Explorar los documents (98 total)

RPCO_vignette_FONS.jpg
Gers, Archives départementales,fonds Louis Rouch
CIRDÒC - Mediatèca occitana

Histoire du fonds

Le fonds réunit les travaux de linguistique et de toponymie gasconne effectués par Louis Rouch (1875-1942), professeur au lycée d’Auch de 1907 à 1935. Louis Rouch lançe dans les années trente une enquête sur les parlers gascons à l’échelle du département du Gers (région Midi-Pyrénées), en s’appuyant sur les contributions des instituteurs. À cette enquête collaborent Simin Palay, Michel Camelat, René Escoula, Jean-Pierre Rondou et l’abbé François Marsan.
Il consacre ses travaux à la toponymie des Pyrénées centrales et plus particulièrement de la haute vallée de l’Adour (environs de Bagnères-de-Bigorre et de Campan). Louis Rouch séjourne à Bagnères-de-Bigorre et entreprend une Nomenclature topographique du haut bassin de l’Adour à partir du relevé des noms de lieux fournis par les cadastres des communes d’Asté, Bagnères (de Bigorre), Beaudéan, Campan et Gerde (Hautes-Pyrénées) et il dresse un Catalogue des noms de lieux du haut bassin de l’Adour .
 
- Accroissement
fonds clos

- Modalités d’entrée
Don aux Archives départementales.
 

Description du fonds

Fonds contenant notes, études et enquêtes, fichiers concernant la linguistique et la toponymie gasconne et les parlers pyrénéens (Ariège, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées).
 
- Dates extrêmes
1920-1952
 
- Langues représentées dans le fonds
Occitan (languedocien, gascon), français
 
- Importance matérielle
1,25 m
 
- Supports représentés :
manuscrits, documents iconographiques
 
Pour le consulter
- Identifiant du fonds
2 J
 
- Instruments de recherche disponibles
Fonds Louis Rouch (2J) Répertoire numérique par P. Debofle, Archives départementales du Gers, 1988
 
- Ressources en ligne

Conditions d’utilisation
- Conditions de consultation

- Conditions de reproduction
reproduction réservée selon le support des documents
RPCO_vignette_FONS.jpg
Haute-Garonne, Archives départementales,fonds Bertrand Sapène
CIRDÒC - Mediatèca occitana

Histoire du fonds

Bertrand Sapène est un instituteur-archéologue qui conduisit un demi-siècle durant à partir des années 20, les fouilles de la cité médiévale de Saint-Bertrand-de-Comminges. Organisateur de chantiers et concepteur d’une méthode de fouilles, il est l'auteur de nombreux articles scientifiques sur le sujet. Il est décédé en 1976 dans son village natal de Fronsac.
 
- Accroissement
fonds clos

- Modalités d’entrée
Acquisition des Archives départementales.
 

Description du fonds

Fonds contenant des documents personnels et une abondante correspondance relative aux activités scientifiques de Bertrand Sapène ainsi qu’une documentation archéologique et historique.  
 
Ce dossier contient un recueil manuscrit de Mauvaises expressions françaises littéralement traduites du patois 1920-1952 et une « pièce en vers patois inspirée par un vieux recueil patois, Tracassié et Bouédo-Pochos » composée par Bernard Sapène, accompagnée d’une lettre de Bernard Sarrieu (1927).
 
- Dates extrêmes
1920-1952
 
- Langues représentées dans le fonds
Occitan (languedocien, gascon), français
 
- Importance matérielle
2 pièces en occitan
 
- Supports représentés :
manuscrits
 
Pour le consulter
- Identifiant du fonds
131 J
 
- Instruments de recherche disponibles
Fonds Bertrand Sapène (131 J 1-22) Répertoire numérique établi par H. Moreau, Archives départementales de la Haute-Garonne, Antenne du Comminges, 2006.
 
- Ressources en ligne
http://archives.haute-garonne.fr/pdf/Saint_gaudens/Liens_fonds_prives/131J_fonds_Sapene.pdf
 

Conditions d’utilisation

- Conditions de consultation
Communicable à l'antenne du Comminges à Saint-Gaudens
 
- Conditions de reproduction
Reproduction réservée selon le support des documents.
archive.jpg
Humboldt-Universität (Berlin), Lautarchiv
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Historique

Le Lautarchiv a été fondé en avril 1920 à l'instigation de Se. E. C. Harnack, par Wilhelm Doegen (1877-1967), qui fut directeur du département du son de la Bibliothèque d'État de Prusse. Le fonds a été constitué à l’origine par des enregistrements grammophoniques effectués dans les camps de prisonniers pendant la première Guerre mondiale. Wilhelm Doegen visite alors 70 camps de prisonniers de guerre où il enregistre plus de 250 langues et dialectes, ainsi que des exemples de musique traditionnelle. Les prisonniers de guerre récitent la « parabole de l'enfant prodigue » dans leur propre langue ou dialecte à des fins de comparaison.

