Explorar los documents (8712 total)

Aficha Lous Dreyts de l'Ome : Libertat
CIRDOC

Aquesta aficha es estada realizada e difusada en tiratge limitat pel CIRDÒC a l'escasença de la recepcion del Delegat general a la lenga francesa e a las lengas de França en genièr de 2016.
S'agís d'un montatge grafic a partir d'extraches del manuscrit de la traduccion de la Declaracion dels dreches de l'òme e del ciutadan mandada per l'avocat bordalés Pierre Bernadau a l'abat Grégoire en 1790.
Lo manuscrit original es conservat a la Bibliotèca de la Societat de Port-Royal (ms REV 222).

Lo Gai Saber. - Annada 18, n° 149 mars 1937
Estieu, Prosper (1860-1939). Directeur de publication
Lo Gai Saber es una revista literària occitana publicada dempuèi 1919. La rubrica L'Òrt dels trobaires es consacrada a la poesia, la rubrica Bolegadisa occitana balha d'informacions sus l'actualitat de l'accion occitana. La revista se fa tanben lo resson de las publicacions del domeni occitan e dels resultats del concors annadièr de poesia occitana de l'Acadèmia dels Jòcs florals.
Lo Gai Saber. - Annada 18, n° 148 febrièr 1937
Estieu, Prosper (1860-1939). Directeur de publication
Lo Gai Saber es una revista literària occitana publicada dempuèi 1919. La rubrica L'Òrt dels trobaires es consacrada a la poesia, la rubrica Bolegadisa occitana balha d'informacions sus l'actualitat de l'accion occitana. La revista se fa tanben lo resson de las publicacions del domeni occitan e dels resultats del concors annadièr de poesia occitana de l'Acadèmia dels Jòcs florals.
Lo Gai Saber. - Annada 17 [sic], n° 147 janvièr 1937
Estieu, Prosper (1860-1939). Directeur de publication
Lo Gai Saber es una revista literària occitana publicada dempuèi 1919. La rubrica L'Òrt dels trobaires es consacrada a la poesia, la rubrica Bolegadisa occitana balha d'informacions sus l'actualitat de l'accion occitana. La revista se fa tanben lo resson de las publicacions del domeni occitan e dels resultats del concors annadièr de poesia occitana de l'Acadèmia dels Jòcs florals.
Souflaculs de Nontronh
Institut occitan (Pyrénées-Atlantiques)

La mascarada daus Soflaculs de Nontronh, qu’a generalament luòc en abriau, combina mantun element carnavalesc : de las viòrlas e una taulada carnavalesca segut d’un bal lo dissabde. Apuei, lo dieumenc apres-miegjorn, un defilat segut d’un jutjament mai de la cramacion de Carnavau. La passejada es tot-parier dominada per lo rituau daus Soflaculs.

1/ La practica a l'ora d'ara

Los soflaculs

‘Quela fòrma carnavalesca s’inscriu dins lo rituau de circulacion de las bufadas per faire venir la prima. Los Soflaculs son vestits e mascarats de blanc : bonet blanc, chamisas e caleçons, la chara blanchida per de la farina. De cent a tres-cent segon las annadas, dispausats sur doas cordadas, pòrtan chascun un bufareu. Despues lo començament dau sègle XX, un personatge en frac negre e chapeu naut-de-fòrma guida lo rituau e lo davança amb un sibleu. L’evolucion daus Soflaculs s’executa en uech movements : s’agroar, bufar au cuòu dau que davança, se relevar, se revirar en fasent virar lo bufareu au nivèu de la chara ; s’agroar, bufar au cuòu dau que seg, se relevar e, enfin, repréner la marcha. Tanleu que lo pòden, los Soflaculs s’eschapan de la cordada e van bufar sos los cotilhons de las femnas.

Lo defilat

Mai d’un personatge recurrent participa tanben au defilat : faus curat, faus maridats, de las vielhas dont « La Vielha Barreta » qu’es ‘na « vielha bochada » qu’evòca la Chançon daus Soflaculs ; daus travestits, daus banturlas, lo rei fenhant sur son char apelat Dagobert Ier, daus faus pompiers, un bufareu-char que bufa daus confetís, daus nenets e daus monges. Lo defilat se fa al son de bandas e fanfaras. Dos gendarmes, un avocat e un procuraire encadrant Bufador, lo guidant jusc au luòc de son jutjament. ‘Queu « bufador », que passa son temps a s’eschapar de las mans daus gendarmes per bisiar totas las femnas, personifica ‘quí lo Carnavau. S’es substituit despues las annadas 1990 a « Petaçon » figura coneguda dins tot Peirigòrd.  Sus la plaça de la mairia, los Soflaculs s’installan sur las marchas ent’a luòc l’intronizacion daus elegits coma membres de la Frairia de la Sardina Valorosa (de las sardinas sechadas e pudentas pendilhadas sur un cercle maiat).

