Recèrca

Filtrar
Filtres actifs
Catégorie : Actualités culturelles
Type de Document : Article d'actualité
fre (2)
Tipe : Article d'actualitat / Data : 2019-05-02
La Direction régionale des affaires culturelles vient de faire paraître un nouvel appel à projets de résidences d’artistes destinés aux jeunes lycéens des établissements de l’Éducation nationale et de l'enseignement agricole ;  en partenariat avec le Conseil régional , la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt et les Académies de Montpellier et de Toulouse. 

Modalités de participation 


Les projets sont à déposer avant le 31 Mai 2019 par l'établissement scolaire dans le cadre de l’appel à projets « Occit’avenir » du Conseil régional.

Ils seront examinés en juillet 2019 par la commission régionale.
Le calendrier de validation administrative du Conseil régional ne permettra une validation définitive des projets que mi-octobre.

Vous pouvez consulter le descriptif précis du dispositif ici et contacter si besoin :
Hélène Lorson pour les projets en lycées généraux et technologiques : helene.lorson@culture.gouv.fr
et
Florence Caudrelier pour les projets en lycées agricoles : florence.caudrelier@culture.gouv.fr
Mise en ligne : 17/01/2020
Tipe : Article d'actualitat / Data : 2019-07-08
Une chronique mensuelle pour (re)découvrir la création occitane sous toutes ses formes. Portraits d'artistes, de penseurs ou d'artisans, annonce d'une actualité, présentation d'un courant, d'une pratique ou d'une tendance, le CIRDÒC vous présente sa chronique pour faire rayonner, aujourd'hui et demain, la culture en occitan. 

Lire la chronique sur le site de Olé Mag : ici !

A côté de Claude Marti, l’autre grand nom du renouveau musical occitan dans les années 1970 est une femme : Rosina de Pèira, chanteuse ariégeoise formée au sein des Ballets occitans de Françoise Dague, s’impose par un charisme et un timbre puissant qui marqueront bien des esprits. Dans la lignée de Françoise Dague, elle s’attache à décloisonner ce que l’on nomme le « folklore » en dépoussiérant un patrimoine qui n’attendait qu’à revivre au présent. Elle contribue alors grandement au renouveau folk qui prend son envol dans les années quatre-vingt, et se fait même remarquer jusqu’au Japon.
En 1974, à Toulouse, elle monte la maison de disques indépendante Revolum, qui n’hésitera pas à mélanger expériences synthétiques et répertoires traditionnels du domaine occitan. Car, si les disques de Rosina de Pèira font appel, dès les années 70, aux savoirs les plus avant-gardistes de leur époque, ils s’attellent d’abord à sublimer notamment des chansons anciennes de transmission orale. Le journaliste Franck Tenaille la nommera « L’Oum Kalsoum du chant d’oc ». Sa voix a marqué les esprits, et reste à ce jour l’une des plus belles pierres posées sur l’édifice du renouveau musical sur l’ensemble des pays d’Òc, et bien au-delà.
Rosina de Pèira est décédée le 16 juin dernier, nous voulions ainsi lui rendre hommage.
La còla del CIRDOC
Mise en ligne : 17/01/2020
Mise en ligne : 17/01/2020