Explorar los documents (5 total)

Vidéoguide : Ginhac e Sant Guilhem dau Desèrt / Gignac et Saint-Guilhem-le-Désert [images animées]
Centre inter-régional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault). Auteur
Kaleo design. Metteur en scène ou réalisateur
Les abords de Gignac dans l’Hérault accueillent la Tambourithèque, musée du jeu de balle au tambourin. Ce sport traditionnel du Languedoc, appartenant à la famille des jeux de paume, se pratique aujourd’hui encore grâce à l’instrument qui lui donna son nom : le tambourin.
Au cours du XXe siècle, sa pratique connaît successivement un essoufflement avant que l'action de différents passionnés, dont l'auteur occitan d'Argelliers, Max Rouquette, ne concoure à un renouveau et à une restructuration de ce sport.
Après la santé du corps, le salut de l’esprit en prenant la route de l’abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert. Fondée au Moyen ge, l’abbaye devient très vite un site incontournable de la Via Tolosana, l’une des quatre grandes voies du pèlerinage menant à Compostelle. Sa légende dorée et celle de son fondateur se transmettent encore sur les routes menant au tombeau du saint. Il faut pour cela emprunter l’intriguant Pont du Diable...

Ces vidéoguides d'animation ont été réalisés en 2014 dans le cadre du projet e-Anem, financé par le FEDER en Languedoc-Roussillon.
Histoire locale, chansons et récits de la filature et des mines -Enquêtes Pays de Cèze / Valérie Pasturel [Collectatge sonòr]
Pasturel, Valérie

Enregistrement traité dans le cadre du programme Patrimoine oral - Massif central.
Entretien avec une habitante des Mages née en 1920. Elle évoque beaucoup de souvenirs de jeunesse (jeux, formulettes, berceuses, devinettes, carnaval, bals, fêtes de conscrits) mais apporte également beaucoup d'informations détaillées sur les activités d'autrefois aux Mages : sériciculture, mines de charbon, moulin à huile...

Vie rurale et traditions anciennes à Malbosc - Enquêtes en Pays de Cèze [Enregistrement sonore]
Centre des Musiques Traditionnelles en Rhône Alpes. Producteur
Centre Languedoc-Roussillon des Musiques et Danses Traditionnelles. Producteur
Pasturel, Valérie. Enquêteur
Pialet, Marinette (1927-....). Témoin

Entretien avec Marinette Pialet, née en 1927, autour de la vie rurale et des traditions d'autrefois à Malbosc. Le témoin aborde notamment les travaux des champs, le travail à la mine, la récolte des châtaignes et l'élevage des vers à soie. Figurent également dans cet entretien quelques interventions au sujet des chansons et formulettes que les grand-mères chantaient dans son enfance.

Lo Lòto : recuèlh de mots e expressions per animar un lòto en occitan
Centre interrégional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault)
Lo pichon recuèlh de mots e expressions çai jonch se pretend pas exaustiu. Es la resultanta de trabalhs de collectatge entrepreses per diferents enquestaires de las annadas 1940 a uèi, aquí sintetisats per lo CIRDÒC. Podètz contribuir en daissant un messatge de comentari çai jos

L'ensemble dels mots e expressions occitans dels lòtos constituís un repertòri en perpetuala creacion, a variacion geografica e istorica. La crida dels numèros es sovent acompanhada d'epitèts en occitan qu'animan las fasas de jòc. La significacion d'aquelas expressions es ligada a la simbolica del numèro, a la sonoritat de son enonciat, o a son grafisme.
CIRDOC - servici question-responsa

Louis Lambert, dans les années 1870-1880 a été parmi les premières personnes en France à s'intéresser aux chants de la petite enfance. Sa démarche se déroule à l'époque où Hippolyte Fortoul, alors ministre de l'Instruction Publique publie un décret dans lequel il formule l'urgence de de garder trace du patrimoine oral de la France. De nombreux collecteurs publient alors des anthologies. Louis Lambert consigne, lui, dans son ouvrage Chants et chansons populaires du Languedoc tout un ensemble de chansonnettes et jeux d'apprentissage destinés aux enfants dont des jeux de doigts.

 

La première version qu'il présente et qui se rapproche le plus de ce que vous nous décrivez a été recueillie auprès de Mme S.B à Montpellier :

Lous dets
  • Sus la carriereta
  • I a une lebreta;
  • aquel la veget,
  • Aquel ie courriguet
  • Aquel l'agantet
  • Aquel la manjet
  • Cui!cui!
  • N'en vole un mouci.

    Traduction : 

    Les doigts

    • Sur le petit chemin
    • il y a un petit lièvre
    • celui-là (le pouce) le vit
    • celui-là (l'index) le poursuivit
    • celui-là (le médius) l'attrapa
    • celui-là (l'annulaire) le mangea
    • Cui ! Cui !
    • J'en veux un petit morceau

      Si Louis Lambert ne le précise pas dans son ouvrage, d'autres recueils mentionnent un jeu de doigt accompagnant ces paroles proche de celui que vous décrivez. 

