Explorar los documents (10 total)

Lenga(s) de guèrra : l'occitan e las lengas de Franças dins la Granda Guèrra
Assié, Benjamin. Directeur de publication.
ACCÉDER À l'EXPOSITION

Cette exposition virtuelle a été conçue par le CIRDOC-Mediatèca occitana en 2014 à l’occasion du Centenaire 1914-1918 à partir de l’inventaire de la documentation occitane relative à la Grande Guerre.

Présentation :

La France qui entre en guerre en 1914 est dans sa réalité sociolinguistique un pays plurilingue et multiculturel. En partant des documents en occitan mais aussi en breton, en picard ou en basque, l’exposition propose un autre regard sur la Guerre et plus largement la France du commencement du XXe siècle. 
Journaux de tranchées rédigés par des soldats-félibres, presse occitane faisant le lien entre les combattants et l'Arrière, documents de propagande,  correspondances de soldats, écrits littéraires et monuments aux morts, la documentation occitane produite pendant et après la Grande Guerre est riche et foisonnante. Ces documents témoignent d'une France désormais intégralement francophone pour les générations de la scolarisation et du service militaire obligatoires mobilisés en 1914-1918, mais qui continue d'exprimer, voire de revendiquer, sa pluralité linguistique et culturelle. 

Générique : 

Version numérique de l’exposition itinérante conçue par le CIRDOC-Mediatèca occitana en 2014.
Commissariat : Benjamin Assié, conservateur ;
Documentation : Aurélien Bertrand, Françoise Bancarel, Gilles Bancarel, Marion Ficat, Jeanne-Marie Vazelle.
Sources de la documentation et remerciements : CIRDOC, Institut occitan d'Aquitaine, Archives départementales de l’Aude, Archives communautaires de Pau-Béarn-Pyrénées, Archives municipales de Marseille, Archives départementales du Finistère, Centre culturel occitan du Rouergue, CRID 14-18, Ulrich Richert, Daniel Lautié, Jean-Baptiste Martin, Jean-Jacques Murat, Guy Barral, Jean-Claude Rixte.
Jòrgi Gròs : lo dich e l'escrich [mòstra]
Dazas, Sylvie
Gros, Lise
Gros-Aiguillera, Martine

Aquela exposicion propausa un agach complèt sus los diferents aspèctes de la vida e de l’òbra de Jòrgi Gròs. Es construcha a l’entorn dels quatre axes principals qu’an marcat son percors : lo trabalh a l’entorn de la pedagogia Freinet, l’accion militanta ocitanista ancorada dins lo territòri nimesenc e l’òbra d’escriveire occitan, marcada a l’encòp per lo biais del romancièr e lo del contaire.

Mistral e Euròpa : la Renaissença d'òc dins la Prima dels pòbles europèus
ACCÉDER À L'EXPOSITION

L'exposition « Mistral et l'Europe : la Renaissance d'Oc dans le Printemps des peuples européens » a été réalisée en 2014 par le CIRDÒC-Mediatèca occitana à l'occasion du centenaire de la mort du grand poète provençal. Cette exposition invite à poser un regard original sur la renaissance culturelle occitane telle qu'elle s'est structurée autour du Félibrige et de la figure de Mistral au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Elle constitue également un parcours sur une Europe en pleine mutation politique, économique, sociale et culturelle.
La « Renaissance d'oc » telle qu'elle se structure au XIXe siècle, et dont le prix Nobel de Littérature Frédéric Mistral demeure la figure emblématique, a longtemps été considérée comme un mouvement provincial, nostalgique d'un monde traditionnel corrompu par la modernité industrielle et où la langue d'oc régnait quasi sans partage.
C'est oublier que la génération qui fonde le Félibrige en 1854, cette amicale littéraire provençale promise à un développement aussi rapide que surprenant dans tout l'espace occitan et au-delà, évolue dans l'effervescence d'une Europe en pleine mutation : l'Allemagne se constitue, la Grèce se libère, l'Italie s'unifie, les peuples d'Europe de l'Est et des Balkans font vaciller les vieux empires, l'Irlande ou encore la Catalogne se revendiquent nations.