Description du fonds

Les enregistrements réalisés pour la Commission prussienne phonographique (Phonographisches Kommission) représentent 1 650 gomme-laque aujourd’hui conservés par l'Université Humboldt de Berlin. Chaque locuteur enregistré a été photographié et a fait l’objet d’un formulaire Personalbogenconçu par Doegen, contenant des informations personnelles : date et lieu de naissance, adresse à divers stades de la vie, lieu de naissance et niveau d’éducation des parents, profession du père, niveau d'alphabétisation, compétences dans d'autres langues, capacité musicale et la religion. Les notes contiennent parfois des commentaires sur la qualité de la voix de l'orateur. Wilhelm Doegen en mission de collectage. © Humboldt-Universität zu Berlin, Lautarchiv, HZK
Parmi ces enregistrements sonores, nombreux concernent les dialectes de la langue occitane : auvergnat, gascon, languedocien, limousin, provençal.

- Dates extrêmes
1916 - 1918

- Langues représentées dans le fonds
Occitan (auvergnat, gascon, languedocien, limousin, provençal), français.

- Importance matérielle
78 enregistrements.

- Supports représentés
gomme-laque, rouleaux de cire et des bandes

- Accroissement
fonds clos

- Modalités d’entrée
dépôt de la Commission prussienne phonographique (Phonographisches Kommission)

Pour le consulter
- Identifiant du fonds (cotes extrêmes)
PK



Conditions d’utilisation

- Conditions de consultation
Soumis à l’autorisation de Humboldt-Universität (Berlin), Lautarchiv

- Conditions de reproduction
Soumis à l’autorisation de Humboldt-Universität (Berlin), Lautarchiv
RPCO_vignette_FONS.jpg
Haute-Garonne, Archives départementales, fonds de l'Escòlo deras Pireneos
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Histoire du fonds

Le fonds de l'Escòlo deras Pireneos rassemble les collections de l’école félibréenne fondée en 1904 par Bernard Sarrieu, professeur de philosophie et philologue sur le modèle de l'Escòlo Moundino (Toulouse) et de l'Escòlo Gastou Febus (Béarn). Tout au long du XXe siècle, Bernard Sarrieu puis Raymond Lizop et enfin Jules et Yvonne Ponsolle font vivre cette école félibréenne dans les Pyrénées centrales, de Muret au Val d'Aran, jusqu'à sa dissolution en 1999.

L'Escòlo deras Pireneos est à la fois une société d'études philologiques et une école de diffusion et de sauvegarde de la langue gasconne. Elle dispose d’une revue Era bouts dera moutanho (La voix de la montagne), fondée en 1905, qui publie études gasconnes, textes littéraires et comptes-rendus des activités de l'association.

- Accroissement
fonds ouvert

- Modalités d’entrée
Don aux Archives aux départementales de la Haute-Garonne par Jules et Yvonne Ponsolle en 1993.

 Description du fonds

Le fonds de l'Escòlo deras Pireneos contient les archives privées de ses principaux auteurs ou animateurs et les papiers directement liés à l'activité de l'association. Les archives de Bernard Sarrieu contiennent ses notes et manuscrits qui témoignent de son œuvre littéraire, scientifique et éditoriale ; mais aussi ses cours et sa correspondance personnelle constituée de cartes postales qui représentent une partie importante du fonds. Il s’y ajoute les archives de Raymond Lizop, liées à son activité littéraire, les manuscrits isolés de divers auteurs et enfin les archives issues de l'activité de l'Escòlo provenant de Jules et Yvonne Ponsolle ses derniers animateurs.

 - Dates extrêmes
1816-1990

- Langues représentées dans le fonds
Occitan (languedocien, gascon), français

- Importance matérielle
485 articles ; 10,8 ml

- Supports représentés
monographies imprimées, manuscrits, documents iconographiques

Pour le consulter

- Identifiant du fonds (cotes extrêmes)
52 J

- Instruments de recherche disponibles
Répertoire numérique, par H. Moreau, 2007, 47 p.

