Explorar los documents (22 total)

CIRDOC - Institut occitan de cultura
Dans le cadre du cycle A contra subèrna : país de vinha, pòble de cultura (du 18 au 22/09 à la médiathèque du CIRDOC).

La mutinerie du 17e régiment d'Infanterie marqua la mémoire collective bien au-delà des révoltes viticoles de 1907.
La famille de Georges Séverac a récemment mis à la disposition du CIRDOC la correspondance qu'il a entretenu avec sa famille pendant tout son séjour à Gafsa en Tunisie, où les mutins ont été envoyés.

Contacts : CIRDÒC - Institut occitan de cultura : info@oc-cultura.eu // 04 67 11 85 10
CIRDOC - Institut occitan de cultura

Dans le cadre du cycle
 A contra subèrna : país de vinha, pòble de cultura (du 18 au 22/09 à la médiathèque du CIRDOC), Serge Boyer, guide-conférencier et docteur ès études occitanes, vient présenter sa thèse de doctorat sur la danse emblématique du Biterrois et de l'Hérault viticole.

Conférence suivie d'une démonstration et d'un moment en danse et en musique avec la Farandole Biterroise.


 
Contacts :
CIRDÒC - Institut occitan de cultura : info@oc-cultura.eu // 04 67 11 85 10
CIRDOC - Institut occitan de cultura
Pour la rentrée, le Cine-club Òc, proposé par l'association Tu Tanben et le CIRDOC-Institut occitan de cultura, lance les festivités du cycle « A contra subèrna : país de vinha, pòble de cultura » : cinq jours de projections, de spectacles, de discussions autour de la culture viticole contemporaine en Languedoc.

Rendez-vous mercredi 18 septembre, toujours à 18h30, pour une projection-rencontre (en présence du réalisateur) autour du vin nature, suivie d'une dégustation en partenariat avec la Cave des Artistes, de Sérignan. 

Le film ?
Wine Calling, un documentaire du Narbonnais Bruno Sauvard, sorti en 2018 et qui, depuis, a fait le tour du monde. 

Le pitch ?
Depuis une dizaine d'années, le monde du vin est en pleine effervescence, bousculé par une contre-culture comme le rock a pu l'être par le punk en son temps. En Occitanie, de joyeux rebelles ont investi nos terroirs pour inventer le vin qu'ils aiment : naturel et sans artifice. Bien plus qu'un vin bio, c'est un vin d'émotion et de réaction, un vin qu'aucun label ne régit, un vin libre. Wine Calling part à la rencontre de ces nouveaux vignerons qui réinventent notre rapport au vivant. Ces hommes et ces femmes préfigurent une agriculture paysanne en mouvement. Solidaire, éthique, festive, une nouvelle utopie émerge de nos coteaux !

 
Contacts :
CIRDÒC - Institut occitan de cultura : info@oc-cultura.eu // 04 67 11 85 10
Association Tu Tanben : tutanbenoc@gmail.com  
CIRDÒC - Institut occitan de cultura

La Cansò de santa Fides, ou Chanson de sainte Foy, constitue l'un des plus anciens textes occitans connus. Datant de la seconde moitié du XIème siècle, elle rapporte la vie et le martyr de sainte Foy de Conques, sous forme de quarante couplets de laisses monorimes. Une composition malheureusement parvenue jusqu'à nous sans notation musicale et à laquelle l'artiste Brice Duisit entend redonner sa fonction première, celle d'être chantée pour un public.

C’est l’histoire de cette recréation musicale que conte le film documentaire de Mathias Leclerc, qui sera présenté le 19 mai à Saint-Guilhem-le-Désert, à l'occasion du festival Les marteaux de Gellone, organisé par le Centre International de Musiques Médiévales (CIMM).

Pendant près d’une année, le réalisateur a filmé les temps de résidence artistique de Brice Duisit au CIMM, les éclairages de l’historienne Geneviève Brunel-Lobrichon, mais aussi les interviews menées par les étudiants du master Musicologie de l’université Paul-Valéry Montpellier 3.

Le résultat de ces enquêtes est ce « journal de création », document précieux qui donne à entendre la réflexion menée par Brice Duisit autour de la recherche instrumentale, l’intention, le sens et l'interprétation du jongleur médiéval. Le film raconte la dimension historique et artistique de cette recherche, qui n’a de cesse d’explorer les indices laissés par le texte quant aux formes de transmission de l’histoire du martyr de sainte Foy d’Agen... Du travail sur la langue et sa rythmique, jusqu’à la prouesse technique de l’archéo-luthier Olivier Ferraud qui, à partir des bas-reliefs du tympan de l’église de Moissac, a conçu cette vielle romane qui permit à Brice Duisit de donner corps et forme à son interprétation, une clé de voûte soutient l’ensemble de la démarche : « le son porte le sens ». C’est cette clé qui guide la quête de l’artiste, et qui est développée dans le beau film de Mathias Leclerc.