Si la Renaissance d'oc et les compagnons de Mistral ont eu à cœur de chanter leurs « petites patries », ils ne participent pas moins à la grande aventure de leur génération en nouant des relations avec l'ensemble des mouvements européens. 

ENTRER DANS L'EXPOSITION
Los autbòis occitans
Centre occitan des musiques et danses traditionnelles Toulouse Midi-Pyrénées-Conservatoire occitan
ACCEDIR A L'EXPOSICION

Instrument espandit del sègle 13 al sègle 17, l'autbòi foguèt aprèp pauc a pauc marginalizat, al mens en França.

Cambiaments d'estetica, oposicion de mai en mai marcada entre musicas sabentas e popularas, cambiaments politics contribuiguèron a aquela regression. Dins los mitans populars, la practica de l'autbòi se mantenguèt dins qualques regions, mas a despart de Seta, a mancat de desaparéisser fa qualques decennias.

En Bretanha e en Catalonha, lo retorn de l'autbòi foguèt propulsat per los movements identitaris.

Dins las regions occitanas, las recèrcas e los esfòrces de musicians apassionats an permés de tornar lançar la fabricacion de mantun modèls d'autbòi, que los musicians actuals s'aproprian e meton en valor dins d'estils musicals fòrça variats.
La Boha
Centre occitan des musiques et danses traditionnelles Toulouse Midi-Pyrénées-Conservatoire occitan
ACCEDIR A L'EXPOSICION

Lo Centre occitan de las musicas e danças tradicionalas vos propausa de descobrir la boha (cornamusa de las Lanas de Gasconha) que presenta de multiplas particularitats dins lo païsatge de las cornamusas francesas. Poiretz vos familiarizar amb son istòria, son organologia, son repertòri e sa practica actuala e escotar son timbre unenc que seduguèt mantunas generacions de musicians.
40 ans d'Universitat Occitana d'Estiu
CIRDOC-Mediatèca Occitana

En 2016, l'Universitat Occitana d'Estiu de Nîmes célèbre sa quarantième édition.

Grâce à un partenariat inédit entre la MARPOC, Ràdio Lenga d'Òc et le CIRDOC, un programme de sauvegarde de la mémoire de l'Université Occitane d'Estiu a été mis en place. Archives administratives, documents de communication, photographies, actes mais aussi captations de conférences ont été collectés, traités, sauvegardés et en partie numérisés.

Grâce à une sélection de documents, qui s'enrichira au cours de l'avancée du projet, petit retour sur 40 ans d'Universitat Occitana d'Estiu.

>> Accéder à l'exposition virtuelle

Gaston Fèbus : un prince occitan
Centre interrégional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault)
ACCEDIR A LA MÒSTRA

Gaston III, comte de Fois, vescomte de Bearn, dintrèt dins la legenda jol nom e la grafia occitana de Fèbus.

Dins lo contèxte tumultuós de la Guèrra de Cent Ans (1337-1453), qu'opausa reialmes de França e d'Anglatèrra, marca l'epòca per son sens agut de la politica e son amor de las arts e de las letras. Se son demoradas mai que mai las accions militàrias màgers d'aquel estratèg militari, lo fast de sa cort e los desbòrdaments de son caractèr, Fébus aguèt tanben un ròtle de granda importància sus lo desvolopament de la lenga e de la cultura occitanas al sègle XIV.

Bon coneisseire de l'occitan dins sa varianta bearnesa tant coma l'occitan literari dels trobadors, fa de se lenga mairala un otís politic que li permet d'aumentar son poder sus l'ensems de la populacion de sos territòris. Es tanben un actor del desvolopament cultural en particulièr per lo domeni scientific.

