Explorar los documents (10718 total)

RPCO_vignette_FONS.jpg
Fonds Sylvain Toulze, Bibliothèque patrimoniale et de recherche du Grand Cahors
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Histoire du fonds

Sylvain Toulze (1911-1993), né au Cayre sur la commune de Gréalou dans le Lot en 1911, est un poète occitan du Quercy. Il est le prêtre de Trespoux-Rassiels de 1939 à 1991.
Membre de l’Escòla occitana à partir de 1931, il en devient le président de 1973 à 1989, il est également nommé majoral du félibrige en 1961.

Modalités d'entrée :

Legs de Sylvain Toulze

Accroissement :

Fonds clos

Description du fonds

Le fonds Sylvain Toulze comprend deux grands ensembles. Le premier ensemble est constituée de documents imprimés, dont 300 en occitan qui recouvrent l'ensemble de l'aire des parlers occitans. Le fonds de manuscrits n’a pas encore fait l'objet d'inventaire. Il se compose pour l'essentiel de la correspondance de l'abbé Toulze avec un certain nombre de majoraux ainsi que d'une vingtaine de tapuscrits des œuvres de l'abbé Jules Cubaynes.

Dates extrêmes :

Archives : 1930-1993

Bibliothèque : milieu XIXe-1992

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (auvergnat)

Occitan (gascon)

Occitan (limousin)

Occitan (provençal)

Occitan (languedocien)

Français

Importance matérielle :

La bibliothèque est composée d'environ 300 documents en occitan, autant en français.

Les archives sont composées d'environ 3 mètres linéaires de documents.

Supports représentés :

Manuscrits/Tapuscrits

Monographies Imprimées

Périodiques (presse et revues)

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

"Fds Tze" pour les imprimées

Les archives ne sont pas encore cataloguées mais devraient suivre la cote "Fds Tze M"

Instruments de recherche disponibles :

Catalogue en ligne du réseau des médiathèque du grand Cahors http://www.lecture.grandcahors.fr/dk_opac15/search/list pour les documents imprimés

Voir la description du fonds dans le CCFr

Ressources en ligne

Consulter et télécharger l'inventaire des tapuscrits de Jules Cubaynes conservés dans le fonds Sylvain Toulze

Conditions de consultation :

Consultation sur place

Conditions de reproduction :

Payantes, soumises à l’accord du conservateur et du président de la communauté de communes

icone-e-anem-fiche-etablissement.png
Médiathèque intercommunale du Piémont oloronais [fiche inventaire]
CIRDÒC - Mediatèca occitana

Pour contacter l'établissement

Médiathèque intercommunale du Piémont oloronais
Rue des Gaves - 64400 OLORON –SAINTE-MARIE
Tél. : 05.59.39.99.37 / Fax : 05.59.34.34.00
Contacts mail : mediatheque@piemont-oloronais.fr
mediathequepatrimoine@piemont-oloronais.fr
Site Internet: http://mediatheque.piemont-oloronais.fr

Historique et missions

À l'origine bibliothèque municipale, la médiathèque intercommunale d'Oloron couvre aujourd'hui par sa documentation locale, le territoire de la ville et de ses environs (vallées avoisinantes, Aspe, Ossau et Barétous), et concerne d'une façon générale, le Béarn et son département, ainsi que dans une moindre mesure, la région.

Les collections occitanes de la médiathèque intercommunale du Piémont oloronais

Les collections de la médiathèque comptent actuellement environ 45 000 volumes (tous domaines confondus), dont près de 5 000 livres anciens.

Elle a pu compter dès sa création dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, sur d'importants dons de particuliers qui ont enrichi ses collections. Le premier de M. Casaucau, conseiller au parlement de Navarre, permis en 1763 d’ouvrir la première bibliothèque d'Oloron.

Depuis, le fonds s'est enrichi des apports de la Révolution (confiscation des ouvrages des congrégations environnantes, ainsi que de la bibliothèque de Mgr de Révol, évêque d'Oloron).

