Explorar los documents (50 total)

Agence des Musiques des Territoires d’Auvergne (AMTA)
CIRDÒC-Mediatèca occitana
Archives départementales du Var [fiche d’inventaire]
CIRDÒC-Mediatèca occitana
Phonothèque de la MMSH [fiche d’inventaire]
CIRDÒC-Mediatèca occitana
La phonothèque de la Maison Méditérranéenne des Sciences de l’Homme a pour vocation de réunir les enregistrements du patrimoine sonore qui ont valeur d’information ethnologique, linguistique, historique, musicologique ou littéraire sur l’aire méditerranéenne.

Pour contacter l'établissement

Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
5, rue du Château de l'horloge
BP 64
13094 Aix-en-Provence
France
Tél. : 04 42 52 41 13
Mail : ginouves@mmsh.univ-aix.fr

Accès tout public, tous les jours sur rendez-vous

Historique et missions

La Phonothèque de la MMSH a été créée en 1979 par Philippe Joutard (historien) et Jean-Claude Bouvier (ethno-dialectologue) pour mettre à disposition du public les enquêtes orales produites par le milieu universitaire, plus particulièrement dans le domaine ethnomusical et linguistique. La phonothèque est aujourd’hui directement rattachée à la Maison Méditerranéenne de l’Homme, département de recherche et d’enseignement en sciences humaines et sociales de l’université Aix-Marseille, spécialisé dans le domaine méditerranéen. Elle reçoit toujours en dépôt les documents sonores produits par le monde universitaire mais s’est aussi ouverte au grand public et conserve également des archives sonores d’origine privée, produits par des associations ou des particuliers.

Les collections occitanes de la phonothèque de la MMSH

Le fonds riche de plus de 5000 heures d’enregistrements sonores est constitué par les dépôts de chercheurs qui travaillent à partir de l’enquête orale et d’associations impliquées dans la sauvegarde du patrimoine régional.

Parmi ces collections de nombreuses enquêtes linguistiques, ethnographiques ou encore ethnomusicologiques contiennent des témoignages sur la langue et la culture occitane, principalement en Provence et Vallées occitanes.

Le fonds offre un recueil important de contes, chansons, facéties, proverbes et de morceaux instrumentaux inscrits dans un discours donnant des indications sur les référents identitaires de la communauté dont ils sont issus. Il contient également un corpus consacré à la mémoire des techniques et savoir-faire dans de nombreux domaines : élevage, fabrication d'objets, recettes culinaires et médicinales, techniques de construction… Enfin, le fonds présente un échantillonnage riche des parlers du Sud de la France, et donne accès à de nombreux documents relatifs à l’identité culturelle et linguistique méditerranéenne et plus particulièrement des territoires occitans.

Des conventions de dépôt signées avec l’INA (Institut National de l’Audiovisuel) ou encore le MUCEM (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) ont également permis à la phonothèque de la MMSH de conserver et donner accès à des fonds ethnologiques sur la région Provence par des chercheurs de l’ancien Musée des Arts et Traditions Populaires (ATP) ou encore des émissions radiophoniques sur le domaine provençal.

Instruments de recherche disponibles :

Plus de 3000 heures sont indexées dans sa base de données qui a pris pour nom Ganoub (le Sud en arabe). Le travail de catalogage est continu, chaque semaine de nouvelles références sont saisies dans la base.
Consulter la base Ganoub

Patrimoine occitan numérisé

Depuis 2000, la phonothèque participe au plan national de numérisation du Ministère de la Culture, grâce auquel plus de 1200 heures ont été numérisées. Depuis 2007, les fichiers sont mis en ligne et consultables directement depuis la base Ganoub.

CORDAE/La Talvera
CIRDÒC-Mediatèca occitana
Le Centre Occitan de Recherche, de Documentation et d'Animation Ethnographiques (CORDAE/La Talvera) est une association qui œuvre à la conservation et à la diffusion du patrimoine culturel occitan. Ses activités s'étendent dans plusieurs directions : la recherche, l'édition, la diffusion, la création et la formation.

