. Est également contrecollé en p. 97, un poème, dactylographié et signé comportant des corrections ms, intitulé "Le convive". Envoi autographe signé d' André Lafon à Jean Lafont à l'avant titre. Cote A.P. 10234 Rés/ Mic. 618.

Le Tanneur, Jacques (1887-1935). Les Heures bordelaises. Bordeaux, éditions de la "Vie bordelaise", 1924. In-fol. non paginé. L'exemplaire coté A.P. 28298 présente une dédicace manuscrite de l'auteur adressée à M. Auguste Pujolles. Illustrations en couleur de l'auteur. Cotes A.P. 18613 / A.P. 28298.

Mauriac, François (1885-1970). L'enfant chargé de chaînes. Edition originale. Paris, B. Grasset, 1913. 275 p. ; 19 cm. Prospectus des éditions Grasset et bulletin d'envoi timbré à l'adresse d'Auguste Pujolle trouvés entre les pages 130 et 131. Envoi manuscrit autographe signé de l'auteur "A Auguste Pujolle fraternellement". Cote A.P. 23819.

Mauriac, François (1885-1970). Le Baiser au lépreux : précédé d'une lettre de Daniel Halévy à François Mauriac, et d'un hommage de J.-J. Tharaud à Henri Genet. Edition originale. Paris, B. Grasset, 1922. 149 p. ; 20 cm. Les Cahiers verts ; 8. Exemplaire sur Vergé bouffant n° 3244/6730. Cote A.P. 24231.

Mauriac, François (1885-1970). Le jeune homme. Edition originale. Paris, Hachette, 1926. 92 p. ; 17 cm. Les âges de la vie. Cote. A.P. 25802.

Mauriac, François (1885-1970). Le nœud de vipères. Edition originale. Paris, B. Grasset, 1932. 311 p. ; 19 cm. Pour mon plaisir ; deuxième série n° 7. Exemplaire sur Alfa n° 2628/2750. Cote A.P. 23988.

Mauriac, François (1885-1970). Les Mains jointes. Paris, H. Falque, 1909. 121 p. ; 19 cm. Bibliothèque du Temps Présent. Cotes A.P. 2303 Rés. et A.P. 2331.

Pujolle, Auguste ; Got, Armand. Poètes de la Bigorre et du Comminges : 1900-1963... Bordeaux, Éditions d'Aquitaine (Presses de l'Union française d'impression) , 1963. In-16 (19 cm), 127 p. 7,50 F. [D. L. 14828-65]. Cotes A.P. 33130/ A.P. 33131/ A.P. 33132/ A.P. 33550/ A.P. 33551.

Pujolle, Auguste. Evocations. Sonnets. Bordeaux, Féret, 1909. in-8. Cote A.P. 33059 Rés.

Pujolle, Auguste. L'Ascension du "Mont-Sacon", pièce couronnée aux Jeux Floraux du Languedoc. Prix Eymond Lapérouse / AugustePujolle. Lamalou-Les-Bains, éd. de la "Revue du Languedoc", 1907. 8 p. ; 25 cm. Cotes A.P. 31902/ A.P. 31928/A.P. 31929/A.P. 31930 .

Rabanis, François-Joseph (1800-1860). Notice sur Florimont sire de Lesparre suivie d'un précis historique sur cette seigneurie, de notes et éclaircissements. Bordeaux, H. Faye, 1843. [4]-114 p. ; 24 cm. Précis historique sur la seigneurie de Lesparre. Pour des raisons de conservation, ce document doit être consulté sous forme de microfilm. Cote A.P. 22083/ Mic. 1415.

Rostand, Edmond (1868-1918). La Journée d'une Précieuse. [S.l.] : [s.n.], 1900. 28 p. : pl. ; 26 cm. Envoi autographe d' Edmond Rostand Ex-libris vignette : Auguste Pujolle. Cote A.P. 19721.

Rostand, Edmond (1868-1918). Les Deux Pierrots ou le souper blanc. Lever de rideau en vers d'Edmond Rostand. Illustrations de Manuel Orazi. S.l.n.d.Pp. 459-486 : fig., pl. en noir et en coul. ; in-8. Envoi de l'auteur à Auguste Pujolle. Cote A.P. 2859.

Dates extrêmes :

Moyen-Âge- XXe siècle

Langues représentées dans le fonds :

oci

fre

Importance matérielle :

Environ une centaine de notices disponibles depuis le catalogue informatisé de la BM de Bordeaux.

