Explorar los documents (234 total)

rampelada1.jpg
La Rampelada del Colège d'Occitania. - Annada 01, n°01 dec. 1928
Salvat, Joseph (1889-1972)
La Rampelada del Colètge d'Occitania. - n°1 dec. 1928
rampelada.jpg
La Rampelada del Colège d'Occitania
Salvat, Joseph (1889-1972). Directeur de publication
La Rampelada del Colètge d'Occitania est un petit fascicule distribué comme supplément à la revue de l'Escòla Occitana Lo Gai Saber à partir de décembre 1928. Le Collège d'Occitanie, créé en 1927, sera le premier organisme à dispenser des cours d'occitan, sur place et par correspondance, par le biais d'un réseau militant de plus en plus important. La Rampelada servira de support de cours pour les « escolans » extérieurs. L'abbé Joseph Salvat en assurera la direction de 1928 à 1956 et y publiera, sous forme de leçons, sa Grammaire occitane qui sera par la suite éditée chez Privat en 1943.

Les trois premiers numéros sont dactylographiés et ronéotypés, le bulletin est imprimé à partir du numéro 4 (nov.-déc. 1929). A la suite des leçons de grammaire, La Rampelada publie les meilleurs devoirs de ses « escolans » ainsi que les textes primés aux Jeux Floraux et concours scolaires organisés par le Collège d'Occitanie.

A partir du n°59 (1941) le titre devient La Rampelada del Colège d'Occitania.
canales.jpg
Itinerari d'una ensenhaira occitana : Elena Cabanas Gràcia (1919-2010) / Philippe Canalès
Canalès, Philippe
Martel, Philippe. Directeur de thèse
Lo percors d'Elena Cabanas Gràcia, regenta, pedagòga, militanta de l'Escòla Modèrna, fondatritz del Grop Antonin Perbosc, sòcia de l'Institut d'Estudis Occitans, cofondatritz de la revista L'Ase Negre, Presidenta d'onor de la Calandreta dagtenca. Memòri de master II LLCER Specialitat occitan (Universitat Paul-Valéry Montpelhièr-III) jos la direccion de Felip Martèl.
GENES-Marguerite-CP_A-cadun-sa-part.jpg
Margareta Genès, Mestresso en Gai-Sabé
Cette carte postale fait partie de la collection "A cadun sa part" destinée à promouvoir les écrivains d'expression occitane de l'entre-deux-guerres. Les portraits stylisés des personnalités de la renaissance occitane sont accompagnés de courts textes.

Marguerite Genès, actrice importante du développement du mouvement félibréen en Limousin dès la fin du XIXe siècle, était par ailleurs professeur de français. Elle choisit naturellement de consacrer le texte de sa carte à la question du double héritage linguistique et de l'enseignement de l'occitan à l'école. 
sus 24