La projection sera précédée d'une rencontre avec Brice Duisit et Olivier Ferraud.

 
Contacts :
CIRDÒC - Institut occitan de cultura : info@cirdoc.fr // 04 67 11 85 10
Centre International de Musiques Médiévales : contact@cimmedieval.org
CIRDÒC - Institut occitan de cultura
Pour ce nouveau Cine-club Òc, le CIRDOC-Institut occitan de cultura et l'association Tu Tanben vous proposent rien moins qu'une avant-première !

Des couacs et des poètes est un film documentaire de Jacob Redman.

Au cours d’un périple à vélo qui les mène du Narbonnais au Carcassonnais, du sud de la montagne Noire jusqu’aux limites du Biterrois et de la Haute-Vallée de l’Aude, les membres de l’équipe J.A.S.E (Jacob, Ana, Shoshana et Evelyne) sillonnent les vignes et la garrigue à la rencontre des membres de la Fanfare du Minervois.

Pourquoi ? Parce que ça fait bientôt vingt ans qu’elle existe, parce qu’elle a ce quelque chose de pas pareil*, qu’elle est une somme de singularités qui en fait un complexe aromatique terrible. Parce que c’est un véritable couteau suisse avec lequel on peut jouer pour des festivals bien établis comme de tout petits villages, organiser des fêtes, faire des repas pour cent personnes, refaire la toiture chez un fanfaron, partir en vacances à la plage… Bref, une capacité extraordinaire à s’inventer des moments de partage et de rassemblement, à donner du bonheur palpable à ceux qui la suivent ou la découvrent depuis deux décennies en Minervois, ce petit territoire rural à cheval sur l’Aude et l’Hérault.

Au-delà du partage de l’histoire d’une bande de copains, la fanfare est cinégénique par essence :  par son énergie, ses couleurs, sa personnalité forte. Voyez aussi les costumes, des tenues de « pas pareils », dans un esprit de grand chic, ou, en tout cas, une tentative de grand chic. Et puis un répertoire original : des créations et des arrangements maison, qui puisent dans ses racines occitanes et regardent loin devant vers les musiques populaires du monde entier, joués avec décalage et bonne humeur. La Fanfare du Minervois est comme son vin : c’est charnel, enraciné mais avec des arômes de fruits exotiques… Un véritable manteau de chaleur offert à ceux qui ont le bonheur de croiser sa route.

*En italique = paroles de fanfarons



La projection sera accompagnée d'une rencontre avec le réalisateur et les productrices du film.
L'entrée est libre et ouverte à tous !
 
Contacts :
CIRDÒC - Institut occitan de cultura : info@cirdoc.fr // 04 67 11 85 10
Association Tu Tanben : tutanbenoc@gmail.com  
Union régionale des Foyers Ruraux d'Occitanie
CIRDOC - Institut occitan de cultura

Qu'es aquò la Passejada ? 

La « Passejada », Centre de primièrs secorses occitans est le résultat d’un partenariat entre l’union régionale des foyers ruraux Occitanie Pyrénées Méditerranée et le  Centre international de recherche et documentation occitanes   (CIRDOC - Institut occitan de cultura).
Cette année encore, le Centre de Primièrs secorses va à la rencontre du public pour s’assurer qu’il connaît bien les mots et gestes qui sauvent en milieu occitan ou catalan ! En 30 minutes chrono, le parcours d’activités interactif et ludique permet à chacun (petits et grands) de passer un moment convivial en famille et de tester ses connaissances, avant de découvrir son profil (curieux, expert, occitan qui s’ignore…).
Envie de prolonger l’expérience ou de se ménager un temps de pause ? Avec leurs désormais incontournables transats, les espaces détente et jeux du Centre accueillent toute la famille au gré des envies : « musicothérapie » avec les siestes sonores, bibliothèque éphémère pour tous les âges, initiation aux jeux traditionnels, etc...


LE CIRCUIT 2019 DE LA PASSEJADA : 

- Le 16/05 // la Garrigues Sainte-Eulalie (30)
- Le 17/05 // Montaren (30) - La fête du Pois Chiche 
- Le 25/05 // Capestang (34) - Fèste occitana 
- Les 29 et 30/05 // Vielle-Aure (65) - Congrès de la Confédération nationale des Foyers ruraux 
- Le 03/06 // Saint-Christol (34) - Total Festum des Amis de la Baragogne 
- Le 04/06 // Montlaur (11) - Total Festum avec l'Abribus 
- Le 07/06 // Pépieux (11) - Boleg'al Sol !
- Le 14/06 // Bize-Minervois (11) - Total Festum amb la Formiga 
- Le 15/06 // Salinelles (30) - Rencontres littéraires de Salinelles 
- Le 20/06 // Carcassonne (11) - Total Festum 11Bouge 
- Le 22/06 // Vielmur/Agout (81) - Festival Tarn Cœur d'Occitanie 
- Le 24/06 // Pomerols (34) - Total Festum avec le Mouvement rural de l'Hérault / FDFR34 
- Les 06 et 07/07 // Vielmur/Agout (81) - Final Total Festum 