- Ressources en ligne
http://archives.haute-garonne.fr/pdf/Saint_gaudens/Liens_fonds_prives/52_J.pdf

Conditions d’utilisation

- Conditions de consultation
Communicable à l'antenne du Comminges, à Saint-Gaudens

- Conditions de reproduction
Soumis à restrictions suivant les pièces. Pour information consulter les Archives départementales de la Haute-Garonn

Vignette.jpg
Mediatèca Pierre Amalric (Albi), fons Rochegude
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Istòria del fons

Lo fons Rochegude de la Bibliotèca municipala d’Albi pòrta lo nom d’Henri Pascal de Rochegude, erudit e poligraf que leguèt sas colleccions a la vila.
Collectèt e copièt los tèxtes dels trobadors puèi ne donèt una edicion critica dins dos obratges publicats en 1819 : lo Parnasse occitanien e l’Essai de Glossaire occitanien pour servir à l'intelligence des poésies des troubadours. Per sos trabalhs, Rochegude entreprend la resurreccion de la glòria literària occitana. Se destria mai que mai per un apròchi novèl, rigorós e metodic que diferís de las compilacions anterioras. L’ensemble de son òbra publicada que cobrís pas qu’una part de son trabalh de collectatge, dobrís la via a l’estudi dels tèxtes e a la sciéncia naissenta que prendrà lo nom de filologia romana. François Just Marie Raynouard, l’un de sos correspondents, ne devendrà lo cap de fila.

Manuscrit du <i> Parnasse occitanien </i> (Roch ms 1), bibliothèque Pierre Amalric (Albi)

Henri-Pascal de Rochegude es nascut a Albi en 1741. A 16 ans dintra a l’Escòla dels gardas de la marina a Rochefort. Devengut oficièr de marina, participa a una mission en Índia en 1768-1769 e a la segonda expedicion dins las isclas Kerguelen en 1773. Nommat luòctenent de nau en 1778, participa a la guèrra d'Independéncia americana. Elegit deputat suplent de la noblesa als Estats generals de 1789 per la senescalciá de Carcassona, sèi a la Constituenta lo 10 de febrièr de 1790, puèi a la Convencion en 1792. Nommat contra-amiral en 1793, es encargat de mission dins los pòrts franceses. A l'atge de 60 ans, se retira a Albi per se consacrar a la redaccion de sos obratges e als estudis sus la lenga d’òc que perseguirá fins a sa mòrt. Se constituís una bibliotèca d’estudi e de bibliofil que revèla sa personalitat e sos gostes per los trobadors, la literatura romana e los tèxtes ancians.
Morís a Albi lo 16 de març de 1834 legant a sa vila natala una importanta bibliotèca (12 400 volums conservats a l'ora d'ara) que constituís lo fons ancian de la bibliotèca municipala.

- Acreissement

fons claus

- Modalitats d’entrada

legat a la Bibliotèca de la vila d’Albi

- Fons complementari

Mantun manuscrits de Rochegude son conservats a la Bibliotèca de l’Arsenal a Tolosa, eissuts de l'anciana colleccion Frix Taillade.

Descripcion del fons

Lo fons Rochegude conten los manuscrits de divèrses autors, recampats dins la bibliotèca de l’amiral, tal coma sas nòtas e documents de trabalh.
Aqueles manuscrits concernisson de recuèlhs de tèxtes de tota epòca en lengas romanas (francés, occitan, catalan, italian, espanhòl) collectats e copiats per Rochegude. Sont completats per mantun estudis sus la lenga dels trobadors.

 Manuscrit de Rochegude : Recueil de chansons et autres pièces, en langue méridionale. Fonds Rochegude (Roch ms. 9), bibliothèque Pierre Amalric (Albi)

Datas extrèmas :

sègles XVIII - XIX

Lengas representadas dins lo fons :

Occitan (lengadocian, provençal, gascon, lemosin, auvernhat, vivaro-alpin)

Francés

Catalan

Espanhòl

Italian

Latin

Importància materiala :

Per la partida occitana del fons : 48 manuscrits

Supòrts representats :

Manuscrits

Per lo consultar

Identificant del fons :

L'ensemble del fons Rochegude es plaçat jos la còta Roch, los manuscrits occitans se tròban a las còtas : Roch. Ms 1 - Ms 24, Ms 27, Ms 38, Ms 93. 