Supports représentés :

Manuscrits/Tapuscrits, Monographies Imprimées, Périodiques (presse et revues), Enregistrements sonores, Documents audiovisuels, Documents iconographiques, Archives

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

AP

Instruments de recherche disponibles :

Description du fonds dans le Répertoire naitonal des bibliothèques et fonds documentaires (RNBFD)

Inventaire des documents manuscrits des fonds Montesquieu de la Bibliothèque municipale de Bordeaux [livre] / Desgraves, Louis. - Genève : Droz, 1998. - 359 p. : ill., couv. ill. ; 24 cm.

Patrimoine des bibliothèques de France. 6, Catalogue collectif des fonds occitans des Bibliothèques publiques de Bordeaux / Ministère de la culture et de la communication, Direction du livre et de la lecture ; [réd.] par Christian Bonnet.... - Bordeaux (Bibliothèque municipale) : Société des bibliophiles de Guyenne, 1992 (33-Bègles : Impr. centrale). - 423 p.-XXXIII p. de pl. ; 26 cm + additions et corrections (8 p.)

Catalogue en ligne de la Bibliothèque de Bordeaux 

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Pas de restrictions.

Conditions de reproduction :

Pas de restrictions.

Mise en ligne : 07/01/2019
Tipe : Fons documentari / Data : 2012

Histoire du fonds

La bibliothèque municipale de Bordeaux, véritable conservatoire des œuvres patrimoniales, est un outil efficace de diffusion de la lecture au plus près de vous avec la grande bibliothèque centrale Mériadeck, 9 bibliothèques de quartier et une bibliothèque mobile, accessibles gratuitement.

  Des professionnels accueillent et conseillent les lecteurs, et un programme varié d’activités culturelles est proposé dans l’ensemble des bibliothèques.

Un accueil spécifique est réservé aux personnes handicapées. L'Espace Diderot dispose de matériels adaptés : imprimante braille, vidéo agrandisseur.

Modalités d'entrée :

achat

Accroissement :

Fonds ouvert (peut connaître des accroissements)

Description du fonds

Ces documents sont répartis suivant la thématique abordée et ne constituent donc pas des fonds propres.

Les langues régionales sont majoritairement partagées en deux thèmes : langue et littérature. Elles sont aussi présentes de façon beaucoup plus marginale en histoire (environ 15 documents) et en musique traditionnelle.

Langue :

Ce fonds comprend environ 170 documents, si on exclut les documents portant sur la langue basque.

Les langues représentées sont le béarnais, le bordelais, le gascon, le périgourdin et l’occitan. Ce fonds est constitué de monographies et d’enregistrements sonores (méthodes de langue).

La littérature en langue régionale :

Ce fonds comprend environ 230 documents qui portent sur la littérature occitane du Moyen Age à nos jours. Ce fonds est uniquement constitué de monographies.

Périodiques en langue régionale :

Sept titres de périodiques en langue régionale sont disponibles dans le service. Seuls les trois derniers numéros sont accessibles directement au public, les numéros antérieurs étant conservés en magasin. Il s’agit de : Lo Bornat, Lo Gai Saber, Oc, Occitans !, Pais gascons, La Setmana, Reclams

Dates extrêmes :

XXe-XXIe siècle

Langues représentées dans le fonds :

 

 

Importance matérielle :

Environ 400 documents répartis entre les thématiques des langues régionales et de la littérature en langue régionale, ainsi que sept titres de périodiques en langue régionale.

Supports représentés :

Monographies Imprimées, Périodiques (presse et revues), Enregistrements sonores

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

 

Instruments de recherche disponibles :

 

 

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Pas de restrictions.

Conditions de reproduction :

Pas de restrictions.

Mise en ligne : 07/01/2019
Tipe : Fons documentari

Histoire du fonds

La bibliothèque de la Société de Port-Royal est une bibliothèque privée spécialisée dans l’histoire religieuse de la France moderne. La collection est constituée au cours du XVIIIe siècle par des fidèles du jansénisme. Passée de mains en mains, la collection est vendue et dispersée à la Révolution. C’est en 1802 qu’une société est fondée pour faire vivre le patrimoine et le souvenir du jansénisme et de Port-Royal des Champs. L’important fonds de livres et de manuscrits provenant de la collection de l’abbé Henri Grégoire a été transmis par son secrétaire, l’abbé Jean-Louis Rondeau puis par Gabriel Girard, prêtre de la paroisse Saint-Séverin. La Société Saint-Augustin, ancêtre de la Société de Port-Royal l'a reçu en 1840.

Le fonds de l’abbé Henri Grégoire conservé à la Bibliothèque de la Société de Port-Royal rassemble des imprimés et des manuscrits provenant de l'abbé révolutionnaire et représente une importante documentation sur la Révolution française. Les manuscrits du fonds Grégoire comprennent de nombreuses correspondances reçues par l’abbé Grégoire pendant la Révolution, dont une partie concerne l’Enquête sur les patois de 1790-1794, première grande enquête menée en France sur la situation sociolinguistique.

