Retour haut de page

Lo viatge de Joana - Saison 2 / Épisode 1 [feuilleton radiophonique]

Voir la notice détaillée
IMG_1638.JPG

Le saviez-vous ?

Texte de l'épisode : 

Pour vous dire où j'en suis : je m'appelle Jeanne, je suis retraitée et avec une fille Mathilde, qui est venue me demander de l'aide, je suis venue me promener à Baltimore. Là j'ai un ami de jeunesse, Rémy, professeur de Langues Romanes à l'université. Mais cette fille Mathilde – la fille que je n'avais pas eue dans ma vie solitaire – pendant que j'étais à l'université avec Rémy est partie. Elle a trouvé un amoureux sur Internet. Quelle histoire !

Ce n'était pas possible pour moi de penser que Mathilde m'avait abandonnée. C'est sûr que je n'étais qu'une vieille femme et que les jeunes ont besoin de jeunesse... Mais j'avais l'impression d'avoir tout donné pour rien. Je commençai à pleurer doucement. Rémy ne savait que faire pour me consoler.

- Elle t'a demandé de l'aide. Ce que tu as fait c'est très bien. Maintenant elle est devenue adulte grâce à toi. Ne te fais pas de mauvais sang, elle reviendra. Peut-être pas demain mais un jour, c'est sûr ! Maintenant elle a besoin de se sentir libre.

- J'avais imaginé tellement de choses : je croyais avoir enfin une fille et ne plus être seule. Et je ne sais pas si l'homme qu'elle a pris est un bon choix.

- N'oublie pas que maintenant je suis là, je veux dire à côté de toi...

Il avait posé sa main sur mon épaule, mais ce n'était pas le moment. Je fis deux pas et je pris mon sac.

- Je veux aller me promener.
 
- Comme tu veux. Et où ?

- Sur le port pour voir les bateaux.

- Tu veux retourner à Fellspoint ? Je sais que tu aimes les bateaux mais aussi les gâteaux du café Bonaparte !

Et nous sommes partis. Nous avons marché, nous sommes allés boire du thé, manger un « muffin ». Plus de larmes mais de toutes façons la joie n'était plus de la partie. Nous sommes allés marcher dans un parc où des enfants jouaient. Je voyais Mathilde partout, dans les arbres, dans les voitures. Elle ne m'avait pas laissé le numéro de son portable. Et maintenant qu'est-ce que j'allais faire toute seule ?
Rémy travaillait et je ne parlais pas la langue. Il n'y avait qu'une seule issue : rentrer à la maison. Mais enfin j'étais venue pour voir Rémy. Est-ce que je serais venue sans Mathilde ?
Pendant des années j'avais rêvé de ce voyage. Je n'avais pas d'argent pour venir. Puis grâce à l'oncle Vincent j'en avais eu. Et maintenant que j'étais là je ne voulais plus rester.
Et tout d'un coup tout devint clair : j'avais peur de me retrouver seule dans une maison avec un homme. Ça faisait tellement de temps, peut-être trente cinq ans que personne n'avait caressé ma peau, que je ne savais plus ce qu'était un baiser sur la bouche sans aller plus loin...

Les feuilles commençaient à faire un tapis sur l'herbe et avec le soir l'humidité montait de la terre. Ma tête tournait, je ne voyais plus rien. Tout d'un coup Rémy prit ma main et la serra dans la sienne. Ce fut comme un éclair dans tout mon corps. Je n'osais pas le regarder mais un sourire s'épanouit sur mes lèvres comme une délivrance. Une porte s'était ouverte dans ma solitude. Nous avons marché comme deux petits revenant à la maison après l'école. Quand nous sommes rentrés il n'y avait toujours rien : Mathilde n'avait pas appelé.

- Ne te fais pas de souci, si elle a un problème elle saura où te trouver.

- Pas simple d'être calme et raisonnable pour une femme qui n'a pas fait autre chose dans sa vie et qui est tout d'un coup sortie de son chemin.

- Si tu veux, tu en trouveras un autre chemin....

- Il me faut acheter un mobile.

- Pas de problème, demain. Ce soir je veux te faire découvrir une spécialité de Baltimore : le gâteau de crabe, « crab cake ».Tu veux manger ici ou au restaurant ?

- Peut-être ici avec un verre de vin.

- Je vais acheter tout ça, attends-moi comme une petite fille. Ce sera vite fait.

Assise devant la fenêtre de la cuisine j'ai attendu. Les arbres dans ce pays sont si grands. C'est bon pour l'été ! La nuit arrivait. Puis je suis allée chercher mon billet d'avion. Le retour en France était prévu pour le 15 Décembre : deux mois ici : qu'est-ce que j'allais faire ?

C'était important de découvrir la cuisine. J'ai trouvé une salade, elle était déjà prête. Un peu de vinaigre, d'huile et de sel dans un saladier et tout allait bien...
Le temps passait : ça ne faisait pas loin d'une heure que Rémy était parti. Et s'il avait eu un accident ? Peut-être qu'à cette heure il était à l'hôpital à moitié mort ? Il ne manquerait plus que ça : me retrouver toute seule dans cette maison, dans un pays étranger où je ne connaissais personne.
Et Rémy avait pris ma main, l'avait laissée et rien de plus. Je commençais à me ronger les ongles comme quand j'étais petite fille. Est-ce que je l'aimais ? Et lui qu'est-ce qu'il voulait ? C'est moi qui l'avait appelé pour venir le voir de l'autre côté de la mer.

- Jeanne, je suis là ! C'était un peu long car ils ont dû préparer le « crab cake ». Il n'y en avait plus. C'est samedi et tout le monde en veut !

- Ah bon !

- Eh bien, qu'est-ce qui se passe ? Tu as pleuré ?

- Mais non ! J'ai préparé la salade et je t'attendais. Je suis heureuse de te voir.

- Et pour commencer, un bon coup de vin !

Et après tout s'est bien passé. Le vin dans mes veines a fait son chemin. Le « crab cake » était plus que bon. Il me faut trouver la recette : au village ils seront très heureux de manger ça.

Et le lendemain matin c'était dimanche et après 35 ans de solitude dans mon lit je me suis réveillée dans les bras d'un Rémy plein de sourires. Une vie nouvelle commençait peut-être...

Appartient à :

Lo viatge de Joana - Liste des épisodes

Citer ce document

Clément, Anne. Auteur, interprète, Benichou, Julien. Compositeur, Vidal, Alain. Interprète, Huang, Edda. Interprète, Benichou, Daphné. Interprète, Zinner, Lucas. Interprète, Lo viatge de Joana : Saison 2 - Épisode 1 / Compagnie Gargamèla-Théâtre, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://www.occitanica.eu/omeka/items/show/16109

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>