Explorar los documents (16 total)

Lou ségnou, lou capélan et lou pégot / par J. Boillat [Texte imprimé]
Boillat, Justin (1854-1914)

Lou ségnou, lou capélan et lou pégot est un conte en langue occitane

Li mazétièiro : Sixième et dernière série / J. Boillat [Texte imprimé]
Boillat, Justin (1854-1914)

Recueil de quatre contes en langue occitane.

Les perdrix : conte en vers patois auvergnats / [Amable Faucon] [Texte imprimé]
Faucon, Amable (1724-1802)
Les perdrix ou Le conte des perdrix est un petit conte licencieux écrit en occitan auvergnat par Amable Faucon dans les dernières decennies du XVIIIe siècle. Il fait partie des poèmes réunis sous le titre : La Henriade de Voltaire, mise en vers burlesques auvergnats, imités de ceux de la Henriade travestie de Marivaux, suivie du quatrième livre de l'Enéide de Virgile et publié à Riom en 1798.
Félicie Brouillet, conteuse du Périgord
CIRDÒC - Mediatèca occitana
Félicie Brouillet, née en 1907, à Augignac (Dordogne), à quelques kilomètres de Nontron fut des années 1930 jusqu'à sa disparition en 1982 une vedette de la radio régionale.

Toujours bien présente dans la mémoire collective, L'Oreilho-­dé-­Lèbré comme elle se faisait appeler, n'a eu de cesse toute sa vie durant de collecter et transmettre la langue, les traditions et histoires de son terroir.

Toute son enfance, elle se nourrit des croyances et histoires populaires qu'elle entendait raconter dans la maison familiale.

Dès les années 1930 elle participe aux opérations de recherche et de collectage menés dans la région nontronnaise par le prêtre Georges Rocal qui l'amène à mener un travail personnel sur la langue et les éléments culturels de son environnement.

Elle commence ainsi à rédiger quelques articles en occitan dans les revues locales avant de publier en 1937 Légendes, contes et récits de la veillée en Périgord, ouvrage aussitôt épuisé, qui ne fit l'objet d'une réédition qu'en 1990.

S'ensuit  un travail de collectage incessant et la constitution de son personnage de l'Oreilho­-dé­Lèbré, vieille nontronnaise contant ses histoires et commentant l'actualité, qui rencontre rapidement un grand succès auprès du public.

Les histoires de Félicie Brouillet ont été enregistrées et ont donné lieu à l'édition de plusieurs disques, vous pourrez aujourd'hui les trouver à l'achat d'occasion ou encore au prêt dans quelques rares bibliothèques ; il ne nous a pour le moment été possible d'en localiser qu'à la BnF (Félicie Brouillet dite l'ORELHO DÉ-LÈBRÉ et Félicie Brouillet avec ses amis du groupe folklorique RIEGUTAIN) et à la bibliothèque de Périgueux (Ses bonnes histoires du Périgord).

Robert Dagnas, avec son émission Chez Nous, diffusée dans les années 1970 sur les ondes de Radio Limoges a également très régulièrement fait intervenir Félicie Brouillet. Les archives de ces émissions de radio ont été déposées par Françoise Etay à l'IEO Limousin. Numérisées, elles sont disponible à l'écoute sur La Biaça, le site internet de la mémoire occitane en limousin.

Vous pourrez trouver les émissions Chez Nous dans lesquelles intervient Félicie Brouillet mais également des collectages réalisés auprès de la conteuse par Robert Dagnas en suivant ces liens :

Emissions radiophoniques Chez Nous avec la participation de la conteuse


 Collectages / Enregistrements intégralement conscacrés à Félicie Brouillet


Le numéro 4 de l'année 2012 du périodique Lo Bornat dau Perigord a  été consacré à Félicie Brouillet en 2012, à l'occasion de la félibrée de Piégut-Pluviers. Vous pourrez y trouver quelques informations complémentaires sur la conteuse.

 

Ou Cout dou Houéc : garbe dé coundes é istouèrots dé Gascougne / B. Gassiat [Texte imprimé]
Gassiat, Bernardin (1832-1899)
La mort dòu Carretié, nouvelle de Batisto Bonnet [texte manuscrit]
Bonnet, Batisto (1844-1925)
Batisto Bonnet (1844-1925) est majoral du Félibrige en 1897. Il est généralement connu pour ses mémoires historiques et ses pièces de théâtre. Son oeuvre principale est son autobiographie "Vido d'enfant" qui a notamment été traduite en français par Alphonse Daudet.

Dans cette nouvelle inédite, l'auteur raconte comment un charretier meurt de son sentiment de culpabilité après avoir accidentellement tué la fille d'un fermier. Le premier manuscrit est la version originale en occitan de cette nouvelle et le second est sa traduction française.
Deux contes humoristiques de Jean-Baptiste Merentié [texte manuscrit]
Merentié, Jean-Baptiste
Ce manuscrit contient deux contes humoristiques rimés. Le premier parle d'une jeune fille qui se refuse au mariage, dans le second le personnage principal convoite une omelette.
Parpaïettas e Parpaïous de Fernand Troubat [texte manuscrit]
Troubat, Fernand

Recueil manuscrit composé de contes, sonnets, chansons et gauloiseries en occitan. Chaque pièce est suivie de sa traduction française.

Le texte servant d'introduction, écrit en français, est daté de novembre 1892.

Contes populaires recueillis en Agenais / par Jean-François Bladé [Texte imprimé]
Bladé, Jean-François (1827-1900), ed. scientifique

Jean-François Bladé (1827-1900), après avoir collecté les contes de sa région, l'Armagnac, a entrepris la même opération dans l'Agenais, qu'il a bien connu dans son enfance.

L'auteur a divisé son ouvrage en deux parties : d'un côté les traductions françaises et de l'autre les textes en agenais.

Consultez également les Contes et proverbes populaires recueillis en Armagnac / par Jean-François Bladé

Contes et proverbes populaires recueillis en Armagnac / par Jean-François Bladé [Texte imprimé]
Bladé, Jean-François (1827-1900), ed. scientifique

Dans cet ouvrage, Jean-François Bladé rassemble les principaux contes, récits, superstitions et proverbes populaires qu'il a recueillis en Armagnac. 

L'auteur distingue dans ses collectages trois catégories : les "contes" sont des récits plus ou moins merveilleux, les "récits" sont des anecdotes vraies ou vraisemblables, les "superstitions" comportent une part de merveilleux mais sont acceptées comme vérités par le narrateur et les auditeurs.

Jean-François Bladé (1827-1900) est un magistrat ethnologue qui a participé à la fondation de la Société historique de Gascogne. Il fut majoral du Félibrige en 1876 et membre de l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse.


Consultez également les Contes populaires recueillis en Agenais / par Jean-François Bladé

sus 2