Retour haut de page

Vidéoguide : Villeneuvette de fil en aiguille [images animées]

Voir la notice détaillée
P14a_vignette.png

Le saviez-vous ?

À quelques kilomètres de Lodève figure sur la carte la bien-nommée Villeneuvette, ou Fatura en occitan. Au XVIIe siècle en effet, tirant parti de la tradition textile séculaire de Lodève, est créée ici une manufacture drapière autour de laquelle, de fil en aiguille et sous l’impulsion de ses directeurs, se développe une ville nouvelle dont nous vous proposons de découvrir l’histoire.

Appartient à :

Collection des vidéoguides sur Lodève

Transcription :

Tèxte occitan

Tre l'Edat Mejana, Lodeva s'afirma coma un centre textil màger. La region, idealament plaçada al còr dels caireforcs d'escambis de matèrias primièras lanièras, aculhís long dels sègles pas mens de doas manufacturas reialas.
 
La mai anciana de las doas es reconeguda tre lo 20 de julhet de 1677 per Loís XIV. Colbèrt, son ministre, vòl far de Lengadòc una region textila de primièr plan en tirant profièch de sa rica tradicion.
 
Installada a qualques quilomètres de Lodeva, la manufactura pòrta un toponime explicit : la Fatura. Son nom francés, Villeneuvette, es d'autant mai evocator. En efièch, comèrcis, servicis e lòtjaments van contribuir a far de la manufactura una vertadièra "vila nòva".
 
La Fatura constituís un rare exemple de manufactura en mitan rural. Al sègle XIX, jos la direccion dels Mèstres, lo site jòga tanben un ròtle de laboratòri del filantropisme e del paternalisme.
 
Mas al sègle XX, la manufactura escapa pas a la crisi. En 1960, sembla que la tradicion textila s'atuda en Lodevés... per melhor renàisser de sas cendres. En 1964, l'arribada de femnas harquis dins la region permet la dobertura d'un talhièr de confeccion de tapisses.
 
Dos ans pus tard, lo talhièr es integrat al Mobilièr nacional coma antena en província de la prestigiosa Manufactura de la Savonnerie. Lo talhièr lodevés i conjuga los saber-far per prepausar una produccion resoludament virada cap a la modernitat. 


Traduction française 

Dès le Moyen Âge, Lodève s'affirme comme un centre textile majeur. La région, idéalement placée au c?ur des carrefours d'échanges de matières premières lainières, accueille au fil des siècles pas moins de deux manufactures royales.

La plus ancienne d'entre elles est reconnue dès le 20 juillet 1677 par Louis XIV. Colbert, son ministre, souhaite faire du Languedoc une région textile de premier plan en tirant profit de sa riche tradition.

Installée à quelques kilomètres de Lodève, la manufacture porte un toponyme explicite : la Fatura. Son nom français, Villeneuvette, n'est pas moins évocateur. En effet, commerces, services et logements vont contribuer à faire de la manufacture une véritable "ville neuve".

Villeneuvette constitue un rare exemple de manufacture en milieu rural. Au XIXe siècle, sous la direction des Maistre, le site joue également un rôle de laboratoire du philantropisme et du paternalisme.

Mais au XXe siècle, la manufacture n'échappe pas à la crise. En 1960, la tradition textile semble s'éteindre en Lodévois... pour mieux renaître de ses cendres. En 1964, l'arrivée de femmes harkis dans la région conduit à l'ouverture d'un atelier de confection de tapis.

Deux ans plus tard, l'atelier est intégré au Mobilier national comme antenne en province de la prestigieuse Manufacture de la Savonnerie. L'atelier lodévois y conjugue les savoir-faire pour proposer une production résolument tournée vers la modernité.

Citer ce document

Centre inter-régional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault). Auteur, Kaleo design. Metteur en scène ou réalisateur, Villeneuvette de fil en aiguille / CIRDÒC-Mediatèca occitana, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://www.purl.org/occitanica/5273

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>