Retour haut de page

Vidéoguide : Dame Carcas [images animées]

Voir la notice détaillée
vignette.jpg

Le saviez-vous ?

À l'entrée de la Cité de Carcassonne, une femme observe les visiteurs… Qui donc est-elle ?  "Je suis Carcas" lit-on en latin sur l'original de son buste, conservé au château comtal.

Ce vidéoguide d'animation a été réalisé en 2014 dans le cadre du projet e-Anem, financé par le FEDER en Languedoc-Roussillon.

Version occitane sous-titrée en français

Appartient à :

Collection des vidéoguides de Carcassonne

Transcription :

Tèxte occitan


A l'entrada de la Ciutat de Carcassona, una femna espepissa los visitors… Mas qual es aquela ? "Soi Carcàs", se legís en latin sus l'original de son bust, conservat al castèl comtal.
Carcàs... enigmatica protectitz.

Segon la legenda, tot comença quand Carlesmanhe entrepren lo sèti de la Ciutat, alara a las mans del prince sarrasin Balaach. Mas Baalach defunta e Dòna Carcàs li succedís. Aprèp 5 longas annadas de sèti e de privacion, Dòna Carcàs passa a l'ofensiva… amb rusa. Se preten que la diseta a deimat sas tropas ? Pòsta sus sas muralhas una armada d'òmes garruts... de palha. Carlesmanhe se felicita d'afamar la Ciutat ? Gara-aquí que recep un pòrc ben gras...

Descoratjat, l'emperaire se retira enfin. En vesent que Dòna Carcàs le ven saludar, un de sos companhons s'esclama : "Senhor, Carcàs te sona"...

Destinada a noirir la rivalitat entre Ciutat e Vila Baissa, Dòna Carcàs - o sa legenda - contunha de velhar sus aquesta "Carcàs-sona" que, benlèu, li deu… son nom.

Traduction française

À l'entrée de la Cité de Carcassone, une femme observe les visiteurs. Qui donc est-elle ? "Je suis Carcas" lit-on en latin sur l'original de son buste, conservé au château comtal.
Carcas... énigmatique protectice.

Selon la légende, tout commence lorsque Charlemagne entreprend le siège de la Cité, alors aux mains du prince sarrasin Balaach. Mais Baalach périt et Dame Carcas lui succède. Après 5 longues années de siège et de privation, Dame Carcas passe à l'offensive… par la ruse. On prétend que la disette a décimé ses troupes ? Elle poste sur ses remparts une armée de vigoureux hommes... de paille. Charlemagne se félicite d'affamer la Cité ? Voilà qu'il reçoit un cochon bien gras...

Découragé, l'empereur se retire enfin. Voyant que Dame Carcas vient le saluer, un de ses compagnons s'écrie : "Sire, Carcas te sonne"...

Vouée à nourrir la rivalité entre Cité et Ville-Basse, Dame Carcas - ou sa légende - continue à veiller sur cette "Carcas-sonne" qui lui doit peut-être… son nom.

Citer ce document

Centre inter-régional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault). Auteur, Kaleo design. Metteur en scène ou réalisateur, Dame Carcas / CIRDÒC-Mediatèca occitana, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://www.purl.org/occitanica/5190

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>