Pour contacter l'établissement

Association CORDAE/La Talvera
23, grand rue de l'horloge 
BP 40 
81170 CORDES SUR CIEL 

Tél. : 05 63 56 19 17 
Fax : 05 63 56 24 87 
Email : talvera@talvera.org

Historique et missions

Depuis sa création en 1979 par Daniel Loddo, le CORDAE/La Talvera mène un important travail de recherche ethnologique et ethnomusicologique dans la région Midi-Pyrénées, touchant non seulement les communautés occitanes mais aussi les communautés immigrées. Le CORDAE/La Talvera effectue en outre des investigations à l'étranger, au Portugal, au Brésil et dans d'autres parties du monde. L'association anime tout au long de l'année de nombreuses classes culturelles, artistiques ou de découverte, des stages de formation consacrés à l'apprentissage de la langue occitane, des danses, du chant, des instruments de musique... Elle propose aussi une série de conférences sur des sujets divers liés à ses recherches ainsi que des colloques et séminaires. Plusieurs expositions itinérantes sur différents thèmes (Légendaire du Haut-Languedoc, Petits métiers d'autrefois, Maraîchers de la vallée du Tarn, langages sifflés, mémoires de l'immigration, musique traditionnelles, êtres fantastiques, charbonniers de Grésigne...) réalisées par l'association sont disponibles en location toute l'année. 
Avec ses différentes salles de documentation, d'expositions, de concerts et d'animations, son studio et sa régie équipés de matériel audio, informatique et multimédia, le CORDAE/La Talvera s'est fixé un triple objectif :

  • Il tient lieu de centre de recherche, de ressources et de création ouvert à un public le plus large possible de chercheurs, d'étudiants, de pédagogues, d'animateurs et de créateurs...
  • Il apparaît en outre comme une véritable vitrine pour la culture occitane et les traditions orales avec de nombreuses expositions, des animations, des concerts et des stages... destinés aux touristes et au public étranger en visite dans la région.
  • Enfin il constitue un équipement culturel de proximité en direction de la population cordaise mais aussi en direction des populations tarnaises et des régions limitrophes.

Le CORDAE/La Talvera travaille en étroite relation avec le Conseil départemental du Tarn, le Conseil Régional Midi-Pyrénées, le Ministère de la Culture et l'Europe.

Les collections occitanes du CORDAE/La Talvera

Le Centre de documentation du CORDAE/La Talvera conserve et met à disposition en consultation sur place (et sur rendez-vous) l'ensemble des fonds documentaires recueillis et numérisés par l'association (6000 heures de collectages sonores, 39000 images, documents audiovisuels et manuscrits) ainsi que de nombreux ouvrages et phonogrammes édités concernant les cultures minorisées et les traditions orales du monde entier.

Instruments de recherche disponibles :

Catalogue documentaire disponible en ligne : http://cordae-talvera-documentation.kentika.fr/

Centre de documentation Provençale de Bollène [fiche d’inventaire]
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Pour contacter l'établissement

Centre de Documentation Provençale
Place Reynaud de la Gardette
BP 207
84505 Bollène Cedex

Historique et missions

Le Centre de Documentation Provençale a été créé en 1981 par l’association Parlaren à Bouleno ; conçu au départ pour être une simple bibliothèque d’ouvrages provençaux à destination des membres de l’association, il est devenu au fil des ans un Centre de Documentation assurant une mission de Conservation du patrimoine provençal.

Description des collections

Les collections ont pour sujet la Provence et sa langue, et ce sur de nombreux types de support. Les collections comprennent environ 530 titres de périodiques, 100 000 coupures de presse et papiers divers, 120 disques, 350 cassettes, 300 CD, 30 DVD, 3 500 photos, 600 affiches et plusieurs dizaines de manuscrits des manuscrits. Un inventaire en ligne en disponible en suivant ce lien.

Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Marseille [fiche d’inventaire]
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Pour contacter l'établissement

Académie des Sciences, Lettres et Arts de Marseille
40 rue Adolphe Thiers
13001 Marseille
Site internet

Historique et missions

L'Académie de Marseille, fondée par lettres patentes d’août 1726, est un espace de culture littéraire et de rayonnement scientifique de la cité qui obtient de Louis XVI la direction de l'Observatoire de la Marine de Marseille.

Supprimée à la Révolution, elle reprend vie dès 1799, tout d'abord sous le nom de Lycée des Sciences et des Arts, puis en 1802 d’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts. Depuis cette date, elle n'a jamais cessé de publier : Recueils, Mémoires et Documents et de distribuer des prix annuels.

Description des collections

Débutée dès 1726, la bibliothèque de Académie de Marseille recèle de nombreux livres rares et précieux, brochures inédites et des ouvrages retraçant l'histoire de la pensée et des sciences. Parmi les ouvrages conservés dans sa bibliothèque figurent les Mémoires, revues et brochures éditées par cette société savante depuis sa fondation, complétés par un important fonds ancien, constitué de près de 10 000 documents, datant pour certains du XVIIIe siècle.