Modalités d'entrée :

Legs

Accroissement :

Fonds ouvert (le fonds s’accroît régulièrement de documents sur la Révolution française)

Description du fonds

La Bibliothèque de la Société de Port-Royal conserve une grande partie des matériaux produits par l’enquête de l’abbé Henri Grégoire sur les « patois » entre 1790 et 1794. L’autre partie est conservée à la Bibliothèque nationale de France (BnF- Dpt des manuscrits - NAF 27981). Contenu :

- Ms. REV 222 : recueil factice contenant les réponses à la circulaire de l’abbé Grégoire.

- Ms. REV 223 : recueil factice contenant des pièces imprimées en « patois » envoyées à Grégoire en même temps que les réponses à la circulaire.

La plupart des documents réunis dans ces deux recueils ont été publiés par Augustin Gazier dans la Revue des langues romanes à partir de 1874 (t. V) puis en monographie : Augustin Louis GAZIER, Lettres à Grégoire sur les patois de France, 1790-1794 : documents inédits sur la langue, les mœurs et l’état des esprits dans les diverses régions de la France au début de la Révolution ; suivi du Rapport de Grégoire à la Convention… Paris : A. Durand et Pedone-Lauriel, 1880 (reprint : Genève : Slatkine, 1969). En revanche, Augustin Gazier n’avait pas connaissance du recueil BnF-NAF 2798, resté inédit.

Dates extrêmes :

- réponses à l'enquête de l'abbé Grégoire : 1790-an III

- pièces justificatives : 1687-an II

Langues représentées dans le fonds :

français, alsacien, basque, breton, occitan (tous dialectes), dialectes de langue d'oïl (berrichon, bourguignon-morvandiau, franc-comtois, picard, poitevin-saintongeais, wallon)

Importance matérielle :

2 recueils factices : 100 + 22 ms.

Supports représentés :

Manuscrits, imprimés

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

Ms. REV

Instruments de recherche disponibles :

Sur le site de la bibliothèque

Répertoire national des bibliothèques et fonds documentaires (RNBFD)

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Sur le site de la bibliothèque

Conditions de reproduction :

Sur le site de la bibliothèque

Tipe : Fons documentari

Histoire du fonds

Francine Lancelot (1929-2003), chercheuse, danseuse et chorégraphe s’est très tôt intéressée aux danses traditionnelles régionales et à l’étude des danses anciennes, populaires et savantes. Elle devient dans les années 1960 l’actrice d’une véritable redécouverte des danses baroques.

Élève de François Malkovsky, de Mary Wigman puis de Françoise et Dominique Dupuy, elle travaille auprès de Pierre Conté au théâtre de l’Atelier où elle est initiée à la notation chorégraphique Conté. Danseuse, chorégraphe et comédienne à Saint-Etienne, Francine Lancelot rencontre une troupe de danses traditionnelles yougoslaves qui l’amène à s’intéresser au répertoire traditionnel français.

Elle se forme alors au collectage des chansons et danses traditionnelles auprès de Jean-Michel Guilcher. Elle est par lansuite missionnée par le CNRS pour recueillir les répertoires populaires chantés et dansés en France et participe notamment au programme RCP (Recherche Coopérative sur Programme) Aubrac où elle réalise des films de collecte sur des danseurs de bourrée. Elle réalise ainsi entre les années 1960 et 1970 des collectages autour des pratiques dansées traditionnelles dans l’Aubrac, en Provence et Languedoc, en Vendée, Haute-Bretagne, Béarn, Gers et Landes.

En 1973, elle soutient une thèse de 3° cycle en ethnologie historique à l’Ecole Pratique de Hautes-Etudes autour des sociétés de farandole en Provence et Languedoc1, dans laquelle elle s’attache à l’étude du rapport entre pratiques populaires et pratiques savantes.

S’intéressant également à la danse baroque, elle fonde dans les années 1980 sa compagnie Ris et Danceries qui lui permet de fédérer musiciens, musicologues, décorateurs, costumiers et passionnés de danse baroque. Elle publie en 1996, La Belle Dance2, catalogue raisonné des partitions chorégraphiques du XVIIIème siècle.

A la fin de sa vie, pour assurer la transmission et l’accessibilité de sa documentation Francine Lancelot a confié ses archives à plusieurs centres spécialisés, dont le COMDT.