      Ainsi le chansonnier Canta, canta, Neneton présente une version plus complète de ce jeu :

      • Sus aquela planeta
      • (promener ses doigts sur la paume de l'enfant en délimitant la placette pour le toucher)
      • Passèt une lebreta
      • (les doigts courent sur la paume comme des pattes de lièvre)
      • (à ce moment on prend les doigts de l'enfant par le bout, on les secoue tout en disant :)
      • Aquel d'aquí la vegèt,
      • (Le pouce)
      • Aquel i corriguèt
      • (L'index)
      • Aquel l'atrapèt
      • (Le Majeur)
      • Aquel la tuèt/ la mangèt
      • (L'Annulaire)
      • E aquel d'aquí diguet :
      • (L'Auriculaire)
      • Riu piu piu, i a pas res per ièu
      • Riu piu piu
      • Ne restarà pas un morcèl per mettre dins mon topin !
        • Traduction : 
        • Sur cette placette
        • Passait un petit lièvre
        • Celui-là la vit,
        • Celui-ci courut après
        • Celui-ci l'attrapa
        • Celui-ci la tua/la mangea
        • Et celui-là a dit : 
        • Riu piu piu, il n'y a rien pour moi
        • Riu piu piu
        • Il n'en restera pas un morceau pour mettre dans ma gamelle !

          Cette chanson d'apprentissage accompagnée du mouvement sur la main et les doigts permet à l'adulte-conteur de dessiner ses paroles sur le corps du tout-petit et permet une mémorisation plus aisée grâce au geste évocateur.

          D'autres chansons du même genre permettent à l'enfant d'apprendre à compter et nommer ses doigts de manière ludique comme présenté dans le recueil Turlututú, Cants e danças d'occitania édité par La Talvera : 

          • La formula se ditz en tocant los dets d'un mainatge del pus pichon al pus grós.
          • Pichonèl
          • Pòrta Anèl
          • Longarut
          • Remenaire
          • Crusca-pesolh !
          • Coinèl
          • Rafanèl
          • Reion
          • Leca farina
          • Crusca-pesolh !
            • Traduction : 
            • On récite la comptine en touchant successivement chacun des cinq doigts de la main d'un enfant, du plus petit au plus gros.
            • Le plus petit
            • Le porte-anneau
            • Le plus long
            • Celui qui remue
            • L'écrase-pou
            • Le plus petit
            • Rafanèl
            • Le petit roi
            • Lèche-farine
            • Ecrase-pou

              Voici la version originale recueillie par Louis Lambert auprès de M. Deloncle à Cahors : 

              • Pichounel,
              • Segondel,
              • Rei de toutes,
              • Palpo-rimotos,
              • Trusso barbotos.
                • Traduction : 
                • Le plus petit, 
                • Le petit second, 
                • Le roi de tous,
                • Le palpe-bouillie,
                • Le tue-vermine.

                  Enfin, d'autres versions évoquent la découverte de la famille, telle cette version collectée par Louis Lambert auprès de M. Obardor Bennassar à Palma de Mallorca : 

                  • Axó es soun pare
                  • Axó es sa mare
                  • Aquest demana pa,
                  • Aquest diu
                  • Que no n'hi ha,
                  • Axó es sa porcelleta,
                  • Que fa : Cui ! Cui ! Cui !
                  • (Acaba la cansó pessigant el dit petit)
                    • Traduction : 
                    • Celui-là est son père,
                    • Celui-là est sa mère, 
                    • Celui-là demande [du] pain
                    • Celui-là dit qu'il n'en a pas
                    • Ceci est sa petite truie qui fait Cui ! Cui ! Cui !
                    • (La chanson s'achève en pinçant le petit doigt)

                      Dans ces chants d'apprentissages et jeux de doigts, la taille des doigts marque le rôle et l'identité de chacun des personnages de chaque membre de la famille avec, à chaque fois, une place toute particulière accordée au tout-petit, le dernier-né que l'on fait jouer.

                       

                      Vous pourrez trouver d'autres chants d'apprentissages et jeux de doigts dans les ouvrages suivants :

                      • Louis LAMBERT, Chants et chansons populaires du Languedoc, Paris et Leipzig : H. Welter, 1906.
                      • Josiane UBAUD et Jean-Michel LHUBAC, Canta, Canta Neneton, Saint-Jouin-de-Milly, Modal, collection Chansonnier totémique languedocien, 2002.
                      • La Talvera, Turlututu, cants et danças d'occitania, Cordes : 2003.
                      • Jean-François Tisné, Harri, harri chivalot...la memoria deu canton d'Artès, Arthez de Béarn : association pour l'amélioration du cadre de vie des personnes âgées du pays d'Arthez-de-Béarn, 1989.
                      • Per dire cantar e jogar, Montpellier : CRDP, 1986
                      • CDDP du Lot, jouer, chanter et danser en occitan à l'école, Toulouse : CRDP Midi-Pyrénées, 2008.