Ressorsas en linha :

- Véser lo dorsièr tematic dedicat a l'òbra d'Henri Pascal de Rochegude que presenta un accès editorializat a las ressorsas occitanas numerisadas de l'autor

- Accedir als manuscrits occitans per lor títol/còta :

- Premier tome du parnasse occitanien de Henri de Pascal de Rochegude (Roch Ms 1)

- Second tome du parnasse occitanien de Henri de Pascal de Rochegude (Roch Ms 1 bis)


- Recueil de textes romans du Nord et du Midi (Roch Ms 2)


Recueil des divers ouvrages des XIIIe et XIVe siècles (Roch Ms 4)


Recueil de chansons et poésies modernes (Roch Ms 9 a)

- Tables incomplètes du manuscrit 9 a (Roch Ms 9 b)


Le Parnasse occitanien, copie de travail n°1 (Roch Ms 10 a)

Le Parnasse occitanien, copie de travail n°2 (Roch Ms 10 b)

Le Parnasse occitanien, copie de travail n°3 (Roch Ms 10 c)

Le Parnasse occitanien, copie de travail n°4 (Roch Ms 10 d)


Le Parnasse occitanien, copie de travail n°5 (Roch Ms 11)


- Le parnasse occitanien, copie de travail n°6 (Roch Ms 12)


- Le Parnasse occitanien, copie de travail n°7 (Roch Ms 13)


Pièces (occitaniennes) tirées des mss. de Ste Palaye (Roch Ms 14 a)

Pièces tirées de Sainte-Palaye, seconde partie (Roch Ms 14 b)

Pièces tirées de Sainte-Palaye, troisième partie (Roch Ms 14 c)

Pièces tirées de Sainte-Palaye, quatrième partie (Roch Ms 14 d)

- Pièces tirées de Sainte-Palaye, cinquième partie (Roch Ms 14 e)

Pièces tirées de Sainte-Palaye, sixième partie (Roch Ms 14 f)

Pièces tirées de Sainte-Palaye, septième partie (Roch Ms 14 g)

Pièces tirées de Sainte-Palaye, huitième partie (Roch Ms 14 h)

- Pièces tirées de Sainte-Palaye, neuvième partie (Roch Ms 14 i)

- Pièces tirées de Sainte-Palaye, dixième partie (Roch Ms 14 j)


- Extrait des Rasós de trobar (Roch Ms 15)


Airs notés du manuscrit d'Urfé (Roch Ms 16)


Glossaire occitanien pour servir à l'intelligence des poésies des troubadours et des autres ouvrages écrits en cet idiome (Roch Ms 17)


Additions et corrections au glossaire occitanien : aditions et corrections (Roch Ms 18 a)

Additions et corrections au glossaire occitanien : mots à ajouter (Roch Ms 18 b)

Additions et corrections au glossaire occitanien : mots du glossaire occitanien apppuyés, éclairés et confirmés par un ou plusieurs exemples (Roch Ms 18 c)

Additions et corrections au glossaire occitanien : exemples qui sont dans le dictionnaire languedocien de Sauvages (Roch Ms 18 d)


Mots extraits de Beda, partie 1 (Roch Ms 19 a)

- Mots extraits de Beda, partie 2 (Roch Ms 19 b)

Mots tirés du dictionnaire de Sauvages (Roch Ms 19 c)

Mots tirés du Nouveau testament (Roch Ms 19 d)

Mots tirés d'Honorat de Lerins (Roch Ms 19 e)

Glossaire non identifié (Roch Ms 19 f)

Mots provençaux de l'histoire des albigeois, en vers, par de Tudele (Roch Ms 19 g)


Glossaire des mots provençaux extraits des troubadours (Roch Ms 20 a)

Mots absents du dictionnaire languedocien et celui de Sauvages (Roch Ms 20 b)

Mots tirés du banquet d'Augié Gaillard (Roch Ms 20 c)

A la fin des fables causides de La Fontaine en bers gascouns (Roch Ms 20 d)


Dictionnaire méridional annoté par H. de Rochegude (Roch Ms 21)


Vocabulaire languedocien et françois (Roch Ms 22)


Brouillon du dictionnaire de rimes languedociennes (Roch Ms 23)


Dictionnaire de rimes languedociennes (Roch Ms 24)


