Retour haut de page

Vidéoguide : Bouvine, à la suite du Marquis [images animées]

Voir la notice détaillée
P20b_vignette.png

Le saviez-vous ?

À l'est du département de l'Hérault et dans une bonne part de celui du Gard, s'étendent des zones humides, partie occidentale de la Camargue. Au cœur de cette Petite Camargue, évoluent manadiers et taureaux noirs, les bióus qui chaque année, d'avril en octobre défient l'homme au cours des courses camarguaises. Cette pratique sportive consiste pour les raseteurs, à décrocher grâce à de petits crochets de métal, la cocarde placée sur l'os frontal de l'animal.

La bouvine, tradition séculaire de ces espaces, regroupe autour d'elle la communauté villageoise au cours des fêtes votives. Abrivada, capelada, aubadas et empègas perpétuent les rites et traditions de cette fête aux accents occitans.

Appartient à :

Collection des vidéoguides sur Aigues-Mortes

Transcription :

Tèxte en occitan 

"Siéu lou Biòu ! Prouvènço abelano,
Ai liga 'mé lou fiéu d'Ariano
L'Ouriènt a toun astrado, Omèro a toun Mistrau […]"
Atal s'acaba lo discors del biòu dins lo poème éponime de Folco de Baroncelli.
 
Dins lo linhatge del Felibritge, lo poèta d'Ais dedica sa vida a la bovina. Aquela practica reünís tant la corsa camarguesa coma los rites que l'enròdan, e en particular l'espectaclusa abrivado, l'arribada dels taures.
 
Coneguda dempuèi lo sègle XV, la corsa camarguesa opausa òme e biòu. L'emblematic taure negre de Camarga es lo vertadièr eròi d'aqueste jòc tauromaquic sens mesa a mòrt.
 
Al sègle XIX, fàcia a la concurréncia creissenta de la corrida, Baroncelli entrepren de rendre a la Bovina sas letras de noblessa. Li ofrís alara de règlas e una visibilitat novèlas.
 
Autor de fòrça escriches sus la Camarga e los bióus, lo Marqués fonda parallèlament la « Nacioun gardiano », associacion de salvagarda de las tradicions del país d'Arle, de la Camarga e dels païses taurins. Proprietari de la Manado Santienco, mena en 1921 a Nimes, La Levada dels Tridents, manifestacion pacifista pel manteniment de la corsa camarguesa.
 
Defensor, cantoral e renovator de la Bovina, Lou Marqués es tanben lo principal artesan de sa memòria. S'acampa al Palas del Roure, proprietat familiala, de colleccions preciosas que retraçan l'istòria d'una practica e d'un pòble.
 
Uèi, mai de 70 ans aprèp la mòrt de Baroncelli e gràcias a el, la Fé di Bióu demòra totjorn autant viva en Camarga, e acampa prèp de 250 000 espectators annadièrs. 

Traduction française

"Siéu lou Biòu ! Prouvènço abelano,

Ai liga 'mé lou fiéu d'Ariano

L'Ouriènt à toun astrado, Omèro a toun Mistrau […]"

Ainsi s'achève le discours du bióu dans le poème éponyme de Folco de Baroncelli.

 

Dans la lignée du Félibrige, le poète aixois dédie sa vie à la bovina. Celle-ci rassemble tant la course camarguaise que les rites qui l'entourent, dont la spectaculaire abrivado, l'arrivée des taureaux.

 

Connue depuis le XVe siècle, la course camarguaise oppose homme et bióu. L'emblématique taureau noir de Camargue est le véritable héros de ce jeu tauromachique sans mise à mort.

 

Au XIXe siècle, face à la concurrence croissante de la corrida, Baroncelli entreprend de rendre à la Bovina ses lettres de noblesse. Il lui offre alors des règles et une visibilité nouvelles.

 

Auteur de nombreux écrits sur la Camargue et les bióus, le Marquis fonde parallèlement la « Nacioun gardiano », association de sauvegarde des traditions du pays d'Arles, de la Camargue et des pays taurins. Propriétaire de la Manado Santienco, il mène en 1921 à Nîmes, La Levée des Tridents, manifestation pacifiste pour le maintien de la course camarguaise.

 

Défenseur, chantre et rénovateur de la Bouvine, Lou Marqués est également le principal artisan de sa mémoire. Il réunit au Palais du Roure, propriété familiale, de précieuses collections retraçant l'histoire d'une pratique et d'un peuple.

 

Aujourd'hui, plus de 70 ans après la mort de Baroncelli et grâce à lui, la Fé di Bióu demeure toujours aussi vive en Camargue, réunissant près de 250 000 spectateurs annuels. 

Citer ce document

Centre inter-régional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault), Kaleo design. Metteur en scène ou réalisateur, Bouvine, à la suite du Marquis / CIRDÒC-Mediatèca occitana, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://www.purl.org/occitanica/5285

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>