Ayant compté dans ses rangs des membres prestigieux dont le poète Frédéric Mistral (1830-1914), l’Académie conserve dans ses archives une partie de la correspondance entre Frédéric Mistral et le botaniste Ludovic Legré (1838-1904).

Patrimoine occitan numérisé

Correspondance entre Frédéric Mistral et Ludovic Legré conservée par l'Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille

Archives municipales de Toulouse [fiche d’inventaire]
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Pour contacter l'établissement

Archives municipales de Toulouse
2, rue des archives
31500 - Toulouse
05.61.61.63.33

Historique et missions

Les Archives municipales de Toulouse sont installées depuis 1996 dans l'ancien réservoir d'eau de Périole, dans le quartier du faubourg Bonnefoy.

Elles sont nées en février 1205 lorsque le notaire Guillaume Bernard, sur l'ordre des consuls, commença la transcription des titres de la ville dans deux cartulaires semblables. Ensuite, malgré quelques aléas, l'administration municipale conserva précieusement ses archives et les organisa régulièrement au cours des siècles. Enfin, elles furent placées sous la responsabilité d'un archiviste de manière continue à partir de 1863.

Quelles sont les missions des Archives ?

- Collecter les sources de l'histoire de la ville et de ses habitants, auprès des services municipaux, des particuliers, des associations et des entreprises.

- Classer les documents selon leur provenance et leur période, pour les mettre à la disposition du public.

- Conserver les documents en les préservant et en les restaurant.

- Communiquer les documents par la salle de lecture, le service éducatif, les éditions, les expositions et le site Internet

Des fonds documentaires riches en accroissement

Les Archives possèdent actuellement environ 13 000 mètres linéaires de documents, du 13e siècle à nos jours, provenant en majorité des services municipaux, complétés par les dons, dépôts ou achats d'archives privées (entreprises, associations ou particuliers).

Les fonds traitent des différentes compétences de la commune depuis le Moyen Âge : l'organisation de la commune et son administration, la comptabilité et le cadastre, les bâtiments municipaux dont les écoles primaires, l'urbanisme et les permis de construire, la voirie et les travaux publics, les affaires militaires, la population (registres paroissiaux et d'état civil, recensements de population), la police municipale, les élections, les actions culturelles et sportives…

Pour compléter les dossiers et registres :

- des documents figurés (affiches, cartes et plans, dessins et gravures, photographies et cartes postales), en très grand nombre ;

- une bibliothèque historique et administrative d'ouvrages, de brochures et de périodiques.

Parmi les nombreuses richesses des Archives, les Annales manuscrites de la ville sont une collection de 12 gros registres dans lesquels ont été écrits les récits des événements notables survenus chaque année, accompagnés d'enluminures, dont les portraits des consuls de la ville appelés capitouls.

Les différents fonds doivent être classés, inventoriés et conditionnés selon les règles archivistiques. Ils peuvent être restaurés si leur état le nécessite. Leur numérisation ponctuelle ou programmée permet de les mettre à disposition plus aisément notamment grâce à la base de données des Archives.

Les collections occitanes des archives municipales de Toulouse

Les archives municipales de Toulouse conservent un fonds occitan : le fonds Bacquié-Fonade (voir la fiche de fonds du fonds Bacquié-Fonade).
Elles conservent également le fonds André Hermet, membre de l'Académie des Sciences et des Belles Lettres de Toulouse et vice-président de la Société des Toulousains de Toulouse. Sa bibliothèque conserve 11 ouvrages en occitan :

- De l'estat et police de l'église nostre Dame dite la Daurade à Tolose de JeanChabanel conservé sous la cote BH 32

- Discours prounounçat dabant la legiou de Sant-Ginest, pel R. P. Sermet, Exproubincial des Carmés Descaussés, Predicairé ourdinari del Rey, etc. A l'ouccasiou de la Federatiou generalo conservé sous la cote BH 972


- Retour del printems, & dé la libertat, per M. Girard, pere, brabé Grenadié de la Daourado, & amic de la Societat de la Constitutiou dés Jacoupins de Toulouso, & légit en Séenço publiquo al ci-devant Senechal, lé 3 Avril 1791. Es imprimat per ordre de la soucietat.  conservé sous la cote BH 987

- Dialogo entre le pero Sermet et Mestré Guillaumes ; paysan del Bilatge de ***. Legit le 6 Febrier 1791, à la Séenço publiquo del Cloub des Jacoupins, dins la Salo del ci-daban Senechal. conservé sous la cote BH 988

- Dialogo d'uno jardiniero de St. Estiené, dambé uno deboto de la mêmo parachio, légit à la séenço publiquo des amics de la Coustitutiou, fayt per Madoumaiselo Linas, fenno de V...., bouno patrioto, natibo de la parochio de la Daurado, aro dins la de St. Estiené. conservé sous la cote BH 1006