La médiathèque intercommunale d'Oloron se distingue par l'importance et la qualité de son fonds local, constitué de livres et documents, anciens et récents, sur l'histoire d'Oloron et du Béarn.

Notons quelques uns des ouvrages remarquables appartenant à ce fonds :

- Los Fors et costumas de Béarn : livre composite présentant les premières pages des éditions du XVIe siècle et du XVIIe siècle.

- L'Histoire des Comtes de Foix, Béarn et Navarre, […] de Pierre Olhagaray (Paris, 1629).

- L'Histoire du Béarn, de Pierre de Marca (Paris, 1640).

- Compilation d'auguns priviledges et reglamens deu pays de Béarn (Orthez, 1676)...

- NAVARROT, Xavier. Le Chansonnier d'Oloron : choix de chansons de Navarrot. Pau, 1890. COTE 781.962 NAV

Outre les livres anciens, le fonds local présente une importante variété de documents sur ou en occitan, abordant les thématiques de la langue, de l'histoire, de la production littéraire occitane...

Le fonds comprend environ 100 bandes magnétiques, films ou pellicules ; environ 30 cassettes audio ;
environ 20 CD musicaux ;
10 titres morts ou périodiques ;
2 périodiques Béarn ;
25 titres magazines

À ce jour, environ 670 documents catalogués consultables en salle de consultation et 350 documents catalogués en magasin.

Instruments de recherche disponibles :

Catalogue en ligne

Patrimoine occitan numérisé

 

icone-e-anem-fonds-documentaire.png
Archives départementales de l’Ardèche, fonds Albin Mazon
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Histoire du fonds

Albin Mazon (Largentière 1828 - Privas 1908), historien du Vivarais, directeur du télégraphe à l'agence Havas à Paris est l'auteur de nombreux ouvrages dont des récits de voyages en Ardèche publiés sous le pseudonyme de Docteur Francus.

Modalités d'entrée :

Don

Accroissement :

Fonds clos

Fonds complémentaire :

 

Description du fonds

Les registres de l'Encyclopédie de l’Ardèche forment une partie du fonds Mazon, Ils se composent de notes, lettres, coupures de presse, documents originaux collectés par l'auteur au cours de ses recherches et classés alphabétiquement par localité, personnage ou sujet. Pour Albin Mazon, ce recueil de notes devait servir à un dictionnaire "historique, géographique, biographique, bibliographique, industriel et commercial" de l'Ardèche qui n'a jamais vu le jour.

Dates extrêmes :

XIIIe – XIXe

Langues représentées dans le fonds :

Français

Occitan (vivaro-alpin)

Importance matérielle :

24 pages

Supports représentés :

Manuscrits/Tapuscrits

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

52 J 38

Instruments de recherche disponibles :

Répertoire numérique détaillé de la sous-série 52 J sur place

Ressources en ligne

Entrée patois de l'encyclopédie

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

 

Conditions de reproduction :

Reproduction soumise à autorisation.

fonds-documentaire.png
[ Archives départementales de l’Ardèche ] Compoix de Sainte-Marguerite-Lafigère [fiche inventaire]
Présentation du producteur :

Communauté d’habitants de Sainte-Marguerite-Lafigère, commune actuelle de Sainte-Marguerite-Lafigère (département de l’Ardèche, canton des Vans). Avant 1790, elle formait une communauté de la subdélégation du Bas-Vivarais, sénéchaussée de Villeneuve-de-Berg.

Présentation du contenu :

La majeure partie des compoix dans le département de l’Ardèche datent du milieu du XVIIe siècle, époque de renouvellement de ces documents de référence au sein des communautés d’habitants, utilisés et manipulés des décennies (voire des siècles) durant. Les compoix sont à cette époque rédigés en français, les plus anciens le sont en latin ; celui de Sainte-Marguerite-Lafigère fait partie du petit nombre de compoix antérieurs à l’édit de Villers-Cotterêts qui soient parvenus jusqu’à nous, il est rédigé entièrement en langue d’oc, ce qui le rend à ce titre exceptionnel.