Glossaire des troubadours (Roch Ms 27)


Recueil de textes et de mots romans (Roch Ms 38)


Las quatre fis de l'home mésos daban sous els per lou counberti à Diu de Jean Calvel (Roch Ms 93)

icone-e-anem-fonds-documentaire.png
Archives départementales de la Haute-Loire, fonds Albert Boudon-Lashermes
CIRDÒC-Mediatèca occitana
Histoire du fonds
Albert Boudon-Lashermes (1882-1967) naît le 28 février 1882 au Puy. Dès l'âge de 17 ans, il écrit ses premières pièces de théâtre dont la première est imprimée en 1899. Après des études de droit et une thèse de doctorat sur la sénéchaussée présidiale du Puy (1908), il s'intéresse à l’histoire, à la généalogie et au folklore du Puy et de la région du Velay, sur lesquels il publie de nombreux ouvrages.
Fondateur en 1913 de l’école félibréenne du Puy « Escolo Peire Cardenal », il rencontre Frédéric Mistral qui lui préfaça son ouvrage Glòri óublidado : pouèmo provençau. À partir de 1913, il imprime lui-même La Crounico de Sant Maiòu chronique trimestrielle sous forme de fascicule qui paraîtra sans interruption jusqu’en 1925. Au cours de la Grande Guerre, il fonde l’Escolo dòu boumbardamen qui édite le journal l’Écho du Boqueteau, publié en français et en occitan jusqu’en 1916 et réunissant les écrits des félibres du front.
Après la guerre il se consacre aux études historiques sur la région du Puy et du Velay et publie ses travaux sous forme de plaquettes ou dans des journaux comme La Terre vellave et brivadoise (1926-1932), sortis de sa propre imprimerie. Il rédige alors une monumentale Anthologie des poètes de l’Académie du Velay, prévue en sept volumes, qui ne verra jamais le jour. Albert Boudon-Lashermes meurt au Puy le 11 juillet 1967.

- Accroissement
fonds clos

- Modalités d’entrée
acquis par les Archives départementales de la Haute-Loire en janvier 2012.
 
Fonds complémentaire :
CIRDOC fonds Albert-Boudon-Lashermes

Description du fonds

Ce fonds comprend une partie de la collection des « livres rouges », 18 gros volumes reliés, témoignages inédit de la vie d’autrefois et une des dossiers documentés classés par thème contenant notes, correspondances, articles de presse, dessins et photos préparatoires à l’écriture des ouvrages et articles de Boudon.
- Dates extrêmes:
XIXe siècle
- Langues représentées dans le fonds
Occitan (auvergnat, languedocien, provençal), français
 
- Importance matérielle:
0,50 ml
 
- Supports représentés :
imprimé, manuscrits documents iconographiques

Pour le consulter

- Identiffiant du fonds

- Instruments de recherche disponibles
Répertoire numérique dactylographié, par Martin de Framond, 2009.
 - Ressources en ligne
 
Conditions d’utilisation
- Conditions de consultation
Accès libre
 
- Conditions de reproduction
Reproduction libre
SKMBT_C224e15102609330_0001.jpg
CIRDÒC (Béziers, Hérault), fonds Albert Boudon-Lashermes
CIRDÒC-Mediatèca occitana
Albert Boudon-Lashermes (1882-1967) naît le 28 février 1882 au Puy-en-Velay, fils de Georges Boudon et Louise Lashermes. Dès l'âge de 17 ans, il écrit ses premières pièces de théâtre dont la première est imprimée en 1899. Après des études de droit et une thèse de doctorat sur la sénéchaussée présidiale du Puy (1908), il s'intéresse à l’histoire, à la généalogie et au folklore du Puy et de la région du Velay, auxquels il va consacrer toute son existence et sur lesquels il publiera de nombreux ouvrages.
Au cours de la Grande Guerre, il crée en janvier 1915 l’Escolo dòu boumbardamen école félibréenne du front, réunissant la plupart des écrivains occitans mobilisés, qui publie l’Écho du Boqueteau (numérisé et consultable en ligne sur Occitanica), journal artisanal paraissant en français et en occitan sous le titre L'Ecò dóu bousquetoun (numérisé et consultable en ligne sur Occitanica).
Après la guerre il se consacre aux études historiques sur la région du Puy et du Velay et publie ses travaux sous forme de plaquettes ou dans des journaux comme La Terre vellave et brivadoise (1926-1932), sortis de sa propre imprimerie. Poète, auteur de pièces de théâtre, historien, folkloriste, Albert Boudon-Lashermes meurt au Puy le 11 juillet 1967, où il est enterré. 

