Explorar los documents (4 total)

Archives départementales des Alpes-Maritimes, Fonds René Astrella - Théâtre Francis Gag [fiche d'inventaire]
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Histoire du fonds

René Astrella a éte régisseur du théâtre Francis Gag, et a réalisé des captations sonores de pièces de théâtre en occitan jouées dans la région niçoise entre 1969 et 1982.

Le Théâtre niçois Francis Gag, aujourd’hui domicilié dans les locaux du Théâtre Municipal Francis Gag à Nice a été fondé en 1936 par Francis Gagliolo (1900-1988).

Auteur de pièces de théâtre en langue occitane et acteur majeur du renouveau du théâtre populaire niçois au XXe siècle il fut un ardent défenseur de la langue et de la culture niçoises. C’est sous son nom de scène Francis Gag qu’il décide d’utiliser et de promouvoir le théâtre dialectal en écrivant et montant de nombreuses pièces - renouvellant le théâtre populaire niçois - pour sa troupe, qui se produit dans toute la région.

En parallèle, Francis Gag s’intéresse aux traditions et au patrimoine oral de la région, il fonde en 1956 le groupe folklorique Nice la Belle et enregistre des chroniques radiophoniques auprès des habitants des villages de la région. Très actif dans les années 1970 dans les médias, il est un contributeur régulier de la revue Lou Sourgentin.

À cette même période, d’autres groupes de théâtre populaire connaissent un succès populaire important et on été enregistrés par René Astrella :

La Ciamada Nissarda, fondée en 1925 par Jouan Nicola, écrivain niçois qui joue principalement les pièces de l’auteur et deviendra au cours du temps un groupe folklorique avec l’intégration de danseurs et musiciens.

Le Rodou Nissart troupe de théâtre fondée en 1977 par Raoul Nathiez et des élèves du collège Roland Garros de Nice qui reprend des textes en occitan d’auteurs classiques ou de tradition orale de la région mais aussi d’auteurs contemporains.

Modalités d'entrée :

Dépôt d'Alain Astrella

Accroissement :

Fonds clos

Fonds complémentaire :

 

Description du fonds

Le fonds contient les captations sonores des pièces suivantes :

Par le Théâtre niçois Francis Gag :

  • Lou Vin Dei Padre (Francis Gag)
  • La Marche à la crèche (Francis Gag)
  • Ensi va la vida (Francis Gag)
  • La pignata d’or (Francis Gag)
  • Lou sartre Matafieu (Francis Gag)
  • Nissa la Bella (Francis Gag)

Par la Ciamada Nissarda :

  • Spectacles
  • La Pastorale niçoise Acte I et II
  • Lo presepi nissart (Raoul Nathiez)

Par le Rodou Nissart :

  • Ma qui era Caterina Segurana (Raoul Nathiez)
  • Lu conte de Tanta Perotta (Raoul Nathiez)
  • Jouan de Badola

Le fonds contient également une captation d'un spectacle de l'association de Vernante ainsi que la Pastorale Maurel jouée par l'association de Cotignac.

On trouvera aux côtés des captations de spectacles des émissions radio de Francis Gag : Francis Gag et le Vieux Nice ainsi que des chroniques radiophoniques de l'auteur.

Dates extrêmes :

1969-1982

Langues représentées dans le fonds :

Occitan (Provençal Niçois)

Français

Importance matérielle :

56 enregistrements sonores sur bandes magnétiques (46:37:57).

Supports représentés :

Enregistrements sonores

Pour le consulter

Identifiant du fonds :

25 AV 0001 - 25 AV 0017

Instruments de recherche disponibles :

Inventaire disponible depuis le site des Archives départementales des Alpes-Maritimes, via un formulaire de recherche.

Ressources en ligne

Une partie de ces enregistrements est consultable en ligne, via le compte Dailymotion des Archives départementales des Alpes-Maritimes :

La Marche à la crèche : Partie 1 - Partie 2 - Partie 3 - Partie 4 - Partie 5 - Partie 6 - Partie 7 - Partie 8 - Partie 9.

Ensi va la vida :Partie 1 - Partie 2 - Partie 3 - Partie 4.