Importance matérielle :
1 registre, 75 feuillets

Couverture Temporelle :
Fin XVe-XVIe siècle.

Supports représentés dans le fonds :
Manuscrits/Tapuscrits

Accroissement :
Fonds clos (ne connaîtra pas d'accroissement)

Accès

Identifiant du fonds :
3 E- Sainte-Marguerite-Lafigère

Instruments de recherche :
Catalogue des compoix microfilmés.

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :
Consultation sur microfilm uniquement.

Conditions de reproduction :
fonds-documentaire.png
[ Archives départementales de l’Ardèche ] 24 J- Archives de Charles Forot et du Pigeonnier [fiche inventaire]

Présentation du producteur :

Charles Forot (né à Saint-Félicien en Ardèche en 1890, mort à Saint Félicien en 1973) poète, éditeur, homme de théâtre, animateur de la vie culturelle locale fut un touche-à-tout de génie et à sa manière un précurseur de la décentralisation littéraire et artistique : le Pigeonnier, avec ses éditions, son festival annuel de théâtre, ses artistes en résidence œuvra, bien avant les autres, en faveur d'un véritable régionalisme.

Présentation du contenu :

- Charles Forot éditeur (24 324-345). (Liste non exhaustive) - Lou cansonnié de la Prouvenço (4e édition, collection « Variétés du Pigeonnier », 1942 : épreuves, exemplaire de la 3e édition) ; - Vincent d’Indy, Six chansons anciennes du Vivarais (Collection du Pigeonnier, 3e série, 1926) : prospectus, jeux d’épreuve). Dossiers d’édition des almanachs (Almanach de Provence et du comté de Nice, 1937, Almanach vivarois, 1927-1938). - Le Pigeonnier, centre culturel (24 J 91-189). - Livres de bord, correspondance, relations avec le mouvement du Félibrige. - Régionalisme et érudition locale (24 J 483-609). - Livres écrits sur le Vivarais publiés de son vivant ou après sa mort, notes et documents de Charles Forot et d’autres érudits, folklore, arts et traditions populaires, dossiers sur les érudits régionaux et sur les associations ardéchoises, Provence (manuscrits en français et en provençal d’auteurs provençaux, billets et cartes postales, documentation photographique sur Arles et ses environs, les fêtes mistraliennes à Arles et Maillane, Saint-Rémy…), documentation imprimée de caractère régionaliste, linguistique ardéchoise  (travaux de J . Seuzaret, étude dactylographiée sur les dialectes en général et sur celui du Vivarais en particulier), ouvrages imprimés et revues de linguistique et de dialectologie.

Importance matérielle :

 

Couverture Temporelle :

Les documents compris dans ce fonds vont du XVIIe siècle au XXe siècle. 24 J 525 : 1899-1978. 24 J 608 : 1859-1937.

Supports représentés dans le fonds :

Manuscrits/Tapuscrits, Monographies Imprimées, Périodiques (presse et revues), Documents iconographiques

Accroissement :

Fonds clos (ne connaîtra pas d'accroissement)

Accès

Identifiant du fonds :

De nombreux articles dans ce fonds concernent le folklore, le mouvement du Félibrige, les dialectes et parlers occitan et provençal, voir notamment les articles 24 J 525 (Linguistique ardéchoise), 24 J 608 (Linguistique et dialectologie).

Instruments de recherche :

Inventaire de la sous-série 24 J par Dominique Dupraz.

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

 

Conditions de reproduction :

Reproduction soumise à autorisation.

fonds-documentaire.png
[ Archives départementales de l’Ardèche ] Statut de la confrérie des Sabatiers d’Aubenas : recueil factice constitué par la famille Valleton faisant partie des archives de la famille Valleton d'Aubenas. [fiche inventaire]
Présentation du producteur :

Le document parvenu aux Archives départementales fait partie des archives de la famille Valleton. La présence de plusieurs membres de cette famille notable d’Aubenas au sein de la confrérie des Sabatiers en est peut-être la cause.

