Retour haut de page

Vidéoguide : Florac, terre de révoltes [images animées]

Voir la notice détaillée
florac-revoltas.JPG

Le saviez-vous ?

Le XVIe siècle est temps de Renaissance, artistique et culturelle. Pourtant, ce même siècle de François Ier est marqué en France par une guerre civile meurtrière qui va, durant plusieurs décennies, opposer catholiques et protestants.

A compter de la première moitié du XVIe siècle se développe, dans ce qui est encore une province du Saint-Empire romain germanique, un nouveau courant religieux qui va peu à peu gagner les pays limitrophes et bouleverser la situation religieuse et politique d'alors, le protestantisme.

Ce courant religieux émerge dans un contexte économique, politique et bien sûr religieux qui facilite son développement. Il trouve dans les terres d'Oc, et notamment en Languedoc, un terreau particulièrement favorable. Du XVIe siècle à la Révolution française, huguenots et camisards écrivent l'histoire en Gévaudan.

Ce vidéoguide d'animation a été réalisé en 2014 dans le cadre du projet e-Anem, financé par le FEDER en Languedoc-Roussillon. 

 

Appartient à :

Collection des vidéoguides de Florac

Transcription :

Traduction française

Au XVIe siècle, l'Europe est secouée par des révoltes contre les abus des seigneurs-évêques. Un courant religieux prend naissance : le protestantisme. La Réforme progresse rapidement en terres d'Oc, soutenue par les élites locales telle l'Université de Montpellier. Les Cévennes et le Gévaudan surtout, représentent une véritable terre d'asile. Leurs habitants vont se retrouver au cœur des conflits religieux. Ainsi Florac, va de sièges en bûcher... Le règne d'Henri IV semble un temps ramener la paix grâce à l'Édit de Nantes. Mais sa mort met un terme à la politique de tolérance. En 1627, Florac est assiégée par les catholiques. Lors de la Paix d'Alès, la ville échange l'abandon de ses fortifications contre la liberté de culte. Remparts et temple sont donc détruits. Pourtant les persécutions persistent. La résistance s'organise : un second temple est édifié. Les conversions s’accroissent. Les terribles « Dragons » sont alors envoyés en Gévaudan où ils sèment derrière eux la terreur. Lorsqu'en 1685 Louis XIV révoque l'Édit de Nantes, les protestants plongent dans la clandestinité. Une nouvelle page des Guerres de Religion s'ouvre alors : c'est la Révolte des Camisards. Nombreux sont les habitants de Florac impliqués. En représailles, la ville manque d'être rasée. Des hommes sont pendus ou envoyés aux galères... Il faut attendre la Révolution Française pour que soit rétablie la liberté religieuse. Mais aujourd’hui encore demeure en ces terres le souvenir de ces résistances.

Tèxte occitan del comentari

Al sègle XVI, l'Euròpa es secotida per de revòltas contre los abusses dels senhors-evèsques. Un  corrent religiós pren naissença : lo protestantisme.   La Refòrma progrèssa rapidament en tèrras d'Òc, sostenguda pels elèits locals coma l'Universitat de Montpelhièr. Cevenas e Gavaudan sustot representan una vertadièra tèrra d'asil.   Lors abitants se van retrobar al còr dels conflictes religioses. Atal Florac va de sètis en lenhièr...   Lo regne d'Enric IV sembla un temps ont tòrna la patz gràcias a l'Edit de Nantas. Mas sa mòrt met un tèrme a la politica de tolerància.  En 1627, Florac es assetjada pels catolics. Al moment de la Patz d'Alès, la vila escàmbia l'abandon de sas fortificacions contre la libertat de cult. Muralhas e temple son doncas destrusits. Pasmens las persecucions contunhan.   La resisténcia s'organiza : un segond temple es edificat. Las conversions se multiplican.  Los terribles « Dragons » son alara mandats en Gavaudan ont semenan darrièr eles la terror.    Quand en 1685 Loís XIV revòca l'Edit de Nantas, los protestants cabuçan dins la clandestinitat. Una pagina novèla de las Guèrras de Religion se dobrís alara : es la Revòlta dels Camisards.   Nombroses son los abitants de Florac implicats. En represalhas, la vila manca d'èsser destrusida. D'òmes son penjats o mandats a las galèras...   Cal esperar la Revolucion Francesa per que siá restablida… la libertat religiosa… Mas uèi encara demòra en aquelas tèrras lo sovenir d'aquelas resisténcias.

Citer ce document

Centre interrégional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault). Auteur, Kaleo design. Metteur en scène ou réalisateur, Florac, terre de révoltes / CIRDÒC-Mediatèca occitana, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://www.purl.org/occitanica/10535

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>