Retour haut de page

Vidéoguide : Le roman de Flamenca [images animées]

Voir la notice détaillée
Afficher le sommaire

SOMMAIRE

flamenca-videoguide.jpg

Le saviez-vous ?

Le roman de Flamenca, rédigé en occitan au XIIIe siècle par un anonyme, nous est parvenu sous la forme d'un unique manuscrit incomplet, retrouvé à Carcassonne à la faveur des confiscations révolutionnaires.

Ce vidéoguide d'animation réalisé en 2013 dans le cadre du projet e-Anem vous propose de (re)découvrir ce chef-d'œuvre sulfureux de la littérature médiévale, resté inconnu durant près de six siècles.

Version occitane sous-titrée en français

Appartient à :

Collection des vidéoguides de Carcassonne

Transcription :

Tèxte occitan

Roman de mors sens cap d'equivalent dins l'immensa literatura romanesca de l'Edat Mejana, Flamenca foguèt compausada al sègle XIII per un anonim. Pasmens, aqueste cap d'òbra occitan èra illegibla per sos contemporanèus, a causa de sa libertat de ton e d'un estil fòrça en avança sus son temps.

Flamenca
desvolopa, long de sas paginas, las tematicas cortesas e cavalierescas a travèrs las amors escandalosas de Guilhèm de Nivèrns, jove cavalièr de la mina de "prince galant", e de la bèla Flamenca, esposa d'Archambaut de Borbon.

Embarrada dins una torre per un marit qu'espèra qu'atal l'aluenharà de las temptacions, Flamenca rencontra Guilhèm, en consequéncia de sa quita reclusion. Lo jovenèl multiplica las rusas per aprochar la bèla misteriosa, se desguisa quitament – provocacion ultima - en monge per consomar la ligason.

L'exaltacion de l'amor carnal se mescla a la trama del "castia-gilós" dels trobadors, la punicion del gelós, Jamai la morala i es pas salva.

L'unic exemplar es uèi conservat a Carcassona. Flamenca foguèt redescubèrta al sègle XIX e quita pas, dempuèi aquel moment, d'apassionnar e d'inspirar. Incarna, sens cap de dobte, tot un art d'aimar.

Traduction française


Roman de mœurs auquel rien ne peut être comparé dans l'immense littérature romanesque du Moyen Âge, Flamenca fut composée au XIIIe siècle par un anonyme. Ce chef-d'œuvre occitan était pourtant illisible pour ses contemporains, du fait de sa liberté de ton et d'un style très en avance sur son temps.

Flamenca développe en ses pages les thématiques courtoises et chevaleresques à travers les amours scandaleuses de Guilhem de Nevers, jeune chevalier aux allures de "prince charmant" et de la belle Flamenca, épouse d'Archambaut de Bourbon.

Enfermée dans une tour par un mari qui espère ainsi l'éloigner des tentations, Flamenca rencontre au contraire Guilhem, du fait même de sa réclusion. Le jeune homme multiplie les ruses pour approcher la belle mystérieuse, se déguisant même – provocation ultime - en moine pour consommer la liaison.

L'exaltation de l'amour charnel se mêle à la trame du "castia-gilós" des troubadours, la punition du jaloux, Jamais la morale n’y est sauve.

L'unique exemplaire est aujourd'hui conservé à Carcassonne. Flamenca fut redécouverte au XIXe siècle et ne cesse depuis de passionner et d'inspirer. Elle incarne, il est vrai, tout un art d'aimer.

Citer ce document

Centre inter-régional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault). Auteur, Kaleo design. Metteur en scène ou réalisateur, Flamenca / CIRDÒC-Mediatèca occitana, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://www.purl.org/occitanica/5112

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>