Présentation du contenu :

Statuts de la confrérie des Sabatiers d'Aubenas (1453, copie 1511) suivis de la liste des confrères du Saint-Esprit d'Aubenas réunis annuellement à la Pentecôte (documents écrits en occitan, s.d., XVIe siècle). La confrérie des Sabatiers ou du Saint-Esprit, déjà signalée en 1308, avait pour objet essentiel la célébration des fêtes de la Pentecôte, soit les trois jours du dimanche de Pentecôte au mardi suivant. Le terme de Sabatiers reste obscur, les membres de la confrérie n’étant ni savetiers ni cordonniers mais appartenant tous à la noblesse et à la bourgeoisie albenassiennes. A côté des obligations traditionnelles (assistance aux obsèques des confrères, visites aux confrères malades, distribution de miches aux pauvres le mercredi de la Pentecôte…) et des obligations religieuses, le statut fixe la répartition des tâches entre l’abbé, le bayle, le recteur et le procureur. La grande affaire est l’organisation des trois jours de fête de la Pentecôte qui devaient se dérouler dans une maison « honorable » d’Aubenas.

Importance matérielle :
1 pièce papier, 21 x 31

Couverture Temporelle :
1543 (copie 1511)

Supports représentés dans le fonds :
Manuscrits/Tapuscrits

Accroissement :
Fonds clos (ne connaîtra pas d'accroissement)

Accès

Identifiant du fonds :
1 J 777 2

Instruments de recherche :
Répertoire de la sous-série 1 J.

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :


Conditions de reproduction :
Reproduction soumise à autorisation.
fonds-documentaire.png
[ Bibliothèque d'Anglet ] Fonds gascon/ musique occitane
Présentation du producteur :

Depuis sa création en 1989, la bibliothèque d'Anglet a régulièrement acquis des ouvrages et périodiques relatifs à l'Occitan. L'acquisition de fonds sonores dans cette langue a débuté en 2008.

Présentation du contenu :

Documents imprimés: Ensemble de documents généralistes qui présentent la culture, l'histoire, la vie en Gascogne d'hier et d'aujourd'hui sur un territoire défini ( Sud des Landes, Ouest du Béarn, et une partie du Pays Basque). Documents et outils d'apprentissage de la langue. (Dictionnaires, grammaires...). Littérature en langue d'oc (contes de Joan Bodon, de Jean-François Bladé, ou encore de Félix Arnaudin...). Documents sonores, CD et numériques: Le fonds rassemble une partie de la production musicale occitane (dont le gascon) contemporaine.

Importance matérielle :
Musique occitane: - 118 volumes - 60 disques compacts - 74 morceaux de musique occitane (fichiers MP3) Production écrite en occitan: - 5 titres de revue: abonnements morts. - 1 titre de périodique: abonnement en cours.

Couverture Temporelle :
XIIe siècle au XVe siècle.

Supports représentés dans le fonds :
Monographies Imprimées, Périodiques (presse et revues), Enregistrements sonores

Accroissement :
Fonds ouvert (peut connaître des accroissements)

Accès

Identifiant du fonds :
Indexation décimale Dewey/ classification PCDM4 pour les documents sonores/ classification par genre musicaux pour les documents sous format MP3

Instruments de recherche :
Catalogue Aloes, consultable sur le site de la bibliothèque: http://bibliothèque-municipale-anglet.fr

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :
Accès libre, consultation, emprunt de certains documents.