Los banturlas

Lo dissabde en fin de jornada, los Banturlas, apareguts dins las annadas 2000, amb de las mascas rojas dau grand nas ponchut, vestits de blanc coma los Soflaculs ; una sur e daus monges se permenan dens la vila e fan de las viòrlas : s’introduisen chas los abitans e se fan servir a beure. Tenen ‘na granda eschala qu’utilizan per montar a las fenestras e utilizan un sistèma de montada e de davalada dau vin amb ‘na percha.

2/ Aprendissatge e transmission

L'aprendissatge e la transmission d'aqueste carnaval se fa per immersion e repeticion. En efièch, los mai joves aprenon sul pilòt per imitacion del ritual e per iniciacion dels mai ancians, de còps per aprendissatge dins las familhas.

3/ Istoric

La fòrma daus Soflaculs, deijà atestada en 1850 a Nontronh, es tanben presenta a Sent-Claudi dins lo Jurà, e sos ‘na fòrma residuala dins ‘na trentena de vilatges d’Eraut.
Deijà coneguda a l’Atge Mejan, aparten a un vaste ensemble de practicas espandudas jusc’a 1945 dins setze despartaments dau miegjorn de França, mai que mai en Lengadòc e en Provença.
Lo carnavau, tombat en chaitivier a Nontronh dins las annadas 1950, fuguet reactivat en 1979, metent l’accent sur los Soflaculs que, au començament dau segle, n’eran qu’un element au mitan d’autres dau carnaval e ne sortissiàn que lo darnier jorn, lo Dimècres de las Cendras.

4/ Salvagarda

Aqueste carnaval benefícia d'accions de valorizacion : publicitat sul plan cantonal e departamental, viatges dels Soflaculs dins d'autras vilas per representar Nontronh o participar a d'autres carnavals etc.
Es tanben mes en valor toristicament per l'inscripcion dels Soflaculs dins lo patrimòni cultural de Nontronh, l'invitacion de grops (musicians, cantaires) e d'estrangièrs al carnaval de Nontronh e per la produccion de filmes toristics e etnografics tant coma de reportatges nombroses de television o de premsa escrita.

5/ Actors de la practica

Al moment de la redaccion de la ficha d'inventari del PCI en 2008-2010 los actors de la practica que testimonièron èran de membres e d'ancians de la companhiá dels bufadors de Nontronh : un refondator dels Soflaculs de Nontronh e ancian president de l'associacion, lo clavaire de l'associacion « la compagnie nontronaise des soufflets », l'ancian animator del carnaval, lo president de l'epòca de l'associacion, un dels co-fondators dels Soflaculs de 1979, un Soflacul e un membre de la confrariá dels banturlas dels Soflaculs.

A-OC (Albi OCcitana)

Inscriptions jusqu'au 30/01/2019

Exposition des œuvres le 18/04/2019 à Albi

L'Espelida
est une invitation à l'invention en occitan transgénérationnelle et malicieuse.

C'est un jeu littéraire et artistique en langue occitane. Cette invitation permet à tous de participer : particuliers, associatifs, crèches, écoles ou maisons de retraite, en groupe ou seul, simple amateur de patois ou étudiant en master de linguistique occitane, ruraux isolés ou citadins entassés...
Jouons avec les mots en occitan et en français à l'écrit et/ou à l'oral. L'Espelida invite chacun à jouer ou à s'exprimer en occitan sous une forme littéraire ou artistique à partir d'un corpus de 13 mots : 6 en occitan, 6 en français et 1 mot mystère dans une autre langue.
À partir de là, les participants, sur le support de leur choix (littérature, audio, arts plastiques, vidéo...) sont invités à créer. Il y a quelques contraintes (de temps notamment sur les supports audio et vidéo) mais notre intention est de proposer un cadre suffisamment ouvert pour que puissent s'exprimer les talents. Chanter, écrire, slamer, filmer, enregistrer, déclamer, rimer, peindre, danser... ces 13 mots et partager le tout pour faire frissonner de plaisir la langue occitane.
L'occasion pour A-OC de décliner son leitmotiv : faire usage de l'occitan pour aller se frotter aux arts et aux cultures et par cette émulation faire vivre la langue d'Oc dans une dynamique transgénérationnelle et malicieuse.