Description du fonds

Le fonds réunit essentiellement les textes d’Albert Boudon-Lashermes, manuscrits et imprimés pendant la première guerre mondiale auxquels s’ajoutent quelques unes de ses œuvres inédites ou inachevées comme l'Anthologie des poètes de l'Académie du Velay ainsi que ses travaux sur le parler du Velay. Il contient : journaux de guerre, manuscrits et cahiers tenus par Albert Boudon-Lashermes, correspondance et comptes-rendus des activités félibréenes sur le front, coupures de presse, cartes postales et documents militaires, livres plaquettes, photographies, dessins, et les journaux sortis de son imprimerie.

  - Dates extrêmes:
1911-1933

 - Langues représentées dans le fonds:
Français, occitan (provençal, languedocien, auvergnat)

- Importance matérielle :
3 ml

- Supports représentés :
monographies imprimées, périodiques, manuscrits, documents iconographiques

- Accroissement :
Fonds clos

 - Modalités d’entrée :
Don au CIRDOC par M. Yves Gourgaud en 2015
 

Pour le consulter

- Identifiant du fonds :
Fonds en cours de classement
 
- Instruments de recherche disponibles
Fonds en cours de description

Conditions d’utilisation 

- Conditions de consultation :
Consultation sur place

- Conditions de reproduction :
Toute reproduction en vue d'une édition ou production audiovisuelle de la documentation contemporaine soumise au droit d'auteur ne peut se faire sans l'accord des ayants droit. La reproduction de documents à des fins de recherche, sans publication des documents, est acceptée sous réserve des impératifs de conservation des documents.
fonds-documentaire.png
Aveyron. Archives départementales, fonds Calelhou
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Histoire du fonds

Julienne Fraysse (1891-1981) plus connue sous le nom de Calhelou, naît le 26 novembre 1891 à Privezac dans l’Aveyron où elle passe son enfance. À l'âge de quinze ans, la lecture de Mireille de Frédéric Mistral est pour elle une révélation. En 1911 elle est institutrice à Liamontou puis en 1912 à Compolibat (Aveyron). C’est là qu’elle écrit ses premières poésies et qu’elle fait la connaissance d’Henri Mouly et d’Eugène Séguret qui deviendra son mari en septembre 1922. Associée à la création du Grelh roergas elle mène une activité sans relâche au service des lettres d’oc toute sa vie durant jusquà sa mort le 23 mai 1981.

Description du fonds

Oeuvres littéraires occitanes et françaises ; lettres et écrits, dont quelques manuscrits d'Albert Pestour (1941-1966) ; correspondance ; articles sur Eugène Séguret ; contes arabes recueillis à Bosquet (Mostaganem, Algérie).

Dates extrêmes

1920-1980

Langues représentées dans le fonds

Occitan (languedocien), français, arabe 
Importance matérielle

Supports représentés

Manuscrits, monographies imprimées

Accroissement

fonds clos

Modalités d’entrée

fonds versé aux archives départementales de l’Aveyron

Pour le consulter

Identifiant du fonds (cotes extrêmes) 102 J - Instruments de recherche disponibles
Inventaire imprimé série J

Conditions d’utilisation

Conditions de consultation

consultables dans la salle de lecture

Conditions de reproduction

reproduction soumise à des restrictions en fonction de l’état des documents
fonds-documentaire.png
Aveyron. Archives départementales, fonds Cantalausa
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Histoire du fonds

Louis Combes est né en 1925 à Bédarieux. Prêtre, certifié d’études littéraires supérieures, de philologie anglaise et de littérature comparée, il est curé à New-York avant de devenir inspecteur pédagogique régional pour l’enseignement diocésain à Rodez, professeur d’occitan puis directeur de collection aux éditions du Rouergue. Plus connu sous le pseudonyme de Cantalausa, il est l’auteur de nombreux ouvrages à vocation didactique dont le Diccionari general occitan contenant « des centaines de milliers de définitions ou de synonymes - 12000 exemples de langue parlée - un grand nombre d' expressions typiques - l'étymologie des termes scientifiques - une trentaine de reproductions de manuscrits de toute première importance et pratiquement introuvables ». Il meurt à Ceignac le 22 septembre 2006.

