Explorar los documents (20 total)

Le Coq et l'oc de Robert Lafont dans l'émission Pluma d'Òc (Radio Lenga d'Òc)
A la fin des années 1990, le présentateur Bruno Cécillon reçoit Paul Gineste afin de parler du livre de Robert Lafont, Le Coq et l'oc, édité par Actes Sud en 1997.
L'intervention d'Yves Rouquette au Musée Fenaille dans le cadre du festival l'Estivada de Rodez en 2012
Invité en juillet 2012 dans le cadre du festival L'Estivada de Rodez, l'écrivain Yves Rouquette déclame ici plusieurs de ses poèmes et y raconte des anecdotes liées à des rencontres faites tout au long de sa vie, depuis la cours intérieur du Musée Fenaille à Rodez.

Dans une grande solennité, conférent à cet instant une aura toute particulière, l'écrivain y déclame des extraits du Cant dels millenaris et de la suite poétique Diusses primièrs.
Occitanitude avec Claude Alranq, metteur en scène, comédien et fondateur du Théâtre de la Carrièra
En 2011, le présentateur Jean Tuffou reçevait Claude Alranq dans son émission Occitanitude sur Ràdio Lenga d'Òc. Y est notamment évoqué le parcours de l'homme de théâtre, et son rapport à la création théâtrale populaire, ainsi que sa place au sein de la culture occitane.

Né le 21 février 1947 à Pézenas (Hérault), Claude Alranq est un comédien, auteur dramatique, metteur en scène et conteur français d'expression occitane. Chercheur dans le domaine de l'ethno-scénologie, il a fondé, en 2000, la licence professionnelle Acteurs Sud. Il a enseigné à l'Université de Nice et demeure le fondateur du Théâtre de la Carrièra, qui a profondément marqué depuis plus de trente ans le théâtre en général et le théâtre occitan en particulier. Il collabore actuellement avec, entre autres compagnies, le Théâtre La Rampe-TIO, de Montpellier.
Ràdio Lenga d'Òc au Parlement européen
Aimat Brees déplace son émission Caminà que caminaràs sur Ràdio Lenga d’Òc au Parlement européen, à Bruxelles, à l’occasion de l’organisation par le groupe Alliance Libre Européenne d’une conférence sur la diversité linguistique en Europe.
On peut notamment y entendre plusieurs extraits de la conférence et d'interviews d'eurodéputé-e-s et de personnalités représentant les organisations de défense des langues minorisée, dont François Alfonsi (eurodéputé français) ou David Grosclaude (président de l’IEO puis Conseiller régional d’Aquitaine).
Emission Occitanitude (Ràdio Lenga d'Òc) : Jean Tuffou recep Silvan Chabaud, musician e escrivan
Tuffou, Jean. Présentateur
Baudry, William. Metteur en scène ou réalisateur
Le présentateur de Ràdio Lenga d’Òc Jean Tuffou reçoit le poète et chanteur Silvan Chabaud.

Silvan Chabaud fait partie de la nouvelle génération d'écrivains occitans. Né en 1980 dans le Var, il chante d’abord ses créations au sein du groupe de rap Xénofil, puis avec le collectif reggae/hiphop Mauresca fracàs dub et les Doctors de trobar. Silvan Chabaud est également spécialiste de la littérature baroque occitane, notamment du poète provençal Louis Bellaud de la Bellaudière, auquel il a consacré sa thèse de doctorat en 2007. En 2012, il publie son premier recueil, Leis Illas infinidas / Les Îles infinies aux éditions aux éditions Jorn (2012).

« La poésie de Silvan Chabaud est brève, simple et transparente. Les Îles infinies (infinies en nombre, en merveilles, en éloignement ?) sont autant de poèmes du désir. Désirs multiples, dont le plus immédiat est celui de l'instant qu'il faut saisir au vol, coûte que coûte, comme on aborde sur une île. »
Présentation de ses éditeurs

