Retour haut de page

Vidéoguide : Auguste Fourès [images animées]

Voir la notice détaillée
vignette.jpg

Le saviez-vous ?

Poète et journaliste engagé, Auguste Fourès demeure étroitement lié au Lauragais, sa terre natale, omniprésente dans ses écrits.

Ce vidéoguide d'animation a été réalisé en 2014 dans le cadre du projet e-Anem, financé par le FEDER en Languedoc-Roussillon.

Version occitane sous-titrée en français

Appartient à :

Collection des vidéoguides du Lauragais

Transcription :

Tèxte occitan

Poèta e jornalista engatjat comparat, de còps que i a, a l'American Walt Whitman, Auguste Fourès demòra estreitament ligat a Lauragués, sa tèrra natala omnipresenta dins sos escrits.

Nascut en 1848 a Castèlnòu d'Arri, Fourès collabòra plan d'ora a fòrça jornals locals, abans de produsir d'òbras mai personalas. Trairà son inspiracion dins son país e sa lenga natala.

A 21 ans, aprèp qu'aja publicat mantun recuèlh de poesia, dedica son poèma Le Lion a Victor Hugo. La superstar de la literatura francesa l'encoratja per sos mots : Je lis ces beaux vers : « Le Lion » ; poète, je salue votre noble esprit.

Mas es son rencontre amb lo Carcassonés Achille Mir que marca per Fourès una virada decisiva. Autor engatjat, republican, federalista e anticlerical, aderís alara al Felibritge e crèa de còsta al coble Ricard una branca novèla del movement, lo Felibritge roge, e una revista, l'Almanach de la Lauseto, tribuna de sas idèas.

Sa quita mòrt testimònia de son engatjament politic. Enterrat primièr segon le rite catolic, es exumat puèi enterrat un còp de mai, aquí, segon çò que voliá, quilhat fàcia a l'Orient, al cementèri de Castèlnòu d'Arri...

Cantoral de Lauragués, atal, le pòt contemplar encara...

Traduction française

Poète et journaliste engagé parfois comparé à l'Américain Walt Whitman, Auguste Fourès demeure étroitement lié au Lauragais, sa terre natale omniprésente dans ses écrits.

Né en 1848 à Castelnaudary, Fourès collabore très tôt à de nombreux journaux locaux, avant de produire des œuvres plus personnelles. Il puisera son inspiration dans son pays et sa langue natale.

À 21 ans, après avoir publié plusieurs recueils de poésie, il dédie son poème "Le Lion" à Victor Hugo. La superstar de la littérature française l'encourage par ses mots : Je lis ces beaux vers : « Le Lion » ; poète, je salue votre noble esprit.

Mais c'est sa rencontre avec le Carcassonnais Achille Mir qui marque pour Fourès un tournant décisif. Auteur engagé, républicain, fédéraliste et anticlérical, il adhère alors au Félibrige et crée aux côtés du couple Ricard une branche nouvelle du mouvement, le Félibrige rouge, et une revue, l'Almanach de la Lauseto, tribune de ses idées.

Sa mort même témoigne de son engagement politique. Enterré d'abord selon le rite catholique, il est exhumé puis ré-enterré, cette fois selon ses voeux, debout face à l'Orient, au cimetière de Castlenaudary...

Chantre du Lauragais, il peut ainsi le contempler encore...

Citer ce document

Centre inter-régional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault). Auteur, Kaleo design. Metteur en scène ou réalisateur, Auguste Fourès / CIRDÒC-Mediatèca occitana, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://www.purl.org/occitanica/5194

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>