Explorar los documents (2 total)

L'Alauza d'Auvernha
Gilbert, Henri (1874-1955)
Organe de la Maintenance d'Auvergne et des sociétés auvergnates de Paris, L'Alauza d'Auvernha, journal mensuel puis bimestriel, est publié de 1928 à 1955 sous la direction d'Henri Gilbert (1874-1955). En octobre 1934 il devient "Organe de la Fédération régionaliste auvergnate et vellave". La publication, interrompue par la guerre en juillet 1939,  reprend de 1942 à 1955. Le journal donne, dans chacun de ses numéros, des études locales et des oeuvres littéraires, en français et en auvergnat.

Histoire éditoriale

A partir de janvier 1939 le journal paraît en deux éditions : L'Alauza d'Auvernha pour la Haute-Loire, le Puy-de-Dôme,  le Cantal et Reviscol pour la Haute-Guyenne, le Rouergue, l'Albigeois, le Quercy. C'est la question de la graphie qui est à l'origine cette scission. L'Alauza d'Auvernha emploie une graphie qualifiée de "rationnelle" proche de celle de l'Escòla Occitana, Reviscol, sous la direction de Pierre Miremont, opte pour la graphie mistralienne.
Ensag de glossari botanic auvernhat / Loïs Delhostal [Texte imprimé]
Delhostal, Louis (1877-1933)
Cet « Essai de glossaire botanique auvergnat » est paru en tiré à part après une première publication en 1932 dans la revue Oc. Son auteur, Louis Delhostal (1877-1933), est un instituteur cantalien, majoral du félibrige, continuateur de l’œuvre d'Arsène Vermenouze, et cofondateur de la Société d'études occitanes.
Acquis très tôt aux réformes graphiques de l'occitan écrit, il adopte définitivement la graphie classique en 1927 pour son troisième recueil poétique Beluguetas. Parallèlement à son œuvre littéraire en occitan, Louis Delhostal a produit de nombreuses études de folklore auvergnat publiées sous forme de séries d'articles dans la presse régionale et les revues occitanes : « Les Croquis d'Auvergne » dans La République libérale, « La tradition populaire dans le Cantal » dans Le progrès du Cantal, « Quauquas Bourrèias » dans Lo Cobreto.
Son Ensag botanic auverhnat donne le nom vernaculaire des plantes en occitan ainsi que leurs appellations latines et françaises. Précurseur de l'ethnobotanique, il donne également des indications de culture et d'usages traditionnels des plantes.