Borbolh occitan
CIRDOC - Institut occitan de cultura
Créée en 1965 par un collectif d’écrivains et intellectuels occitans autour de Robert Lafont, la revue Viure est le premier organe qui rassemble et exprime publiquement les grands thèmes de pensée et d’action qui feront les « 20 Glorieuses » de l’occitanisme. Le premier numéro s’ouvre par un manifeste « Revolution occitana » signé collectivement - mais sans doute rédigé par Yves Rouquette et Robert Lafont - et qui annonce les écrivains occitans réunis autour de Viure : « … sèm prestes a totes las contèstas, portats que sèm per un movement universal, segurs d’ausir dins lo borbolh de la batèsta un pols de mond picar en abans de l’istòria. »
Lire le manifeste dans le N°1 (Prima de 1965) de Viure
Joan Bodon, escrivan
CIRDOC - Institut occitan de cultura

Originaire du Rouergue, l’écrivain Joan Bodon compte parmi les grands noms du renouveau littéraire occitan. Exclusivement en occitan (sa langue maternelle), ses romans, contes et poèmes rendent à la culture populaire occitane sa dimension universelle. Ainsi, son oeuvre, profondément atemporelle et humaniste, dévoile plusieurs niveaux de lecture, dans une langue claire, écrite pour le plus grand nombre.

En 2016, le CIRDOC-Mediatèca occitana devenu CIRDOC - Institut occitan de cultura en 2019 propose une exposition sur cet auteur incontournable de la littérature occitane, à partir de celle réalisée en 1993 par Yves Rouquette, Patrick Divaret et Patrice Baccou pour le Musée de Saint-Laurent-d'Olt avec le soutien de la Mission départementale de la Culture d'Aveyron, du Conseil général de l'Aveyron et du Centre International de Documentation Occitane (CIDO).

Archius departementals d'Erau
CIRDOC - Institut occitan de cultura
Les fonds occitans des Archives départementales de l'Hérault :
Le Félibrige
CIRDOC - Institut occitan de cultura

Histoire du Félibrige

Le 21 mai 1854, sept poètes provençaux, Frédéric Mistral (1830-1914), Joseph Roumanille (1818-1891), Théodore Aubanel (1829-1886), Paul Giéra (1816-1861), Alphonse Tavan (1833-1905), Anselme Mathieu (1828-1895), et Jean Brunet (1822-1894), réunis au château de Font-Ségugne (Vaucluse), fondent le Félibrige, mouvement de sauvegarde, d'illustration et de promotion de la langue et de la culture des pays d'oc.

L'association s'organise autour d'un consistoire national composé de cinquante félibres majoraux, de six maintenances (mantenènços) régionales et d'écoles félibréennes locales. Le Félibrige est dirigé à l'échelon national par un félibre majoral, élu au siège de Capoulié (Président), d'un secrétaire (baile), d'un trésorier (clavaire) et des assesseurs (assessour).

Le Félibrige perpétue aujourd’hui encore les objectifs des "Primadiés" ouvrant son action à la reconnaissance de la diversité linguistique et culturelle, en France et à l'international. Il se réunit chaque année à l'occasion de la Santo-Estello (Sainte-Estelle) dans une ville différente, et tous les sept ans pour lo Grand Jo Flourau setenàri. Àcette occasion sont désignés le Maître en Gai-Savoir (Mèstre en Gai-Sabé), lauréat des joutes littéraires organisées durant cette réunion et la reine du Félibrige,représentante honorifique de l'association.

Les collections et parutions du Félibrige

Dès sa naissance, le Félibrige porte la renaissance des pays d'oc, et mène en ce sens divers chantiers autour de la langue et de la culture occitanes. En 1855 paraît le premier numéro de l'Armana prouvençau, réalisation officielle et collective du mouvement, depuis annuellement édité. En 1878 paraît le premier des deux volumes du [Lou] Tresor Dóu Felibrige (1878-1886), ouvrage somme des connaissances linguistiques de l'ensemble des parlers occitans.

Le Félibrige poursuit depuis son œuvre d'édition (ouvrages et périodiques), socle de son action, par la publication d'ouvrages et de périodiques, ainsi que sur l'organisation d'assises, colloques, débats et manifestations diverses. Le Félibrige se réunit par ailleurs tous les ans, dans une ville différente, sous le patronage de sainte Estelle (fêtée le 21 mai) : Santo-Estello.

Félibrige
Parc Jourdan - 8 bis Avenue Jules Ferry
13100 AIX en Provence
Tél : 04 42 27 16 48
Site internet : www.felibrige.org

sus 3