Retour haut de page

Vidéoguide : Gargantua [images animées]

Voir la notice détaillée
gargantua.JPG

Le saviez-vous ?

En 1534, Rabelais rédige Gargantua, empruntant la figure de ce géant arpenteur à la tradition orale. Au cœur de la Lozère, le voyage de l'imposant héros est l'objet de nombreuses légendes. Langogne, dans le nord-est du département, a fait du joyeux ripailleur le patron de ses fêtes votives.
 
Ce vidéoguide d'animation a été réalisé en 2014 dans le cadre du projet e-Anem, financé par le FEDER en Languedoc-Roussillon.

Version occitane sous-titrée en français.

Appartient à :

Collection des vidéoguides de Langogne

Transcription :

Tèxte occitan

En 1534, Rabelais redigís Gargantua, cap d'òbra que l'eròi eponim n'es un simpatic gigant, majandor e maladrech. Dins los faches, aquela figura legendària existissiá plan abans lo personatge de roman, transmesa per la tradicion orala e l'abondenta literatura de còlportatge d'aqueste periòde.

Figura carnavalesca que las aventuras escatologicas regaudisson lo public, Gargantua illustrariá l'apetit de viure que marca lo país al lendeman de las pèstas e de la Guèrra de cent ans.

Gigant arpentaire, Gargantua percor la França, modelant los relèus al grat de sos viatges, per sos passes e las dejeccions que seguisson sos repaisses pantagruelics.
En Lausera, passa, a cadun son torn, del costat de Florac, ont sas piadas fòrman l'aresta rocosa que separa lo Causse de Sauvatèrra del mont Lausera ; puèi a Vilanòva, que i fòrma las Pèiras de Gargantua, al som del Puèg.

La legenda vòl que lo Gigant se dirigisca puèi cap a la vila de Langònha.

L'acuèlh i es bon. Gargantua engolís « coidada per coidada » la mai longa saucissa del monde, acompanhada de fòrça mostarda e vin blanc. La digestion es dificila. Lo nas del gigant se met a rajar, en donant a la tèrra locala, una rica color sang e a l’endrech, l'escais de La Rogèira.

Langonha entreten amb lo gigant bravàs, una relacion particulara. Qualificada per d'unes comentators locals, en particular Félix Viallet de « capitala de Gargantua », faguèt d'el son fondator mitic.

Pasmens, cal esperar lo sègle XIX, per veire Gargantua rejónher lo cortègi dels carris florits, a l'ocasion de las fèstas votivas de junh. Aprèp una parentèsi de qualquas annadas al sègle XX, son cap monumental percor tornarmai las carrièras. Sos uèlhs e sa boca s'i animan e convidan los abitants al sovenir de son passatge luenchenc…

 


Traduction française

 

En 1534, Rabelais rédige Gargantua, chef-d'œuvre dont le héros éponyme est un sympathique géant, ripailleur et maladroit. Dans les faits, cette figure légendaire existait bien avant le personnage de roman, transmise par la tradition orale et l'abondante littérature de colportage de cette période.
Figure carnavalesque dont les aventures scatologiques réjouissent le public, Gargantua illustrerait l'appétit de vivre qui marque le pays au lendemain des pestes et de la Guerre de cent ans.
Géant arpenteur, Gargantua parcourt la France, modelant les reliefs au gré de ses voyages, par ses pas et les déjections qui suivent ses pantagruéliques repas.
En Lozère, il passe tour à tour du côté de Florac, ses empreintes formant l'arête rocheuse séparant le Causse de Sauveterre du mont Lozère ; puis à Villeneuve, formant les Pierres de Gargantua, au sommet du Puech.
La légende veut que le Géant se dirige ensuite vers la ville de Langogne.
L'accueil y est bon. Gargantua avale « coudée par coudée » la plus longue saucisse du monde, accompagnée de force moutarde et vin blanc. La digestion est difficile. Le nez du géant se met à couler, donnant à la terre locale, une riche couleur sang et à l’endroit, le surnom de La Rougeyre.
Langogne entretient avec le débonnaire géant, une relation particulière. Qualifiée par certains commentateurs locaux, notamment Félix Viallet de « capitale de Gargantua », elle fit de lui son fondateur mythique.
Il faut cependant attendre le XIXe siècle, pour voir Gargantua rejoindre le cortège des chars fleuris, lors des fêtes votives de juin. Après une parenthèse de quelques années au XXe siècle, sa tête monumentale parcourt de nouveaux les rues. Ses yeux et sa bouche semblent s'animer et convier les habitants au souvenir de son lointain passage…

Citer ce document

Centre interrégional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault). Auteur, Kaleo design. Metteur en scène ou réalisateur, Gargantua / CIRDÒC-Mediatèca occitana, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://www.purl.org/occitanica/5249

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>