Explorar los documents (13 total)

Perbosc, Antonin (1861-1944)
Cézerac, Suzanne. Possesseur
Lou reprin / Gabriel Azai͏̈s [livre]
Azaïs, Gabriel (1805-1888)
Lou reprin est un recueil de contes de la région de Béziers, avec traduction en français à la suite, publié par Gabriel Azaïs (1805-1888). L'auteur qui a publié quelques années plus tôt le Dictionnaire des idiomes romans du midi de la France donne ici le récit en vers des événements, des contes, fables et discours de sa région.
L'inventeur du sermon du "Curé de Cucugnan" : conférence .. / par M. le Dr P. Albarel [Livre]
Albarel, Paul (1873-1929)
Avant de devenir célèbre par sa parution dans Les Lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet et d'être adaptée au cinéma par Marcel Pagnol en 1954, l'histoire du Curé de Cucugnan trouve son origine dans l'Aude sous la plume du poète narbonnais Hercule Birat. Elle sera reprise par la suite par Blanchot de Brenas et par Achille Mir. C'est la généalogie de cette oeuvre et ses multiples transformations que nous dévoile Paul Albarel dans la conférence donnée au Nouveau cercle industriel et commercial de Narbonne en 1927.
Fables et poésies patoises / par F. R. Martin Fils [Livre]
Martin, François-Raymond (1777-1851)
Recueil de poésies de François-Raymond Martin fils, poète et lexicographe qui revendique sa filiation avec Auguste Moquin-Tandon. Ce recueil contient des contes et des fables en vers languedociens.
Lou curat de Sant Piroubel : pouème lengodoucian / par Emile Barthe [Livre]
Barthe, Émile (1874-1939)
Petit conte en vers du « Curat de San Piroubèl » publié par Émile Barthe, en 1897, année de la création à Béziers de l'Escòla del Titan,
Los contes de mon grand [Manuscrit]

Ce recueil, anonyme, a été envoyé au Concours de Langue Romane de la Société archéologique de Béziers en 1976.
Lous contes de moun grand contiennent six textes accompagnés de leur traduction :
- L'histouero de poumaredo (L'Histoire de Pomaredes)
- La cagaraoulo (L'escargot)
-
Lou tamarou (Lou tamarou : un jeu pour rigoler et s'amuser)
-
Las aourelhetos (Les oreillettes)
-
Lous machous (Lous machous)
-
Lou branle dal bufet (La danse du soufflet)

Je cherche des informations sur le « rapatanàs », sorte de créature effrayante dont j’entendais parler dans mon enfance, dans la région d’Albi. [fiche encyclopédique]
Centre interrégional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault)
Votre question : Je cherche des informations sur le « rapatanàs », sorte de créature effrayante dont j’entendais parler dans mon enfance, dans la région d’Albi.

Notre réponse :
Parmi tous les êtres fantastiques qui peuplent l’imaginaire populaire en pays occitans, on trouve un grand nombre de créatures maléfiques dont les parents usent pour faire peur aux enfants et leur signifier dangers et interdits. Ces « croque-mitaines » présents dans les imaginaires du monde entier, prennent des formes, des aspects et des appellations différentes selon les langues, les cultures et les régions.

Image d’Épinal (Le véritable Croquemitaine, Maison Pellerin, 1856 ; détail). En ligne sur gallica.bnf.fr, Collection Bibliothèque nationale de France. « Monsieur Croquemitaine emporte deux petits vauriens dans sa prison »

Dans l’espace occitan :

Parmi les êtres maléfiques les plus connus on trouve lo babau, la babarauda, la babaronha, la babòta, la baragonha, lo barban, la bofatina, la cata-ferrada, la faramauca, la garramauda, la granhauda, la marrochina, la mecosa, lo palhassa, la paparaunha, la patatualha, lo pelomàs, lo pelharòt ou encore la romeca.