Conditions de reproduction :
Possibilité de reproduire une partie de certains documents.
icone-e-anem-fonds-documentaire.png
Archives communales de Romans-sur-Isère, fonds Calixte Lafosse
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Histoire du fonds

Calixte Lafosse (1842-1904), auteur romanais de La Manoore de vé Ruman (1878), Poésie (1880), Legenda Rumanaisa. Fondateur du journal d'opposition républicaine à l'Empire, "Le Jacquemart" en 1867. Ce journal est plusieurs fois saisi ou interdit. Parallèlement, il publie ses poésies et de la prose en patois romanais. Il part en Algérie en 1881 où il fonde le journal "Fantasia". De retour en France en 1891, il s'installe comme ébéniste et antiquaire à Romans où il fonde un nouveau journal "le culu de Jacquemart". En 1892, il quitte définitivement Romans pour l'Algérie, où il meurt en 1904. Tout au long de sa vie, Calixte Lafosse a écrit des articles et des poèmes

Modalités d'entrée :

 

Accroissement :

Fonds ouvert

Fonds complémentaire :

 

Description du fonds

Le fonds est composé de quatre grandes parties :
- les papiers de la famille Lafosse (1803-1987)
- les œuvres et la documentation manuscrite de Calixte Lafosse (non datée)
- des œuvres imprimées (1868-1933)
- la bibliothèque de Calixte Lafosse (1617-1902)

Dates extrêmes :

1803-1987

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (vivaro-alpin)

Français

Importance matérielle :

0.80 mètre linéaire

Supports représentés :

Manuscrits/Tapuscrits

Monographies imprimées

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

58S1-1987

Instruments de recherche disponibles :

Répertoire numérique détaillé sur place

Ressources en ligne

 

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Librement communicable

Conditions de reproduction :

Conforme à la réglementation de la salle de lecture des Archives communales

fonds-documentaire.png
[ Columbia University Libraries – Rare Book & Manuscript Library ] Fonds relatif à Frédéric Mistral
Présentation du producteur :



Présentation du contenu :

Notes de la main de Frédéric Mistral envoyées à Edmond Lefèvre pour l'assister dans la réalisation d'une bibliographie sur Frédéric Mistral, la littérature et la langue provençale. Une note manuscrite indique en début de registre : 524 fiches (environ 4,500 indications) autographes de Frédéric Mistral dont plusieurs continent de nombreuses indications. Notes écrites de la main même de Frédéric Mistral pour signaler à E. Lefevre les documents composant la BIBLIOGRAPHIE MISTRALIENNE et ses autres publications bibliographiques. - Livres, brochures, articles de journaux, revues, etc. Français et étrangers. Les notes sont écrites sur des pages entières et morceaux de papier de tailles diverses. On trouve aussi dans ce fonds quelques documents en relation avec les cérémonies honorifiques organisées pour Frédéric Mistral, en particulier la cérémonie du prix Nobel organisée en 1904. Ces documents ont été fixés sur les pages vierges du registre.

Importance matérielle :
1 volume

Couverture Temporelle :
[ca. 1875]-1913

Supports représentés dans le fonds :
Manuscrits/Tapuscrits

Accroissement :
Fonds clos (ne connaîtra pas d'accroissement)

Accès

Identifiant du fonds :
MS#0882

Instruments de recherche :


Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :
Ce fonds est accessible dans les locaux de la bibliothèque et n'est soumis à aucune restriction de communication.

Conditions de reproduction :
Les photocopies sont autorisées dans le cadre de recherches définies. L'autorisation de publication de documents issus de ce fonds doit être demandée au conservateur de la section Manuscrits, Archives et fonds patrimoniaux de la bibliothèque. Le section fonds patrimoniaux, Manuscrits et Archives de la bibliothèque autorise la publication des matériaux qu'il détient, mais ne se rend en aucun cas responsable de l'utilisation qui en est faîte, dans le respect des droits des auteurs et des personnes présents dans le fonds.
icone-e-anem-fonds-documentaire.png
Centre interrégional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault), Fonds de la Société archéologique, scientifique et littéraire de Béziers : concours de langue occitane
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Histoire du fonds

La Société Archéologique de Béziers est fondée en 1834 par l’avocat Jacques Azaïs (1805-1888) et le bibliothécaire André Boudard pour poursuivre les objectifs de l‘ancienne Académie de Béziers abolie avec la Révolution française. Elle prendra en 1859 son nom définitif de Société archéologique, scientifique et littéraire de Béziers. Dès son origine, elle organise plusieurs concours littéraires et historiques, et édite un bulletin annuel.