Description du fonds

Manuscrits littéraires, études et traductions d’auteurs et oeuvres aveyronnaises par Cantalausa. Manuscrits littéraires, études et traductions oeuvres de Jean Boudou. 

Dates extrêmes 1975-2004

Langues représentées dans le fonds

Occitan (languedocien), français 

Importance matérielle

88 dossiers

Supports représentés

Manuscrits, monographies imprimées, photographies

Accroissement
fonds clos

Modalités d’entrée
fonds versé aux archives départementales de l’Aveyron

Pour le consulter

Identifiant du fonds (cotes extrêmes) 181 J - 
Instruments de recherche disponibles Inventaire imprimé série J 

Conditions d’utilisation

- Conditions de consultation consultables dans la salle de lecture
- Conditions de reproduction reproduction soumise à des restrictions en fonction de l’état des documents

 

vignette_12023.jpg
COMDT, Fons Francine Lancelot
Ficat, Marion

Histoire du fonds

Francine Lancelot (1929-2003), chercheuse, danseuse et chorégraphe s’est très tôt intéressée aux danses traditionnelles régionales et à l’étude des danses anciennes, populaires et savantes. Elle devient dans les années 1960 l’actrice d’une véritable redécouverte des danses baroques.

Élève de François Malkovsky, de Mary Wigman puis de Françoise et Dominique Dupuy, elle travaille auprès de Pierre Conté au théâtre de l’Atelier où elle est initiée à la notation chorégraphique Conté. Danseuse, chorégraphe et comédienne à Saint-Etienne, Francine Lancelot rencontre une troupe de danses traditionnelles yougoslaves qui l’amène à s’intéresser au répertoire traditionnel français.

Elle se forme alors au collectage des chansons et danses traditionnelles auprès de Jean-Michel Guilcher. Elle est par la suite missionnée par le CNRS pour recueillir les répertoires populaires chantés et dansés en France et participe notamment au programme RCP (Recherche Coopérative sur Programme) Aubrac où elle réalise des films de collecte sur des danseurs de bourrée. Elle réalise ainsi entre les années 1960 et 1970 des collectages autour des pratiques dansées traditionnelles dans l’Aubrac, en Provence et Languedoc, en Vendée, Haute-Bretagne, Béarn, Gers et Landes.

En 1973, elle soutient une thèse de 3° cycle en ethnologie historique à l’Ecole Pratique de Hautes-Etudes autour des sociétés de farandole en Provence et Languedoc1, dans laquelle elle s’attache à l’étude du rapport entre pratiques populaires et pratiques savantes.

S’intéressant également à la danse baroque, elle fonde dans les années 1980 sa compagnie Ris et Danceries qui lui permet de fédérer musiciens, musicologues, décorateurs, costumiers et passionnés de danse baroque. Elle publie en 1996, La Belle Dance2, catalogue raisonné des partitions chorégraphiques du XVIIIème siècle.

A la fin de sa vie, pour assurer la transmission et l’accessibilité de sa documentation Francine Lancelot a confié ses archives à plusieurs centres spécialisés, dont le COMDT.

Modalités d'entrée :

Dépôt

Accroissement :

Fonds clos

Fonds complémentaire :

Centre National de la Danse, Archives Francine Lancelot et Compagnie Ris et Danceries

BnF, Département des Arts du Spectacle, Fonds Ris et Danceries

UPCP-Métive, Fonds Francine Lancelot

Phonothèque de la MMSH, Corpus : Les sociétés de farandole en Provence et en Languedoc

Dastum, Fonds Francine Lancelot

Description du fonds

Corpus d’enregistrements sonores et audiovisuels réalisé dans le cadre d’une recherche sur les rondes chantées dans le Gers (Savès), Béarn et Landes (Albret et Grande-Lande) constitué pour partie en collaboration avec le CNRS. Ce corpus contient 5 versions de chants ainsi que 46 versions instrumentales collectés entre 1976 et 1977.

Dates extrêmes :

1976-1977

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (gascon)

Français

Importance matérielle :

Enregistrements sonores : 02:00:00, Images animées : 01:00:00.

Supports représentés :

Enregistrements sonores

Documents audiovisuels

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

 

Instruments de recherche disponibles :

Fonds inventorié sur le catalogue en ligne du COMDT

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Fonds consultable sur place

Conditions de reproduction :

Reproduction soumise à autorisation

sus 10