Retour haut de page

Vidéoguide : Gardarem lo Larzac [images animées]

Voir la notice détaillée
P14b_vignette.png

Le saviez-vous ?

De 1971 à 1981, le plateau du Larzac se trouve sous les feux des projecteurs alors que se déroule sur place, une lutte de ses habitants face au projet d'extension du camp militaire installé sur ces hauteurs. La lutte paysanne s'accompagne d'un large ensemble de mouvements divers. C'est ainsi que débute également une revendication occitane nouvelle, cette langue synthétisant d'ailleurs le conflit à travers son slogan "Gardarem lo Larzac".

Transcription :

Traduction française

De 1971 à 1981, le Larzac est sous le feux des projecteurs : l'extension du camp militaire installé sur le plateau verra-t-elle le jour malgré les oppositions ?   Au lendemain de Mai 1968, la société française se réinvente. Dans ce contexte, la lutte pour un « Larzac libre » rassemble derrière elle des revendications diverses : paysannes, écologistes, pacifistes... mais aussi occitanes.  Les drapeaux et la croix occitane fleurissent dès 1971 sur le Larzac. Cette même année, le jeune Teatre de la Carrièra y présente Mort et résurrection de M. Occitania, une pièce populaire qui interroge les contours de l'identité occitane.   Des figures majeures de l'occitanisme sont présentes sur le plateau : Robert Lafont, Yves Rouquette, Marti ou Patric... Et face à une décision venue de Paris, c'est bien en occitan que l'on affirme « Gardarem lo Larzac ! ».   Les éleveurs et activistes mobilisés ne sont pas pour autant tous occitanistes ; les insurgés échangent et les luttes se croisent mais ne se confondent pas toujours.   Le Larzac n'en demeure pas moins l'une des grandes pages de l'histoire occitane. Là, le mouvement occitaniste, en pleine évolution depuis 1945, achève sa mue. Alors que les revendications en occitan ou pour l'occitan étaient jusque-là restées aux marges des conflits... avec le Larzac, elles s'inscrivent dans l'un des grands mouvements sociaux du XXe siècle.

Tèxte del comentari occitan

De 1971 a 1981, lo Larzac es jols fuòcs dels projectors : l'extension del camp militar installat sul platèu espelirà malgrat las oposicions ?   A l'endeman de Mai de 1968, la societat francesa se reïnventa. Dins aqueste contèxte, la lucha per un « Larzac liure » recampa darrièr ela de reivindicacions divèrsas : païsanas, ecologistas, pacifistas... mas tanben occitanas.  Las bandièras e la crotz occitanas espelisson tre 1971 sul Larzac. Aquela meteissa annada, lo jove Teatre de la Carrièra i presenta Mòrt e resurreccion de M. Occitània, una pèça populara qu'interròga los contorns de l'identitat occitana. De figuras màgers de l'occitanisme son presentas sul platèu : Robèrt Lafont, Ives Roqueta, Marti o Patric... E fàcia a una decision venguda de París, es plan en occitan que s'afirma « Gardarem lo Larzac ! ».   Los elevaires e activistas mobilizats son pas per autant totes occitanistas ; los insurgents escàmbian e las luchas se crosan mas se confondon pas totjorn.   Per tant, lo Larzac es una de las grandas paginas de l'istòria occitana. Alai, lo movement occitanista, en plena evolucion dempuèi 1945, acaba sa muda. Mentre que las reivindicacions en occitan o per l'occitan èran fins aquí demoradas als marges dels conflictes... amb lo Larzac, s'inscrivon dins un dels grands movements socials del sègle XX.

Citer ce document

Centre interrégional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault), Kaleo design. Metteur en scène ou réalisateur, Gardarem lo Larzac / CIRDÒC-Mediatèca occitana, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://www.purl.org/occitanica/10534

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>

Collection

Videotèca

Type de document

Videoguida