Le forum « Occitanie et luttes sociales » : rassemblement Larzac 2003
Le début des années 2000 voit émerger un nouveau mouvement mondial qui se développe dans le sillage des grandes mobilisations contre les sommets de l’OMC (notamment Seattle 1999) et qu’on appellera « altermondialiste ».
Ce mouvement trouve dans celui du Larzac des années 1970, en particulier les grands rassemblements de 1973 («Luttes ouvrières et paysannes ») et 1974 (« Moissons du Tiers-Monde »), une véritable référence.
À l’occasion des 30 ans du premier grand rassemblement sur le Larzac en 1973, un nouveau rassemblement est organisé sur le plateau. Parmi les forums organisés, « Occitanie et luttes sociales » va renouer les liens entre mouvement occitan et enjeux sociaux et économiques contemporains. Ràdio Lenga d’Òc avait assuré une captation sonore de ce Forum qui donna lieu à la création du mouvement Gardarem la Tèrra.
Intervenants : Jan-Danièl Estève, Jan-Loís Escafit, Jean Huillet, Maria-Joana Verny, Jan-Danièl Estève, Silvan Chabaud, Jan-Lois Escafit, Jean Huillet, Maria-Joana Verny et Danièl Estève.
Le dernier enregistrement concerne le débat final et les interventions du public.
31 octobre 2005 : l'arrivée de la 2e Caravane occitane à Béziers
Du 22 au 31 octobre 2005, Gardarem la Tèrra repart sur les routes à la rencontre de la société occitane d’aujourd’hui avec une seconde « Caravane occitane ». Après un long périple du Val d’Aran, dans les Pyrénées, jusqu'aux Vallées occitanes d'Italie, la Caravane revient à Béziers pour un dernier programme de rencontres, débats et concerts. À cette occasion, Ràdio Lenga d’òc interviewe Fred du groupe Goulamas’K, Claudine Paul (écrivaine et présidente de l'Institut d'Etudes Ocitanes du Gard) et Claude Molinier (secrétaire de l'Institut d'Etudes Occitanes).
L'intervention de Jean Huillet sur le Larzac en 2003
Captation sonore faite par l'équipe de Ràdio Lenga d'Òc lors du rassemblement Larzac 2003, dans le cadre du forum « Occitanie et luttes sociales ».
Viticulteur et syndicaliste agricole, figure emblématique des révoltes viticoles des années 1970, Jean Huillet y prend la parole pour y relater son expérience personnelle, les changements de types d'actions militantes et le rôle puis la place de la culture occitane dans son rapport à l'altérité.
« Si je veux que l'on me découvre tel que je suis aujourd'hui, je suis obligé de poser, comme paramètre de base, le fait de vous découvrir comme vous êtes vous dans vos différences. Et ça c'est magnifique comme modération... On ne se fait jamais tout seul, on n'est que le résultat de notre rencontre avec les autres. »
Photo : dessin représentant une grappe dont les raisins sont remplacés par des poings serrés, extrait d'une affiche de la tournée allemande du musicien occitan Claude Marti en 1982.
Discours de José Bové à la manifestation Anem Òc de 2009 à Carcassonne, enregistré par Ràdio Lenga d'Òc
Bové, José (1953-....)
Le succès de la manifestation Anem Òc, organisée par la Confédération Occitane, le 24 Octobre 2009 à Carcassonne, réunit 10 000 personnes venues de tout l’espace occitan : ce succès est une surprise pour les organisateurs, un collectif de grandes organisations occitanes (IEO, FELCO, Calandreta, etc.) À cette occasion, José Bové, qui vient d’être élu député européen, prend la parole à la tribune pour dénoncer l’attitude de l’État contre la diversité linguistique et culturelle et demande la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires.

Ràdio Lenga d'òc était présente sur l'évènement : en atteste ce numéro de l'émission Camina que caminaràs présentée par le journaliste-reporter Aimat Brees.

Le discours de José Bové :
« Et la France aujourd'hui, fait partie de ces rares pays, qui refusent de reconnaître la diversité, et qui refusent de reconnaître leurs histoires.
Alors, on est ici pour rappeler à l'État français qu'aujourd'hui il doit, de manière impérative, traduire dans la langue française la Charte européenne des langues. On est là aussi pour rappeler que chacun de nos territoires, que chacune de nos langues doit pouvoir être utilisée dans les services publics. On est là pour rappeler que la diversité de nos cultures doit apparaître partout sur nos territoires et que c'est la première façon de la reconnaissance de la diversité. On est là, enfin, pour dire qu'il n'est pas normal que le service public de l'Éducation ne reconnaisse pas la diversité culturelle.
Il faut que l'occitan, le basque, le corse, le catalan, puissent être appris de la maternelle jusqu'à l'âge adulte, et que ce soit organisé par le service public. Ce n'est pas normal que ce soit les familles qui soient obligées de faire un acte militant pour pouvoir permettre à leurs enfants de s'inscrire dans leurs propres cultures. Aujourd'hui, l'État jacobin va contre l'Europe.
Aujourd'hui, l'État jacobin a un discours archaïque. C'est l'Europe des régions que l'on va construire. Et cette Euope des régions ne s'arrête pas aux frontières des États. L'Occitanie, elle a aussi une partie de l'autre côté, en Espagne, elle a une partie au Val d'Aran. La Catalogne, elle est des deux côtés de la frontière des Pyrénées. Le Pays Basque il est aussi des deux côtés. Il n'est pas normal que chacun de ces pays ne puisse pas vivre et se développer en fonction de ses propres cultures.
Alors, on est là pour affirmer qu'il n'y aura pas d'Europe sans reconnaissance de la diversité, et que c'est parce qu'il y aura la reconnaissance de cette diversité que l'on pourra construire une Europe solidaire, humaniste et écologique. »

José Bové intervient sur le document sonore ci-dessous dès 27 : 40.
Emission Camina que caminaràs (Ràdio Lenga d'Òc) : 30 ans dels Calandretas / Aimat Brees
Brees, Aimé. Présentateur
En 2012, l'émission Camina que Caminaràs sur Ràdio Lenga d'Òc, présentée par Aimat Brees, consacrait une heure d'antenne à l'anniversaire des 30 ans des Calandretas, les écoles « associatives, laïques et immersives » occitanes depuis le Collègi Calandreta Leon Còrdas de Montpellier.
À travers des interviews d'acteurs et professionnels du mouvement Calandreta mais aussi d'anciens élèves (les calandrons), s'y déroule l'histoire fascinante d'une fédération et, au-delà, de toute une nouvelle conception de l'enseignement qui ne cesse de prendre de l'ampleur à travers l'ensemble des pays d'Oc.
sus 2