Dans le Tarn :

Les nombreuses enquêtes menées par le CORDAE-La Talvera sous la direction de Daniel Loddo font du Tarn une région particulièrement bien documentée sur les imaginaires populaires et les éléments du patrimoine culturel immatériel. Sont attestées notamment la cachavièlha, la garramacha, la bèstia ramacha, la pantaramacha, lo badaluc, la catamiauna, la tataraunha, la cata ramagèla.
Dans le registre des peurs enfantines on retrouve aussi fréquemment des personnages de fées, fadarèlas ou fachilièiras, et les créatures sauvages, la salvatja, la salimonda ou la saurimonda.

Nous n’avons pas trouvé dans la documentation le personnage du « rapatanàs » mais on peut penser qu’il s’agit d’une variante du fameux rapaton, petit diable ou « diable de 2e classe » (Charles Mouly, voir bibliographie ci-dessous). En occitan, le suffixe -às, très courant, est employé comme augmentatif. Le rapatonàs (se prononce « rapatounas ») désigne donc une sorte de gros diable.

Le « rapaton » est l’emblème du festival des « Rapatonadas » (IEO 15). Affiche de l’édition 2015


Le rapaton quant à lui, plus espiègle que véritablement maléfique, a donné son nom au festival des contes et de l’oralité du Cantal, les « Rapatonadas », organisé chaque année par l’Institut d’Etudes occitanes du Cantal.

Pour en savoir plus, quelques conseils de lecture :

- LODDO, Daniel, PELEN, Jean-Noël, Êtres fantastiques des régions de France : actes du colloque de Gaillac, 5, 6, 7 décembre 1997, L'Harmattan, 2001.

- Les croquemitaines : faire peur et éduquer, Centre alpin et rhodanien d'ethnologie, 1998.

- Êtres fantastiques dans les Alpes : recueil d'études et de documents en mémoire de Charles Joisten (1936-1981), Centre alpin et rhodanien d'ethnologie, 1992.

- PINIES, Jean-Pierre, Croyances populaires des pays d'Oc, Rivages, 1984.

Enquêtes ethnographiques du CORDAE-La Talvera :

- LODDO, Daniel, Gents del país gresinhòl : canton de Castelnau-de-Montmiral (Tarn), CORDAE/La Talvera, 2010.

- LODDO, Daniel, Legendas d'Occitània : Albigeois, Montagne Noire, Quercy, Rouergue, CORDAE-La Talvera, 2005.

- LODDO, Daniel, Gents del Segalar : cantons de Carmaux, Monestiès, Pampelonne, Valdériès, Valence : Tarn, C.O.R.D.A.E./La Talvera, 2002.

Consulter le catalogue du centre de documentation du CORDAE-La Talvera : Site CORDAE/La Talvera


Contes avec le personnage de Rapaton :

- MOULY, Charles, « La légende du pont Valentré de Cahors en Quercy », dans : Mon sabot de verre : Contes et légendes des Pays d’Oc, éditions du Raffut, 2008.

- PERBOSC, Antonin, « Polichinelle et Rapatou », dans Contes de Gascogne, éditions Erasme, 1954.
Counté de Léopold Vaur
Vaur, Léopold (18..-18..?)
Aquel tèxte es un conte escarniu en occitan lengadocian que parla d'un curat enganat per sos parroquians, que fenís per préner a lor pròpre jòc. Poèta erautés pauc conegut per alhors, Leopòld Viaut seriá nascut a l'entorn de 1848, d'aprèp las informacions que nos son pervingudas sus èl. Sembla èstre originari del canton de Ginhac, estant signalat per sa preséncia sus las comunas de Campanhan, Paulhan e Sant Bausèli de la Seuva.
Lou pastré et lou loup : conté coumiqué et satiriqué / per F. F., dé Nimé [Texte imprimé]
Frayces, Ferdinand
Il s'agit d'un conte comique en occitan
La partido ou biyard d'un rayoou / Par F. Frayces de Nimes [Texte imprimé]
Frayces, Ferdinand
Conte en langue occitane
sus 2