En 1838, la Société Archéologique de Béziers rend hommage à Pierre-Paul Riquet, créateur du Canal du Midi et personnage tutélaire de la Cité par l’érection, au centre de la ville, d’une statue dont la réalisation est confiée au sculpteur David d’Angers. À cette occasion la Société lance son premier concours de poésie qui attire un grand nombre de participants. Les premiers textes reçus sont écrits en langue d’oc - l’un écrit par Jean-Antoine Peyrottes (1813-1858) poète-potier de Clermont-l’Hérault, l’autre par un certain Villar, sous-lieutenant au 58e régiment d’infanterie de ligne - ce qui détermina le jury à ouvrir un concours spécial consacré à la langue d’oc. Ce concours prendra successivement le nom de concours de « poésie patoise », puis concours de « poésie néo-romane » en 1860 et de « poésie en langue occitane » à partir de 1925. En 1966, il se divisera en deux sections, l’une consacrée à la « Poésie occitane (Section III) » et l’autre aux « Contes, nouvelles, pièces de théâtre en un acte en langue d’oc (Section V) ». Le concours durera jusqu’en 1984.

Pour y participer, il fallait composer un poème en occitan, avec un glossaire ou une traduction. Le poème devait rester anonyme et comporter une devise permettant d’identifier son auteur. Le règlement du concours imposait de suivre le modèle de « l’orthographe des troubadours du XIIe siècle » suivant les recommandations de Gabriel Azaïs, romaniste et éditeur du Breviari d’Amor de Matfre Ermengaud.

Créé 16 ans avant la fondation du Félibrige par Frédéric Mistral, le concours obtient rapidement une grande réputation. Ce qui fera dire à son fondateur Azaïs qu’il « a réveillé les muses méridionales et entassé dans nos archives de petits chefs-d’œuvre…». Il attirera des candidats originaires de toutes les régions occitanophones. Certains d’entre-eux se feront connaître par la suite par leurs écrits en occitan comme : Marius Girard, Albert Arnavielle, Léon de Berluc-Pérussis, Louis Astruc, Elzéar Jouveau, Michel Camelat...

Modalités d'entrée :

Dépôt de la Société archéologique, scientifique et littéraire de Béziers, 2011

Accroissement :

Fonds ouvert

Description du fonds

Cet ensemble regroupe les pièces reçues par la Société archéologique dans le cadre du concours de « poésie en langue occitane » ; principalement des poèmes, mais aussi théâtre, chansons, contes et nouvelles. Les textes, généralement accompagnés d'un glossaire ou d'une traduction en français, sont parfois complétés par des correspondances. La plupart des pièces conservées sont celles qui n’ont pas été primées par le jury et qui sont inédites.

Dates extrêmes :

1838-1984

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (languedocien)

Occitan (gascon)

Occitan (provençal)

Occitan (auvergnat)

Catalan

Français

Importance matérielle :

2,40 mètres linéaires

Supports représentés :

Manuscrits/Tapuscrits

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

SAB

Instruments de recherche disponibles :

Inventaire disponible en ligne

Ressource en ligne :

Pièces disponible sur Occitanica (mise en ligne en cours)

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Consultation sur place, en salle de recherche

Conditions de reproduction :

Toute reproduction en vue d'une édition ou production audiovisuelle de la documentation contemporaine soumise au droit d'auteur ne peut se faire sans l'accord des ayants droits. La reproduction de documents à des fins de recherche, sans publication des documents, est acceptée sous réserve des impératifs de conservation des documents.

sus 1072