Las voses de la modernitat
Centre inter-régional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault)
VEIRE LA MÒSTRA

Las Voses de la modernitat - Les voix de la modernité es una invitacion a descobrir una creacion poetica viva e rica, un dialòg amb lo Monde e l'Istòria, luenh del ponciu d'una cultura occitana forçadament « provincializada ». Celebracion de l'oralitat poetica, aquel percors virtual permet d'accedir a d'extraches mas tanben a de tèxtes complèts e dona a ausir, quand lo document existís, lo poèma mes en votz, de còps dins la votz meteissa del poèta. Es un percors virtual dinamic, que sens cercar l'exaustivitat, evoluís en foncion dels rescontres e dels projèctes.

Aital, en seguida de la coproduccion del cofret Arbres per las edicions Cardabelle e lo CIRDÒC, Voses vos propausa un angle d'interpretacion novèl, el rescontre entre las arts poeticas e fotograficas iniciat per l'artista Georges Souche. Arbres es una primièra seria de 12 cartas postalas que propausan 12 extraches de tèxtes d'unas de las grandas voses de la poesia occitana del sègle XX : Leon Còrdas, Max Roqueta, Marcèla Delpastre, Renat Nelli... De tèxtes que las fotografias de Georges Souche i fan resson a l'entorn d'una meteissa figura emblematica, l'arbre. Una descobèrta de la literatura occitana sus supòrt grafic que Voses propausa de perseguir e d'aprigondir en linha, gràcias a un sistèma de ligams e de flashcodes.
Lenga(s) de guèrra
Centre inter-régional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault)
VEIRE LA MÒSTRA

La question linguistica demòra curiosament absenta de l'istoriografia de la Primièra Guèrra mondiala en França. Demest los soldats bretons, basques, « ch'tis » - lo tèrme es, en mai, sortit de las trencadas - provençals, lengadocians, auvernhats o encara gascons per l'espaci occitanofòn, una granda majoritat testimonièt de son experiéncia de la guèrra dins de quasernets, letras, memòris e sovenirs, en francés. A partir d'aqueste constat, sembla que los istorians clavèron definitivament lo dorsièr de las lengas pendent la guèrra.

Mas l'istòria de la Granda Guèrra en França a considerablament mudat pendent las quaranta annadas passadas gràcias a una consideracion mai importanta per los documents produches per los soldats eles-meteis. Se seriá pogut pensar qu'aqueste retorn al « pòble », a las sorgas dirèctas dels combatents e de las populacions de l'arrièr, a la question sociala, e mai territoriala, auriá permés de revelar las nombrosas questions linguisticas que lo conflicte fa aparéisser per comprene la França de 1914, coma la, trebolada, de l'après 1918. Nos cal constatar qu'es pas encara estat totalament lo cas malgrat mai d'un trabalh (enfin) entreprés, en màger part sus los soldats bretons o, per çò que concernís la question « occitana », amb l'analisi de l'afar del 15en còs.

Flamenca : Lo cap d'òbra desconegut
Centre inter-régional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault)
ACCÉDER  À L'EXPOSITION EN LIGNE

Flamenca est un roman anonyme de 8095 vers octosyllabiques composé en ancien occitan vers le milieu du XIIIe siècle.
L'oeuvre raconte les amours de Guilhem de Nevers, jeune chevalier français doté de toutes les vertus physiques et morales, et de la belle Flamenca.
Le récit commence par la demande en mariage de Flamenca par Archambaut de Bourbon. Les noces sont célébrées avec faste à Nemours pendant huit jours puis suivent les festivités de l’arrivée de Flamenca à Bourbon. La description extraordinairement détaillée des fêtes de Bourbon, des danses, des musiques, des œuvres littéraires qui sont jouées, « le plus incroyable déploiement de culture vivante dont on puisse rêver » selon Yves Rouquette, ont fait de Flamenca un portrait exceptionnel de la société courtoise et ont pu lui donner l’image d’un roman historique.