Retour haut de page

Vidéoguide : Léon Cordes, poète paysan [images animées]

Voir la notice détaillée
P15a_vignette.png

Le saviez-vous ?

Écrivain majeur de la modernité occitane, homme de théâtre et d'engagement, Léon Cordes fut très attaché à la cité de Minerve, terre d'enfance qu'il raconte dans son Pichòt libre de Menèrba, et met en scène dans Menèrba 1210.

Appartient à :

Collection des vidéoguides sur Minerve

Transcription :

Tèxte en occitan

"Se lo camin fasiá pas lo torn de la Tèrra,
d'ont podriá venir lo camin ?"

Atal, dins un poèma magnific, Leon Còrdas fa passar lo camin planetari per Menèrba, antica ciutat brigalhada per la Crosada contra los Albigeses qu'i aluquèt son primièr lenhièr.

Leon Còrdas i passa una enfància breçada per l'occitan. Es lenga de l'imaginari e de la beutat, illustrada pel papeta Bauron e lo quenque, contaires populars dins la melhora tradicion.

Admirator de Verlaine, de Josep Sebastià Pons e de Lorca, Leon Còrdas compausa a 15 ans sos primièrs poèmas. Mas sa vocacion es lo teatre. O descobrís amb la tropa d'Ernest Vieu que trionfa en Lengadòc amb un art occitan vertadièrament popular.

Lo jove Leon Còrdas rencontra tanben Carles Camprós e tota la generacion del "Novèl Lengadòc" a l'entorn del grand poèta Max Roqueta. Tre alara, Còrdas es sus totes los fronts occitans : en literatura coma poèta, romancièr, dramaturg, al cinèma coma scenarista o actor, en musica amb de cançons, en politica coma defensor de la causa païsana, e solide al teatre.

En 1985 lo camin d'aquel "barrutlaire", coma se definís, lo fa tornar a Menèrba ont liura una darrièra batalha amb Menèrba 1210. Una pèça espectaclosa, a l'escala del site majestuós de la ciutat de son enfància.

Fa apèl als Menerbeses per realizar aquela "superproduccion" occitana", que presenta pendent dos ans davant mai de 10'000 espectators l'istòria universala de son tròç de camin.

Traduction française

"Si le chemin ne faisait pas le tour de la terre,
d'où pourrait-il venir, le chemin ?"

Ainsi, dans un poème magnifique, Léon Cordes fait passer le chemin planétaire par Minerve, antique cité brisée par la Croisade contre les Albigeois qui y alluma son premier bûcher.

Léon Cordes y passe une enfance bercée par l'occitan. Il est langue de l'imaginaire et de la beauté, illustré par le papeta Bauron et le quenque, conteurs populaires dans la meilleure tradition.

Admirateur de Verlaine, de Josep Sebastià Pons et de Lorca, Léon Cordes compose à 15 ans ses premiers poèmes. Mais sa vocation est le théâtre. Il le découvre avec la troupe d'Ernest Vieu qui triomphe en Languedoc avec un art occitan véritablement populaire.

Le jeune Léon Cordes rencontre aussi Charles Camproux et toute la génération du "Nouveau Languedoc" autour du grand poète Max Rouquette. Dès lors, Cordes est sur tous les fronts occitans : en littérature comme poète, romancier, dramaturge, au cinéma comme scénariste ou acteur, en musique avec des chansons, en politique comme défenseur de la cause paysanne, et bien sûr au théâtre.

En 1985 le chemin de ce "nomade", comme il se définit, le ramène à Minerve où il livre une dernière bataille avec Menèrba 1210. Une pièce spectaculaire, à l'échelle du site grandiose de la cité de son enfance.

Il fait appel aux minervois pour réaliser cette "superproduction occitane", présentant durant deux ans devant plus de 10'000 spectateurs l'histoire universelle de son bout de chemin.

Citer ce document

CIRDÒC-Mediatèca occitana, Kaleo design. Metteur en scène ou réalisateur, Léon Cordes, poète paysan / CIRDÒC-Mediatèca occitana, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://www.purl.org/occitanica/5281

Contribuez

Òsca per aquel document! Cortet, bona lenga, plan ritmat, una polida entrada dins lo monde de Leon Còrdas.

L'ai senhalat sul site d'occitan de l'academia de Tolosa.

Just una pichòta remarca: lo grand poèta espnhòl se ditz Federico GARCíA LORCA (e non pas LLORCA). Se poiria benlèu adobar, al mens dins lo tèxt escrit ?  Plan coralament, Didier AGAR

Répondre

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>