Retour haut de page

Vidéoguide : La Grenouille de Saint-Paul [images animées]

Voir la notice détaillée
granhota.JPG

Le saviez-vous ?

La célèbre rainette de Narbonne, toujours présente dans l'église aujourd'hui, a une patte cassée. C'est autour de celle-ci que se concentre l'histoire rédigée en 1856 par le poète narbonnais Hercule Birat dans La Gragnotto dé Sant-Paul.

Ce vidéoguide d'animation a été réalisé en 2014 dans le cadre du projet e-Anem, financé par le FEDER en Languedoc-Roussillon. Version occitane sous-titrée en français.

Appartient à :

Collection des vidéoguides sur Narbonne

Transcription :

Tèxte occitan

Al fons del benechièr de la glèisa Sant Pau de Narbona, trobam… òc, una granhòta de marme, que barbòta dempuèi fòrt longtemps…

Fòrça legendas l’enròdan : seriá una anciana alligada de Sant Pau dins un desfís que l'opausava als pescaires de Bajas …

O una Romana convertida transformada en reineta per escapar al martir.

O una quita simpla granhòta, petrificada per qu'arrèste de perturbar lo presic del Sant per sos coarnaments !

Mas perqué lo paure batracian a pas que tres patas ? Ercul Birat, poèta narbonés del sègle XIX, a son idèa sus la question :

Un companhon nomenat Calliste de Nancy entamena son torn de França. Son paire le soma d'anar pendent son viatge dins la glèisa de Sant Pau. Aquí, poirà descobrir la Granhòta. Un sovenir de pèira del sèti de Narbona pendent lo qual los abitants subrevisquèron en se noirissent de batracians.

Arribat sus plaça, Calliste vei plan de monuments, mas oblida lo benechièr... A pena tornat a l'ostal, aquí-lo doncas qu'es renviat a Narbona per son paire. Sus la rota, lo jovent premedita sa vengança. Davant l’animal, tempta de le redusir a tròces.
L’aiga del benechièr se càmbia subitament en sang. Lo jovent espaventat fugís puèi s’espatarra. Passarà una annada a l’espital.

Dins una varianta d'aquela istòria, escricha per Frederic Mistral, nòstre obrièr es originari de Grassa, mas nòstra reineta perd totjorn sa pata avant drecha…


Traduction française

 

Au fond du bénitier de l’église Saint-Paul de Narbonne, nous trouvons… oui, une grenouille de marbre, qui patauge depuis fort longtemps…

Bien des légendes l’entourent : elle serait une ancienne alliée de Saint-Paul dans un défi l'opposant aux pêcheurs de Bages …

Ou une romaine convertie transformée en rainette pour échapper au martyre.

Voire une simple grenouille, pétrifiée afin qu'elle cesse de perturber le prêche du Saint par ses coassements !

Mais pourquoi le pauvre batracien n'a-t-il que trois pattes ? Hercule Birat, poète narbonnais du XIXe siècle, a son idée sur la question :

Un compagnon dénommé Calliste de Nancy entame son tour de France. Son père le somme de se rendre durant son voyage dans l'église Saint-Paul. Là, il pourra découvrir la Granhòta. Un souvenir de pierre du siège de Narbonne durant lequel les habitants survécurent en se nourrissant de batraciens.

Arrivé sur place, Calliste voit bien des monuments, mais oublie le bénitier... À peine rentré chez lui, le voilà donc renvoyé à Narbonne par son père. Sur la route, le jeune homme prémédite sa vengeance. Devant l’animal, il tente de le réduire en morceaux.
L’eau du bénitier se change soudainement en sang. Le jeune homme effrayé fuit puis s’écroule. Il passera une année à l’hôpital.

Dans une variante de cette histoire, écrite par Frédéric Mistral, notre ouvrier est originaire de Grasse, mais notre rainette perd toujours sa patte avant droite…

Citer ce document

Centre inter-régional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault). Auteur, Kaleo design. Metteur en scène ou réalisateur, La Grenouille de Saint-Paul / CIRDÒC-Mediatèca occitana, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://www.purl.org/occitanica/5262

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>