- Credo demoucratique, conservé sous la cote BH 1009 :

- « Terro Moundino » : A la recherche du folklore toulousain. Auta. conservé sous la cote BH 1397

- Cansous et Pouesïos Toulousènos. de L'Anric del Busca conservé sous la cote BH 1484

- Las espigos de la Lengo Moundino. Poésies languedociennes. de Louis Vestrepain conservé sous la cote BH 1493

- Las espigos de la Lengo Moundino. Poésies languedociennes. de Louis Vestrepain conservé sous la cote BH 1494

- Las Obros de Pierre Goudelin, augmentados noubelomen de forço pessos, ombé le Dictiounari sur la lengo Moundino. conservé sous la cote BH 1495

Archives départementales de la Drôme [fiche d’inventaire]
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Pour contacter l'établissement

Archives départementales de la Drôme
14, rue de la Manutention
BP 722
26007 VALENCE CEDEX
Tél : 04.75.82.44.80
Fax : 04.75.82.44.82
Courriel : archives-drome@ladrome.fr

Historique et missions

À la Révolution française, les administrations d’Ancien Régime sont supprimées tandis que sont confisqués, avec leurs « chartriers », les biens du clergé (biens nationaux de 1ère origine) puis ceux des émigrés (biens nationaux de 2e origine). La loi du 5 brumaire an V (26 octobre 1796) instaure des dépôts pour rassembler ces archives au chef-lieu de chaque département : les Archives départementales sont nées.

Depuis la loi de décentralisation du 22 juillet 1983, les Archives départementales sont placées sous l’autorité du président du Conseil général. Elles forment un service du Département, dont le budget relève de la politique culturelle du Conseil général. En matière de patrimoine archivistique, les Archives départementales sont un interlocuteur incontournable pour les Drômois (particuliers et administrations, ...).

Toutefois le contrôle scientifique et technique sur les archives publiques reste une mission de l’État, coordonnée par le ministère de la Culture et de la Communication (Service Interministériel des Archives de France). Les critères de sélection des archives publiques sont ainsi déterminés pour l’ensemble du territoire. Dans le département, les éliminations d’archives publiques sont donc contrôlées par le directeur des Archives départementales.

Dans la Drôme, jusqu’en 1939, les Archives départementales sont installées à Valence dans les locaux de la Préfecture (ancien hôtel de l’abbé de Saint-Ruf). Elles déménagent alors dans la chapelle du couvent des Cordeliers, située dans l’actuelle rue André Lacroix (conservateur des Archives départementales de 1860 à 1909). Elles évitent ainsi l’incendie qui a détruit la Préfecture, suite au bombardement du pont sur le Rhône le 15 août 1944.

Les collections occitanes des archives départementales de la Drôme

Les archives départementales de la Drôme conservent plusieurs documents en occitan (la liste suivante est non exhaustive) : 

- les livres de comptes de Guilhem Ramade, de Séguret, rédigés en latin et en occitan vers 1530 et conservés sous la cote 7 J 45 au sein du fonds Château de Suze la Rousse

- des statuts manuscrits de l’Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem à l’us de la langue de Provence rédigés vers 1366 et conservés sous la cote 20 J 94 au sein du fonds Suarez d’Aulan

- un reçu d’un marchand de Crest rédigé en 1478 et conservé sous la cote E 463

- une quittance relative au commerce des toiles rédigée en 1442 et conservée sous la cote E 2483

- le registre des délibérations consulaires de Buis rédigé entre 1570 et 1571 et conservé sous la cote E 2722

- des comptes consulaires de Pierrelatte rédigés en 1480 et conservés sous la cote E 3380

- un état des dépenses faites au pont de la Drôme à Livron rédigé entre 1511 et 1512 et conservé sous la cote E 3568

- un compte de la despensa fayta per Rigaut Tardivon rédigé en 1450 et conservé sous la cote E 3610

- un compte de Lentelme de Roamans rédigé en 1492 et conservé sous la cote E 3611

- une lettre d’Antoine Virron à Louis de Poitiers au sujet du péage de Romans rédigée en 1414 et conservée sous la cote E 3690

- les comptes faits aux fortifications de Payrins rédigés en 1436 et conservés sous la cote E 3692

- un bail de la boucherie de Roamans rédigé 1489 et conservé sous la cote E 3805

Centre d’enseignement et de recherche d’oc (CEROC) [fiche d’inventaire]
CIRDÒC-Mediatèca occitana
sus 5