Ciquez ici pour télécharger la plaquette

Cliquez ici pour télécharger le règlement de l'Espelida

Contact : www.albioccitana.org
COMDT
À partir de visionnages successifs de collectages, les frères Champion proposent de porter un regard esthétique mais aussi analytique sur la pratique de la bourrée et ses danseurs. Ils donneront ainsi quelques clés de la manière dont ils transmettent, conçoivent et génèrent la danse qu’ils pratiquent depuis leur adolescence.
Le stage permettra ainsi d’accéder aux différentes composantes chorégraphiques et rythmiques de la bourrée, qui peuvent être complexes, diverses et interdépendantes les unes des autres.

Didier et Eric Champion, musiciens, danseurs, collecteurs, transmetteurs des pratiques musicales et dansées du Puy-de-Dôme, sont également enseignants.
Membres fondateurs de l’association Les Brayauds, développeurs du lieu Le Gamounet à Saint-Bonnet-près-Riom, ils exploitent leurs collectages à travers des productions musicales, des spectacles de danse, l’édition musicale…

Public : danseurs ayant une maîtrise du pas de bourrée.

Plus d’informations sur les modalités d’inscription et de participation au près du COMDT
Matfre Ermengaud (1246-1322)
Barthés, Henri (Traducteur)
Le premier jour du printemps de 1288, Matfre Ermengau, professeur de lois à l’École de Droit de Béziers et probablement frère du tiers-ordre franciscain, commença d’écrire une immense encyclopédie du savoir à l’usage des laïcs. À cet effet, s’adressant à des lecteurs présumés ignorant le latin, il écrivit en langue romane, c’est-à-dire en langue d’oc. Et comme la langue d’oc était présumée exprimer l’Amour courtois, dans la tradition des Anciens Troubadours, il écrivit en vers. Son ouvrage compte exactement 34 597 vers.
Représenté par un grand nombre de manuscrits complets et une foule de fragments, le Breviaire d’Amour est tombé dans l’oubli au cours du XVe siècle. Il a été édité une première fois par la Société Archéologique de Béziers entre 1862 et 1882 sous la direction de Gabriel Azaïs avec le concours de Paul Meyer et Camille Chabaneau, et une deuxième fois entre 1975 et 2004 par Peter Ricketts. La langue du Breviari d’Amor est difficile, la versification souvent laborieuse complique la lecture et la compréhension.
La traduction en français d'Henri Barthés mettra ce texte à la disposition des médiévistes, des chercheurs, des historiens et de tous en général.
Ligozat, Gérard (Trad.)
Illustré par Jean-Jacques Sempé et écrit par René Goscinny.
Lo Pechon Nicolau en occitan vivaro-aupenc
  s’adresse aux enfants et à leurs parents ainsi qu’à tous ceux qui ont à coeur de faire vivre leur patrimoine linguistique. Des milliers d’enfants ont découvert le plaisir de la lecture avec les aventures du célèbre écolier. Désormais, en famille ou à l’école, les nouvelles générations pourront dire : « Òu ‘fant, tròp ben ! » (C’est chouette !).
Édition bilingue :
• Les histoires en vivaro-alpin sont présentées en regard du texte en français.
• Un lexique vivaro-alpin/français.est disponible ainsi qu'une carte de la langue vivaro-alpine (occitan).
Institut d'Estudis Occitans, Seccion de Tarn
Albigés País Occitan de Christian Laux est paru en 1980.  Depuis, de nombreux écrivains du département du Tarn ont publié des livres ou écrit dans des revues : romans, nouvelles, poèmes, chansons...
Cet ouvrage en présente la majeure partie depuis 1882, année de la venue de Frédéric Mistral à Albi, jusqu'à maintenant. Environ cent auteurs, femmes et hommes, sont présentés : Raymond de Toulouse-Lautrec, le colonel Teyssier, André-Jacques Boussac, Louisa Paulin,  Guy Viala, Andriuna Labit, Chrstian Laux, Marise Nègre, Robert Marty, Jean-Claude Serres, Sèrgi Viaule...
Cette anthologie est le travail d'un groupe de l'IEO du Tarn coordonné par Raymond Ginouillac.
sus 872