La Pignata d'or : Partie 1 - Partie 2 - Partie 3 - Partie 4 - Partie 5 - Partie 6 - Partie  7 - Partie  8.

Conditions d'utilisation

Conditions de consultation :

Fonds consultable sur demande dans les locaux des Archives départementales des Alpes-Maritimes.

Voir les conditions de consultation sur le site des AD06.

Conditions de reproduction :

Voir les conditions de reproduction sur le site des AD06.

Jòga ! L'invencion d'un teatre popular contemporanèu / Richard Ferrari (real.), CIRDÒC
CIRDOC-Mediatèca occitana

Documentari en occitan e en francés, produch en 2011 per lo CIRDÒC - Mediatèca occitana, dins l'encastre de la mòstra Jòga, consacrada al teatre contemporanèu e presentada a Besièrs del 26 de mai al 23 de decembre 2011.

Actors, meteires en scena, cercaires evocan aqueste movement creatiu original, nascut a l'endeman de Mai de 1968, que inventèt e marquèt dins la durada un teatre en  ruptura amb l'istòria de la dramaturgia occidentala.

Realizacion e montatge : Richard Ferrari

Paraulas reculhidas per Alice Champollion

Produccion executiva : French Kiss Production

Una produccion Lo CIRDÒC - Mediatèca occitana
Sèm fòrça : les coulisses
Favel, Fabrice
François, Isabelle

Présentation des coulisses et répétitions de la pièce Sèm Fòrça créée le 16 mars 2012 au Théâtre des Franciscains de Béziers par la compagnie La Rampe – Tio. Écrite par le dramaturge languedocien Claude Alranq, cette “odyssée pataphyique", en revisitant les rituels populaires mettant notamment en scène les animaux totémiques comme le Camel de Béziers, se veut une réflexion sur la transmission et la transformation d’un patrimoine intangible et menacé. Le titre reprend la devise inscrite sur le Camel : “Sen fosso” [sic], “Nous sommes nombreux”.

 

« Paparine est la nouvelle et malicieuse domestique de Pépézuc, un des derniers fleurons d’une grande dynastie vigneronne. Lors de la Feria des vendanges, elle découvre que son maître a 2 visages : à jeun, il manifeste le réalisme patronal le plus redoutable ; ivre, il caresse les plus folles utopies. Mais voilà que les divinités de l’Olympe jettent leur dévolu sur le patrimoine pépézuquien pour y créer un village-vacances ! »

Jòga ! L'invencion d'un teatre popular contemporanéu
Centre inter-régional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault)

ACCÉDER À L'EXPOSITION EN LIGNE

Langue en voie de disparition, culture folklorique, régionalisme communautaire, les nombreux préjugés sur la culture occitane sont contredits depuis quarante ans par une création théâtrale foisonnante qui multiplie les paradoxes : un théâtre de création s’adressant à un public populaire, un théâtre en langue minoritaire aux ambitions universelles, un théâtre de la modernité qui se nourrit d’un patrimoine immémorial. L’exposition “Jòga !”, conçue par le CIRDÒC-Mediatèca occitana met en lumière un mouvement créatif original, né au lendemain de 1968, qui inventa et inscrivit dans la durée un théâtre original en rupture avec l’histoire du théâtre occidental. Mené par des compagnies qui se professionnalisent au cours des années 1970, le chantier du théâtre d’Oc contemporain a fini par influencer une grande part de la création occitane. Ces hommes et femmes de théâtre, ceux d’hier comme d’aujourd’hui, révèlent lors de chacune de leurs créations l’existence d’un public pour le théâtre d’Oc. Ils inventent sans cesse de nouveaux modes de diffusion pour une création en langue minoritaire. Ils nourrissent leur répertoire et leur jeu d’un dialogue original entre le monde contemporain et les particularités d’une civilisation millénaire. Rarement programmées dans les hauts lieux du théâtre institutionnel, ces créations provoquent chaque année auprès d’un public nombreux, qu’il parle occitan ou non, qu’il soit d’ici ou d’ailleurs, le rire et les émotions puisés dans l’universelle particularité d’une civilisation. Mêlant documents et objets d'époque, archives, films, témoignages, l'exposition "Jòga !" propose au public de (re)découvrir 40 ans de création théâtrale en Occitanie.