Retour haut de page

Vidéoguide : Le Pastel [images animées]

Voir la notice détaillée
vignette.jpg

Le saviez-vous ?

De 1462 à 1562, la culture et la transformation du pastel font connaître un véritable âge d'or au Lauragais.

Ce vidéoguide d'animation a été réalisé en 2014 dans le cadre du projet e-Anem, financé par le FEDER en Languedoc-Roussillon.

Version occitane sous-titrée en français.

Appartient à :

Collection des vidéoguides du Lauragais

Transcription :

Traduction française

"Le pastel ne vit bien qu'en Lauragais », si l'on en croit Olivier de Serres... Le Lauragais, "pays de cocagne", est niché entre Pyrénées et Montagne noire, dans un triangle formé par Albi, Carcassonne et Toulouse.

Connu pour ses propriété médicinales, le pastel est aussi, très tôt, recherché par peintres et teinturiers. Car de ces feuilles séchées, puis mises en boules appelées « cocagnes », on retire une couleur unique, le « bleu pastel ». Dès le Moyen Âge, le pastel s'impose ainsi par sa qualité face aux produits tinctoriaux du Nord. De 1462 à 1562, il fait connaître un véritable âge d'or au Lauragais.

La plante fabuleuse colore ainsi toute l'Europe, traversant l'Occitanie vers l'Atlantique, l'Espagne et l'Italie. A la tête de ces échanges, les Toulousains s'imposent progressivement. Leurs riches constructions alimentent le mythe du Pays de Cocagne, encore chanté au XIXe siècle par Auguste Fourès. En fait, la culture du pastel est exigeante, dangereuse, et profite surtout aux marchands pasteliers.

Aujourd'hui le pastel est utilisé en chimie fine et en pharmacie. La découverte des bienfaits rajeunissants de l'huile vierge de pastel continue de faire de « l'herbe du Lauragais » un véritable élixir du pays de Cocagne.

Tèxte del commentari occitan

Le pastèl viu pas plan qu'en Lauragués », se cresèm Olivier de Serres... Lauragués, "país de cocanha", es nisat entre Pirenèus e Montanha negra, dins un triangle format per Albi, Carcassona e Tolosa.

Conegut per sas proprietats medicinalas, le pastèl es tanben, lèu, recercat per pintres e tinturièrs. Perque d'aquelas fuèlhas secadas, puèi mesas en bolas apeladas « cocanhas », se'n extrai una color unica, lo « blau pastèl ». Tre l'Edat Mejana, le pastèl s'impausa atal per sa qualitat fàcia als produits tinctorials del Nòrd. De 1462 a 1562, fa conéisser un vertadièr atge d'aur a Lauragués. 

La planta fabulosa colora atal Euròpa tota, en traversant Occitània cap a l'Ocean Atlantic, Espanha e Itàlia. A la tèsta d'aqueles escambis, los Tolosans s'impausan progressivament. Lors ricas construccions alimentan le mite del País de Cocanha, encara cantat al sègle XIX per Fourès, de Castèlnòu d'Arri. En fait, la cultura del pastèl es exigenta, dangierosa, e profièta sustot als merchands pastèliers.

Uèi le pastèl es utilizat en quimia fina e en farmàcia. La descobèrta dels benfaits rejovenissents de l'òli vèrge de pastèl contunha de faire de « l'èrba de Lauragués » un vertadièr elixir del país de Cocanha.

Citer ce document

Centre interrégional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault). Auteur, Kaleo design. Metteur en scène ou réalisateur, Le Pastel / CIRDÒC-Mediatèca occitana, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://www.purl.org/occitanica/5195

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>