Modalités d'entrée :

Dépôt

Accroissement :

Fonds clos

Fonds complémentaire :

Centre National de la Danse, Archives Francine Lancelot et Compagnie Ris et Danceries

BnF, Département des Arts du Spectacle, Fonds Ris et Danceries

UPCP-Métive, Fonds Francine Lancelot

Phonothèque de la MMSH, Corpus : Les sociétés de farandole en Provence et en Languedoc

Dastum, Fonds Francine Lancelot

Description du fonds

Corpus d’enregistrements sonores et audiovisuels réalisé dans le cadre d’une recherche sur les rondes chantées dans le Gers (Savès), Béarn et Landes (Albret et Grande-Lande) constitué pour partie en collaboration avec le CNRS. Ce corpus contient 5 versions de chants ainsi que 46 versions instrumentales collectés entre 1976 et 1977.

Dates extrêmes :

1976-1977

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (gascon)

Français

Importance matérielle :

Enregistrements sonores : 02:00:00, Images animées : 01:00:00.

Supports représentés :

Enregistrements sonores

Documents audiovisuels

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

 

Instruments de recherche disponibles :

Fonds inventorié sur le catalogue en ligne du COMDT

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Fonds consultable sur place

Conditions de reproduction :

Reproduction soumise à autorisation

Mise en ligne : 10/05/2019
Tipe : Fons documentari

Histoire du fonds

Originaire du Mas-Cabardès dans la Montagne noire, Didier Olive s’est intéressé très tôt à la culture locale et plus particulièrement à la bodega aussi appelée craba, cornemuse de sa région dont il a appris à jouer. Alors qu’il était étudiant, il a mené une enquête auprès de la population du Mas-Cabardès pour mieux connaître les traditions orales et pratiques musicales de la région et tenter de retrouver les mélodies jouées à la bodega. Il a complété ses enquêtes orales par des recherches historiques à partir de documents d’archives sur la région.

Modalités d'entrée :

Dépôt de Didier Olive (2010)

Accroissement :

Fonds clos

Fonds complémentaire :

 

Description du fonds

Le fonds comprend les campagnes de collectages ethnomusicologiques menées par Didier Olive dans la région du Cabardès, principalement autour de la bodega. On y trouve principalement des témoignages, des chants (parfois accompagnés à l’accordéon diatonique ou à l’harmonica) et des airs de bodega. Les typologies de chants contenus dans ces collectages sont variés : amour et mariage, chants de conscrits, chants de bergers, chansons grivoises ou satiriques, chants de carnaval, chants religieux ou encore musiques de bal. D’un point de vue ethnologique, ces témoignages s’articulent autour des thèmes de la fabrication et la pratique de la bodega, des pratiques agricoles, de la médecine populaire, de la religion mais aussi des coutumes locales. Quelques contes et récits populaires en français et occitan figurent également dans le fonds.

Aux côtés des collectages sur la bodega, on trouve dans ce fonds des enquêtes sonores menées dans le Lauragais par Xavier Vidal et Renat Jurié.

Enfin, figure dans ce fonds un document remarquable : un enregistrement de Charles Alexandre, spécialiste de la bodega dans les années 1970. L’instrumentiste y interprète plusieurs morceaux à la bodega, parfois en version lente, assortis de commentaires à visée pédagogique.

Contenu du fonds :

Campagne de collecte au Cabardès en 1975 et 1976
Campagne de collecte au Mas-Cabardès en 1977
Campagne de collecte au Mas-Cabardès en 1978
Répertoire de chansons récentes et de tradition
Campagne de collecte au Mas-Cabardès et à Pradelles en 1979
Chants et airs du Cabardès à la bodega et à l'harmonica
Chants du Lauragais (enquête de Xavier Vidal et Renat Jurié)
Chants et formulettes du Lauragais (enquête de Xavier Vidal et Renat Jurié)
Sept chants du Cabardès
Répertoire de chants de création et de tradition accompagnés à l'accordéon diatonique
Interprétations chantées d'airs de bodega
Airs de chansons et de danses interprétés à la bodega
Campagne de collecte au Mas-Cabardès en 1978

Dates extrêmes :

1975-1985

Langues représentées dans le fonds :

Français

Occitan (dialecte languedocien)

Importance matérielle :

14 cassettes audio, 09:22:00

Supports représentés :

Enregistrements sonores

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

2069 - 2081

Instruments de recherche disponibles :

Inventaire détaillé en ligne sur le catalogue documentaire du COMDT : http://83.155.146.68/Record.htm?idlist=31&record=19133497124919516799

Ressources en ligne :

Fonds entièrement consultable sur le catalogue documentaire du COMDT : http://83.155.146.68/Record.htm?idlist=31&record=19133497124919516799

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Consultation libre

Conditions de reproduction :

Copie sur autorisation

Mise en ligne : 10/05/2019
sus 2